« Le Horla » mise en scène de Slimane Kacioui avec Florent Aumaître – Théâtre – Avis à quatre mains.


Hier soir je suis allée avec mon fils Antoine, 13 ans, voir une adaptation théâtrale de la célèbre nouvelle fantastique de Guy Maupassant : « Le Horla ». Lui l’avait étudiée en classe (4ème oblige, thème « La fiction pour interroger le réel ») et moi, je l’avais fait étudier à mes élèves du même niveau. Nous y allions donc en connaissance de cause, avec la curiosité de voir comment cette nouvelle allait être portée à la scène.

(suite…)

« Edmond » Alexis MICHALIK – Rentrée Littéraire 2016 #7 – Théâtre


michalik-edmondCyrano et moi, c’est une longue histoire d’amour. J’ai vu la représentation de la pièce avec Weber, j’ai vu le film de Rappeneau plusieurs fois, j’ai étudié la pièce quand j’étais en 3ème (j’en avais appris la fameuse tirade du nez); je l’ai fait en classe avec ma classe de 4ème l’an dernier et je la refais cette année. Bref, je connais la pièce presque sur le bout des doigts, alors quand une attachée de presse m’a proposé de lire la pièce d’Alexis Michalik, vous pensez bien que je n’ai pas résisté très longtemps.

Edmond Rostand vient de faire un four avec sa pièce La princesse lointaine. Endetté, il cherche à convaincre Coquelin, le plus grand acteur de l’époque de jouer dans sa prochaine pièce, qu’il n’a non seulement pas écrite mais dont il ignore encore le sujet. Or pour convaincre Coquelin, il faut avoir un sujet et un rôle à sa hauteur. Sauf que l’inspiration semble s’être envolée ainsi que sa confiance en lui. Et puis, voilà que son ami Léo tombe amoureux d’une petite costumière très jolie, Jeanne, qui a les yeux qui brillent quand on lui parle des vers d’Edmond. Au fil des rencontres, des situations, notre dramaturge va écrire sa pièce : Cyrano de Bergerac.

(suite…)

« Moins 2 » de Samuel BENCHETRIT, avec Guy BEDOS et Philippe MAGNAN – Théâtre.


MOINS 2Le rideau rouge cramoisi s’ouvre sur un décor sombre, plateau noir, fond noir, et au centre, deux lits d’hôpitaux sur lesquels dorment deux hommes aux cheveux blancs. Deux hommes en pyjama et charentaises aux pieds, le bras relié par un cathéter à une perfusion. L’un est atteint d’un cancer aux poumons, l’autre d’un cancer du rein, les deux sont condamnés, la fin est programmée : une semaine, pour l’un, deux semaines, pour l’autre.

Moins 2, pièce tragi-comique, écrite par Samuel Benchetrit en 2005, fut créée alors avec Jean-Louis Trintignant. Dix ans plus tard, le théâtre Hébertot accueille à nouveau cette pièce et voit le retour au théâtre de Guy Bedos. Un Guy Bedos, fringant, au regard toujours aussi à la fois malicieux et tendre. Il y a dans cette pièce, dans ce duo de vieux messieurs à qui il ne reste que quelques semaines à vivre, quelque chose de Vladémir et Estragon d’En attendant Godot de Beckett.

(suite…)