Bilan mensuel de lecture : Mars 2016.


logo-bilan-mensuel1Nous voici déjà en avril ! Même si le printemps a du mal à pointer son nez, mon cerisier, lui, ne se trompe pas et depuis hier s’est couvert de petites fleurs blanches. Avant de profiter de la douceur du soleil printanier, il est temps de tirer le bilan de mes lectures de mars.

Contrairement aux deux mois précédents, je ne suis pas parvenue à chroniquer tous les livres lus. Deux billets de retard qui devraient voir le jour, ce week-end, si les copies amoncelées m’en laissent le temps. Je jetai ce matin un petit coup d’œil sur mon carnet de lecture mensuel et je constate que cette année pourtant je m’en sors mieux, sans doute parce que je parvient à mieux m’organiser dans mon travail et aussi parce que je parviens à me garder un peu de temps pour moi. Je suis moins dans la course.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Janvier 2016


logo-bilan-mensuel1Premier bilan mensuel de l’année et je dois dire que côté lectures et billets de blog, ce premier mois commence bien. Pour une fois depuis longtemps, tous les romans lus en janvier ont été chroniqués : miracle ! Autre point que je constate avec plaisir, j’arrive à prendre du temps pour écrire ici. J’ai moins la tête dans mes cours, même si ce week-end j’ai monté une séquence de 4ème et une séance de Seconde. Comme j’ai un ordinateur portable plus petit cette année, je me pose souvent sur le canapé voire dans mon lit, au calme pour écrire.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Avril 2014.


logo-bilan-mensuel1Ce mois d’avril est un mois bien maigre, je vous l’annonce tout de suite. Plusieurs raisons à cela : le boulot, la succession de livres décevants et une méchante panne de lecture. Un trio perdant, donc. Cette fin de mois fut particulièrement désastreuse, avec une méchante impression que tout livre commencé m’ennuyait d’avance. Il faut dire que j’ai enchaîné les déceptions et rien de tel pour vous couper l’envie. La fatigue venant se rajouter à tout cela, je vous laisse imaginer le tableau. Même si depuis trois jours, la lecture d’un nouveau roman semble me remettre un peu le pied à l’étrier, l’envie de lire est encore convalescente.

Dans cette situation, il me semble toujours mieux comprendre alors les personnes affirmant qu’elles n’ont pas le temps de lire, voire qu’elles n’aiment pas lire. Car, finalement, cette capricieuse envie est intrinsèquement liée au choix d’un bon livre. La succession de livres bof bof ou pire, de livres ennuyeux use l’envie qui alors se fait gentiment la malle.

(suite…)