Projet 52 : une année en photos.


projet 52 - 2018C’est grâce à Estelle que j’ai décidé de me lancer dans un petit défi photo pour cette année 2018. Le projet 52, créé par Milie du blog C’est quoi ce bruit, consiste à prendre une photo par semaine durant toute l’année à partir de thèmes imposés : 52 semaines,  52 thèmes, 52 photos.

Comment Estelle est-elle parvenue à me convaincre ? Grâce au logo ci-contre qu’elle a créé pour l’occasion en spécifiant « pour George » ! Il est évident que je ne pouvais y voir qu’une invitation à la suivre.

Je cherchais, il est vrai, un autre rendez-vous du week-end (je participe déjà, certes pas toutes les semaines, mais le plus souvent possible, au rendez-vous Premières lignes le dimanche) et j’avais envie d’animer mon Instagram plus souvent que durant les vacances. Ce projet semble donc réunir toutes mes attentes. Je publierai donc mes photos ici et sur mon Instagram, le samedi.

(suite…)

Publicités

Ciao, 2017 !


Dire adieu à 2017, ce n’est pas nécessairement lui claquer violemment la porte au nez, mais c’est bien plutôt entrouvrir la porte et y jeter un coup d’œil pour se rappeler ce qu’elle fut.
Je pique donc l’idée à Madame, à Estelle ou encore à Lili des Bellons, mes copines qui m’inspirent.

Janvier

Se souvenir du givre et du froid qui magnifient le jardin / réveillonner tous les quatre et manger des huitres / corriger encore et toujours / être fêtée pour mon anniversaire.

Processed with Rookie Cam

Février

Les cours, les conseils du lycée, les corrections / la joie des vacances à Grenoble / Découvrir un bar à chats / Faire une expo sur la montagne en BD / Manger des tartiflettes / Faire de la luge / faire toutes les librairies de Grenoble / Acheter des livres.

février mosaïque

Mars

Aller au salon du livre avec ma sœur / Être conviées à une soirée privée VIP / Rencontrer une Anaïs Attachante / Voir le cerisier exploser / Aller au théâtre avec mon homme voir Edmond / Trouver une place pour un joli coussin / Être admissible au CAPES Interne / Revoir sa grammaire /  Relire quelques classiques / Faire des fiches.

mars mosaïque

Avril

Aller au théâtre avec Antoine voir Le Horla / Fêter des anniversaires (Eliot et Granny) / Faire attendre les copies (pour une fois) même si le tas grossit, grossit / Suivre une formation / Osciller entre le « pourquoi pas » et « impossible » / Partir à Lyon avec un nœud au ventre / Se balader dans la Croix Rousse / Se souvenir du temps où nous vivions à Lyon / Penser que c’est de bon augure / Prendre le moindre le fait pour un signe positif / Etre convoquée à 6h / Se dire qu’il ne faut pas stresser / Tenir le coup / Passer une après-midi en terrasse place Bellecour avec une amie / Reprendre le train / Tenter d’oublier en se plongeant dans L’Abyssin de Rufin / Refêter les 11 ans d’Eliot / Attendre…

avril mosaïque

Mai

Être admise ne pas parvenir à le croire / Passer une journée en apesanteur / S’attaquer au tas de copies / Profiter du soleil / Préparer des cours / Faire passer des oraux / Lire / Aller voter.

mai mosaïque

Juin

Faire une visite scolaire à Vaux le Vicomte / Retourner au théâtre voir Cyrano de Bergerac / Saluer George Sand / Amener Antoine à la gare pour le début de ses vacances / Être au désespoir de ne pas savoir si je vais ou non garder mon poste à la rentrée / Attendre / Attendre / Attendre / Regarder le soleil se coucher / Attendre / Aller au salon du livre de poche avec une amie / Acheter des livres / Être appelée à la dernière minute pour les corrections du BAC / Savoir enfin et être soulagée.

juin mosaïque

Juillet

Profiter des vacances à la mer puis à la montagne / Manger / Boire / Lire / Se balader / Nager à la mer, à la piscine / Profiter des enfants, de ma mère / Acheter des livres, des mugs, des théières / Aller au restaurant / Faire du cheval / Visiter la fabrique de Beaufort / Hurler sur la luge / Rire / Jouer au rami, au babyfoot.

juillet mosaïque

Août

Revenir à Paris / Se balader au Luxembourg / Poser aux côtés de Sand / Fêter l’anniversaire d’Antoine dans le jardin / Faire des barbecues / Lire / Préparer des séquences / Avoir trop chaud / Boire des mojitos / Lire / Faire une petite soirée entre amies / Lire / Faire la prérentrée / Retrouver les collègues-amis / En découvrir de nouveaux.

aout mosaïque

Septembre

RENTREE / Découvrir mes nouveaux élèves / Regretter mes anciens 1ères S / Dire quinze fois bonjour dans les couloirs / Commencer ma formation / Retrouver mes amies du CAPES / Avoir des fous rire / Prendre un petit café dans des brasseries parisiennes / Être fatiguée / Préparer des séquences / Se lier d’amitié avec une nouvelle super collègue / S’ennuyer parfois en formation / Faire mon speech devant les parents après celui devant les élèves / Acheter un beau tee-shirt (merci Valentine) / Reprendre mes petits déjeuners aux aurores en compagnie d’Alfred/ Lire.

septembre mosaïque

Octobre

Souhaiter un bon anniversaire à sa sœur / Voir partir Eliot en voyage scolaire / Avoir des nouvelles au jour le jour grâce à une amie-collègue / Voir l’équipe de Top Chef dans son bahut / Fêter l’anniversaire de mon homme / Faire des parties de bowling / Cuisiner des moules / Donner des cours particuliers / Gérer la maison, les devoirs, les courses, mes cours, les copies / Être fatiguée / Lire Oates / Animer un stage de Seconde / Aller à Paris avec les enfants.

Octobre mosaïque

Novembre

Aller se balader au parc floral / Faire l’expo Goscinny à la cinémathèque / Reprendre les cours / Lire / Regarder Big little lies / Assister aux cours de ma tutrice et elle aux miens / Avoir l’impression de progresser / Retourner en formation / Enchaîner les rendez-vous avec les parents / Rencontre parents/profs des Secondes / Début des conseils de classe / Être épuisée / Tiens, il a neigé…

novembre mosaïque

Décembre

Suite des conseils de classe / Pour une fois je n’irai pas à la fête des Lumières de l’école / Retour en formation / Encore et toujours des rendez-vous de parents / Corriger des copies / Préparer des séquences / Se prendre le chou / Il faut que je pense aux cadeaux / Au théâtre avec mes 1ères Le Roi se meurt / Repas de fin d’année / Conjonctivite + Rhume = médecin + antibio + cortisone / Faire les cadeaux / Râler dans les embouteillages sur le parking de Cultura / Être enfin en vacances / Avoir enfin de le temps de faire sa couleur / Décorer le sapin / Se retrouver en famille pour Noël / Avoir de beaux cadeaux / Acheter des livres / Passer une journée froide, pluvieuse et venteuse au BHV / Acheter des Leuchtrüm et des livres / Voir ceux que j’aime, même pour une journée / Lire Stendhal / Préparer le réveillon.

décembre mosaïque

Bonne Année 2018 !

… le premier jour du reste de ta vie : bonne année 2016 !


Une nouvelle année qui commence me donne toujours l’impression d’une remise des compteurs à zéro. Non que l’on efface tout ce qui a eu lieu l’année finissante, mais l’impression d’une nouvelle chance, une nouvelle chance de faire mieux, de bien repartir, de se dire voilà, on va se reconcentrer sur l’essentiel, on va vivre intensément… et d’ailleurs impossible de ne pas se dire un 1er janvier : mon premier café, mon premier livre de l’année, mon premier baiser de l’année… comme s’ils étaient plus précieux, comme si on y attachait plus d’importance. C’est cette impression-là que j’aimerais garder durant toute cette année 2016 : l’impression que chaque moment vécu, soit précieux, que j’y prenne garde comme en ce 1er janvier, voir la vie comme une photo, que chaque instant reste fixé en moi.

Chérir chaque jour du bonheur d’être maman :

enfantsSavourer le plaisir d’aimer et d’être aimée:

Doisneau-amoureux-aux-poireauxProfiter de ma famille :

familleConserver ce bonheur d’enseigner :

profGarder la joie simple d’être entre amis:

Mouton Duvernet street RUE MOUTON DUVERNET PARIS 15EME ARRONDISSEMENT

Et toujours aimer le plaisir intense de vivre au milieu et dans les livres :

biblio

 

Je vous souhaite une très belle année 2016 !

sources des photos : Photos en noir et blanc de Robert Doisneau et la dernière.

11/09/02


large

Descente en librairie au fil des jours et petit concours photo !


booksCela faisait longtemps que je n’avais plus fait état de mes achats en librairie et pourtant il ne faudrait pas croire que je perde cette bonne vieille habitude tout ça parce que je réalise un défi pour faire baisser ma PAL. C’est la bonne vieille histoire des vases communicants ! Je vous rassure, ces achats se sont étalés sur mars et avril et pas en masse, seulement un de temps en temps.

Et finalement je me trouve bien raisonnable… mais je vous cache un peu la forêt, ou du moins le bosquet car je continue de recevoir des SP, oui je sais mais c’est plus fort que moi, vous les connaitrez quand je les aurai lus et chroniqués ici, il est bon de garder une part cachée !

(suite…)

« Le Livre des Lecteurs » de George S. ZIMBEL


le livre des lecteursIl y a certains livres qu’il me plait doublement de présenter ici. Ce livre de photos fait partie de ceux-là. Il m’a été offert par mes amies du Club des Lectrices pour mon anniversaire et il a pour sujet ce que je suis et ce que j’aime. Il s’agit de photos que George S. Zimbel a prises tout au long de sa vie. Grand lecteur lui-même depuis son enfance, fidèle des bibliothèques publiques comme universitaires, George S. Zimbel a photographié partout et tout le temps des lecteurs dans la rue, au restaurant, dans des bibliothèques, sur un banc, etc. Ce livre magnifique retrace son parcours de photographe-lecteur.

L’édition de ce livre est magnifique. En version bilingue, la mise en page est parfaite faisant la part belle aux images, aux instantanées de la vie des lecteurs et de la lecture, de toutes les lectures : celle des livres, des journaux, des partitions de musique, des livres de prière, des listings, de dossiers, etc. La lecture apparaît partout, dans des lieux et des situations parfois incongrues. Au centre, se trouve un petit fascicule de Dany Laffière intitulé : Journal d’un lecteur en dix instantanés, dix souvenirs de lecture.

Plusieurs photographies sont dédiées aux bibliothèques : les fichiers papier que j’ai un peu connus en BU et qui aujourd’hui ont sans doute disparu.

J’ai été touchée par les photographies représentant des enfants en train de lire des BD, ou celle-ci que je trouve magnifique et qui me rappelle de doux souvenirs :

zimbel bb et livre

Un livre magnifique, que je feuillette sans cesse, parfois rapidement, parfois en prenant le temps de regarder chaque détail, et qui donne une folle envie de lire et nous fait nous sentir bien. Contre tous ceux qui crient à la mort du livre, en voici un qui devrait leur prouver le contraire même si les photos en noir et blanc semblent parler d’une époque révolue, je suis certaine que, en nous promenons ici et là, nous aurions l’occasion de croiser encore de ces lecteurs des rues. Et pour conclure cette petite citation de Groucho Marx que nous confie Vickie Goldberg dans sa présentation de l’ouvrage :

Après le chien, le livre est le meilleur ami de l’homme, mais dans un chien, il fait trop sombre pour lire.

Merci les filles pour votre amitié.

Lire lu dans le cadre du Challenge Le Nez dans les Livres. Vous pouvez retrouver les avis de Delphine et de Lali.

challenge-le-nez-dans-les-livres

Conseil à suivre !


keep-calm-and-read-books-289

Quel est mon coin préféré pour lire ? Tag proposé par Romanza


Romanza est une blogueuse discrète avec un univers bien à elle. Dans un beau billet, elle nous a présenté dimanche son coin lecture préféré et a voulu connaître le nôtre, et le mien notamment.

C’est donc avec plaisir que je vous dévoile mes deux coins privilégiés où j’aime me reposer pour lire et rêver.

J’ai toujours aimé lire au lit, sous la couette, le matin tôt quand la maison et ses occupants dorment encore. Souvent les chats vont et viennent, changent de chambre, attendent que je descende dans la cuisine, que je leur ouvre la fenêtre pour qu’ils puissent se faufiler dans le jardin. Je leur parle tout en préparant mon petit déjeuner que j’installe sur un plateau : toujours le même bol et toujours le même plateau. Puis je remonte l’escalier menant à ma chambre et me glisse à nouveau sous la couette.

Alfred, ce matin, a préféré rester au chaud.

Depuis septembre, étant seule chez moi dès 8h, je n’ai souvent rien de mieux à faire que retrouver, comme Alfred son sommeil, ma lecture du matin. Sur ma table de nuit, tout est alors à portée de main : un mug de thé, quelques crayons à papier, mon carnet de lecture (et une partie de ma PAL sous la fenêtre). J’ai ouvert les volets pour profiter du jour qui se lève. Je lis souvent une petite heure de plus avant de vaquer à d’autres occupations.

Mais je ne lis pas que dans mon lit. Quand nous avons emménagé dans notre maison, j’ai voulu une coin dédié à la lecture. Je l’ai trouvé dans la véranda et l’ai installé pour qu’il m’accueille, moi, mais aussi qui veut, pour quelques heures de lecture. Un fauteuil moelleux, un coussin cousu par ma maman pour faire reposer le livre dessus, une lampe parfaitement orientée, la fenêtre avec vue sur le jardin de devant et une petite table pour recevoir un autre mug de thé. Voilà mon coin de lecture de l’après-midi.

Ce sont mes deux lieux préférés, mais il m’arrive aussi de lire à la table de la cuisine, debout en attendant que les pâtes cuisent, ou même devant l’ordi, sans bien sûr oublier mon canapé et un autre lieu beaucoup moins photogénique ;).

Je serais heureuse, si elles le veulent bien, de découvrir le coin de lecture de trois blogueuses qui viennent ici régulièrement : Bianca, Natiora et Zazy.

Et vous ? Où lisez-vous le plus souvent ?

Je lis…


Promis bientôt un nouveau billet de lecture… mais en attendant je fais comme Marilyn : je lis…

Samedi Sandien #31 : « L’Album George Sand »


Paru en 2004 pour le bicentenaire de la naissance de George Sand, cet album se propose de mettre en images la vie de George Sand. Alliant photographies (de Christine Fleurent) et textes (de Jean-Yves Patte), ce beau livre nous fait découvrir George Sand intime. Cinq chapitres se succèdent allant de la jeunesse à la « bonne dame de Nohant », évoquant les grands moments de la vie de George Sand : sa famille, ses principaux amours (Jules Sandeau, Musset, Chopin, Michel de Bourges et Alexandre Manceau), ses amis, ses engagements politiques et enfin sa vie à Nohant et à Gargilesse.

En tournant les pages de cet album, on se retrouve chez George Sand, dans sa chambre, dans sa cuisine, au milieu de ses papiers et de ses livres, dans son cher Berry, et l’on s’y sent bien.

Outre les textes et les photos, plusieurs citations ponctuent les pages de ce livre. Des citations de la correspondance de Sand ou de son autobiographie, mais aussi de personnes l’ayant connue, ayant écrit sur elle. On le feuillette comme  un album de photos de famille, George Sand nous devient plus proche.

Nohant, sa maison, son théâtre de marionnettes, son jardin, sont sublimés ici, immortalisés même, et l’on est presque surpris de ne pas voir Sand assise dans quelque fauteuil, ou en train de casser des noix dans sa cuisine.

Bien sûr, l’écrivain est bien là aussi, à travers des photos de ses manuscrits, de ses plumes, et de son fameux placard dans lequel elle aimait écrire :

Pour qui a déjà visité Nohant, cet album est une belle façon de se souvenir. Bien sûr on peut regretter certains clichés (ahhhh les confitures !!!), mais cet album montre aussi, ce qui est plus rare quand on évoque George Sand, son engagement auprès du peuple, les unes des journaux auxquels elle collabora ou qu’elle créa.

Cet album est donc un bel hommage à la fois à la femme et à l’artiste que fut George Sand.

Roman chroniqué dans le cadre du Challenge George Sand et de Samedi Sandien : “En 2012 : George lit Sand.