Les Anciens sont de sortie – Challenge à contre-courant by Stéphie


challenge les anciens sont de sortieAlors que la Rentrée Littéraire 2014 commence à faire rage sur les blogs et dans les médias, où l’on parle du dernier Nothomb, Reinhart ou Carrière sans oublier d’Olivier Adam et j’en passe, Stéphie a eu la curieuse et ingénieuse idée de nous pousser à lire (enfin) tous ces romans des Rentrées Littéraires de 2010, 2011, 2012 et 2013 qui, une rentrée littéraire chassant l’autre, sont restés calés sur nos étagères !

Un challenge sur un an, pour rattraper notre retard, replonger dans les Rentrées Littéraires des quatre années précédentes, profiter des sorties poche pour démontrer qu’un livre sait attendre et qu’il n’est jamais trop tard pour les lire !

(suite…)

« Plage » Marie Sizun


Une plage de Bretagne l’été, une femme et l’attente…. voilà les trois ingrédients principaux de ce roman… étrange de se replonger dans l’univers estival alors que les premiers froids de l’automne sont déjà là ! cette couverture bleu clair, cette femme parlant en souriant sur cette plage, m’avait attiré le regard … aussi quand Ulike et le site Chroniques de la rentrée littéraire l’ont proposé, je n’ai pas hésité un instant, je crois même que j’ai fait un peu de forcing… il faut croire que certains romans savent nous trouver…

Anne attend François, son amant marié. Il a promis de la rejoindre dans ce petit village de bord de mer, pour passer une semaine de vacances ensemble, une sorte d’échappée belle… Anne est arrivée une semaine en avance, pour prendre possession des lieux, pour savourer cette attente amoureuse. Accrochée à son téléphone portable comme à une bouée de sauvetage, sa semaine se résume vite à l’attente fiévreuse d’un coup de fil… Elle observe, sur la plage, les autres vacanciers, et raconte ses journées et les pensées qui l’accompagnent : souvenirs de son enfance, de ses moments parisiens avec François…

Je me suis laissé totalement happée par ce roman, lu en deux jours, sans effort et avec plaisir. Le style y est clair, personnel, les anecdotes racontées font appel à mes propres souvenirs (l’escapade à la pointe du Raz m’a rappelé de tendres moments), comme elle, je me suis revue cet été tentant de déchiffrer les livres lus par les vacanciers sur la plage… d’autres souvenirs liés aux sentiments ont également refait surface… c’est un roman qui a résonné en moi, et chose étrange les prénoms de l’héroïne et de son amie forment mon propre prénom… les hasards parfois….

Composé comme un journal de vacances dans lequel on raconte nos impressions, nos pensées, ce roman se divise en huit chapitres, chacun ayant pour titre un jour de la semaine : du dimanche au dimanche… ou comment certaines semaines peuvent être déterminantes.

C’est un roman sur l’enfance, sur le couple, sur l’amour et ses difficultés, sur la séparation, la difficulté d’être seule, la difficulté d’être soi, mais tout cela se marie si bien ensemble, que nous avons là un roman simple et beau, fait de petits riens et qui pourtant sont capables de nous changer profondément… la couverture est (pour une fois) à la hauteur du contenu du livre…

7/7

Ce livre a été chroniqué dans le cadre d’un partenariat avec le site Chroniquesdelarentreelitteraire.com et dans le cadre de l’organisation du Grand Prix Littéraire du Web Cultura.