« Titus n’aimait pas Bérénice » Nathalie AZOULAI – Rentré Littéraire 2015


Azoulay TitusBérénice est sans doute ma tragédie préférée de Jean Racine. Et Dieu sait comme j’aime la langue de Racine, sans doute parce que j’ai appris à l’aimer, à la comprendre durant mes études. C’est en Première, avec Mithridate, que tout a commencé. En fac, Racine est revenu souvent, et à chaque fois je ressentais des frissons en lisant ses alexandrins, si bien que j’ai voulu en lire davantage par moi-même. Mais Bérénice fut un choc émotionnel comme seul la littérature peut en provoquer. Aussi, il m’était impossible de passer à côté de ce roman.

(suite…)