« Bienvenue à High Rising » Angela THIRKELL


Laura Morland est une romancière populaire à succès. Très lucide sur son oeuvre, elle vit de sa plume sans se prendre pour une grande auteure. Pour Noël, elle va chercher son fils, Tony, jeune garçon volubile et en pension à Ethon, pour prendre quelques jours de vacances dans son cottage perdu dans la campagne anglaise. Là elle retrouve sa femme à tout faire, Stocker, qui n’a pas sa langue dans sa poche et lui apprend les derniers ragots du village. Son voisin et ami de longue date, Mr Knox, biographe-historien, vient d’engager une nouvelle secrétaire : Una Grey. Et celle-ci est fort mal vue : capricieuse, souvent désagréable, elle semble bien décidée à mettre le grappin sur son patron. Laura s’interroge et s’inquiète pour la douce et naïve fille de Mr Knox, Sybil. A ce tableau de personnages, il faut encore y ajouter la dévouée Miss Todd, secrétaire à mi-temps de Laura, le Dr Ford ou encore l’éditeur charmant de Laura, Adrian. Dans ce charmant village anglais, les dîners, les teatime permettent à tout ce beau monde de se retrouver, de médire, de rapporter les ragots, voire de conspirer.

(suite…)

Bilan du RAT du Mois Anglais


Après ces trois jours de lecture, j’ai envie de faire un petit bilan. Vous pouvez retrouver le détail de mon RAT dans le lien ICI. Je ne vais pas tout reprendre, puisque le billet précédent le fait déjà.

Je voudrais tout d’abord remercier Titine, Lou et Mélanie  pour la super organisation et le relais des publications et autres stories. Ensuite toutes celles qui sont venues m’encourager ou déposer un commentaire. J’ai essayé de rendre les visites. C’était un vrai plaisir d’échanger nos avis, nos recettes de scones 😍, nos envies de lecture… Je remercie enfin les participantes qui ont encore faire grossir ma whislist.

Donc du vendredi 12 au matin au dimanche 14 au soir, j’ai :

Au total j’ai lu 630 pages en 3 jours. Ce n’est pas énorme, mais cela m’a permis de retrouver un peu d’avance par rapport à la publication des chroniques. Mais surtout, j’ai retrouvé le plaisir de lire sans interruption, ou presque, de prendre le temps de plonger dans un livre, de s’y immerger au lieu de le faire traîner une semaine. Lire en peu de temps un livre est une expérience particulière, j’ai vraiment la sensation d’être plus imprégnée par l’histoire, plus proches des personnages et donc de mieux apprécier ma lecture.

J’ai eu la chance de lire trois livres qui m’ont plu, je ne me suis jamais ennuyée, bien au contraire. Ce sont des œuvres très différentes et pourtant certaines se sont répondues : dans Lady Helen j’avais tiqué sur deux mots désignant les partis politiques anglais sous la Régence, en commençant Les Soeurs Brontë, je les ai retrouvés et j’en ai compris la signification : whig et tory, le premier désignant les libéraux, le second les conservateurs. J’adore quand les livres se répondent ainsi et puis s’imaginer que Lady Helen a peut-être croisé les sœurs Brontë, puisqu’elles « vivaient » à la même époque, je trouve cela génial, c’est la magie des livres.

Il me reste à écrire ma chronique sur Bienvenue à High Rising avant la fin de la journée Vintage novel.

Le Mois Anglais 2020