« Quatre Sœurs : Bettina » Tome 3, Cati BAUR d’après Malika FERDJOUKH – BD


4 soeurs Bettina BDIl y a des romans dits pour la jeunesse qui marquent, même si on les a lus alors que l’on n’était plus si jeune que ça ! Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh en fait partie. Le souvenir de cette lecture me poursuit et je crois l’avoir recommandé au moins une vingtaine de fois ! Depuis quelques années, Cati Baur, illustratrice douée, a adapté en BD le roman. J’avais été séduite par le tome 1 consacré à Enid, puis par le tome 2 dédié à Hortense (avec une couverture magnifique !) et voilà que vient de sortir le tome 3 qui met l’éclairage sur Bettina. Les quatre sœurs, qui sont en fait cinq, vivent dans une grande demeure au bord de la mer. Leurs parents sont morts dans un accident de voiture il y a maintenant deux ans, et les sœurs ont du s’organiser. (suite…)

« Quatre soeurs : 1. Enid » Malika FERDJOUKH et Cati BAUR (BD)


ferdjoukh baur 4 soeurs BDLors de ma dernière visite à la Bibliothèque Municipale, je suis tombée sur une adaptation BD du merveilleux livre de Malika Ferdjoulk, Quatre Sœurs. Je n’ai trouvé que le tome 1 mais je compte bien dénicher les suivants. Quelques jours plus tard sur le blog de Céline, Et Hop dans mon sac, j’apprenais qu’une autre adapaption BD venait de voir le jour chez Je Bouquine. C’est un peu étrange de faire deux adaptations BD d’un même livre, mais après tout pourquoi pas. Chez Je Bouquine et contrairement à Delcourt, les quatre volumes du roman sont réunis en un seul tome.

(suite…)

« Le Crime de l’Orient-Express » d’après Agatha Christie, de François Rivière et Solidor (BD)


Christie le crime de l'Orient BDGrâce aux nombreux participants du Challenge Agatha Christie, j’ai eu l’occasion de découvrir les adaptations en BD des romans de notre reine du crime. L’an dernier dans un CDI où je faisais passer des oraux de français, j’avais eu l’occasion d’en feuilleter une ou deux. Je les avais un peu oubliées jusqu’à samedi où en parcourant les bacs de BD à la bibliothèque municipale, je suis à nouveau tombée dessus. J’ai choisi Le Crime de l’Orient-Express paradoxalement parce que je connaissais l’intrigue. En effet, je voulais surtout lire cette BD pour son adaptation du roman, et comme pour les films, je préfère lire les romans avant de découvrir les adaptations.

Dans cette histoire, un homme d’affaire millionnaire, M. Ratchett, est retrouvé mort dans sa couchette, poignardé à plusieurs reprises. Le célèbre train, l’Orient-Express, se retrouve immobilisé dans la campagne à cause de la neige. En attendant le chasse-neige et la police yougoslave, le directeur du train, ami d’Hercule, lui demande de mener l’enquête.

L’adaptation en BD oblige une condensation de l’intrigue, mais aussi un rendu visuel propre au genre. Cette adaptation permet de se remémorer le roman, de voir s’incarner les différents personnages. Le dessin est académique et fidèle à l’esprit du roman. L’enquête est, d’après mes souvenirs, également fidèle. Hercule Poirot a un petit air de David Souchet, l’acteur qui incarne l’inspecteur Poirot dans la très célèbre série. De façon générale d’ailleurs, j’ai trouvé que cette adaptation était très proche des épisodes de la série.

Je trouve l’initiative intéressante et j’ai aimé lire cette BD, mais quelques points m’ont un peu déstabilisée. Tout d’abord concernant le condensé de l’intrigue. Si la première partie installe bien l’intrigue, la seconde partie, après le crime, m’a paru trop rapide et souvent trop elliptique. Hercule Poirot interroge plusieurs voyageurs, mais à chaque fois, l’interrogatoire tourne un peu court et je suis souvent restée sur ma faim. D’autre part, la multiplicité des personnages et la brièveté de leur apparition ont fait que je me suis souvent sentie un peu perdue, ayant du mal à me souvenir qui était tel et tel personnage. Nous n’avons pas le temps d’identifier un personnage que nous passons à un autre personnage. D’autant plus que certains dessins m’ont un peu déroutée : pour un des personnages j’ai eu du mal à savoir s’il s’agissait d’une femme ou d’un homme, pour une autre, j’ai l’impression qu’elle était chauve et surtout je ne suis pas parvenue à la retrouver dans la suite de l’histoire :

christie BD 2

Nous avons donc une enquête menée tambour battant à tel point que, quand la résolution arrive enfin avec la fameuse scène où Poirot réunit tout le monde pour désigner le coupable, j’avais toujours l’impression que l’enquête ne faisait que commencer. A être trop condensés, le déroulement de l’enquête et les cogitations de Poirot perdent un peu de leur pertinence. J’ai eu l’impression d’avoir sauté des étapes.

Donc, pour conclure, je dirais que cette BD est intéressante quand on s’intéresse à l’œuvre d’Agatha et qu’elle doit être lue en complément du roman. Certes après la lecture vous connaîtrez le fond de l’intrigue et le nom du meurtrier, mais pour ma part, je n’ai pas suffisamment retrouvé le sel du roman et notamment le suspens qui nous fait participer à la résolution de l’intrigue.

BD lue grâce à la Bibliothèque MunicipaleMarilyn bibliothèque

BD lue dans le cadre du Challenge Agatha Christie et du Challenge Polar et Thriller.

challenge Agatha ChristieChallenge thrillers et polars