Premières lignes… #11


 

premières_lignesCe dimanche, les premières pages d’un grand classique que je suis en train de relire pour la troisième fois : Nana d’Emile Zola paru en 1880. Un roman incontournable, un personnage fatal, une figure littéraire de la prostituée que Zola a érigée en icône du sexe et seule héroïne littéraire qui a eu droit à son portrait par un peintre d’exception, Manet.

En voici donc les toutes premières lignes…

(suite…)

« Eh bien dansons maintenant ! » Karine LAMBERT.


lambert dansonsLa couverture de ce roman vous rappellera certainement quelque chose ! Karine Lambert s’est fait connaître avec son précédent roman : L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, que je n’ai d’ailleurs pas lu. Le motif de l’immeuble, présent sur les deux couvertures, semble donc fonctionner comme une piqûre de rappel. Les romans de Karine Lambert sont classés dans les fameux romans feel good.

(suite…)

« L’Ogre et sa princesse aux petits oignons » Sabrina INGHILTERRA.


Inghilterra l'orgre et sa princesseIl y a des petits plaisirs qu’il ne faut pas se refuser. Hier, j’ai acheté deux chaises longues, regrettant de ne pouvoir être correctement installée pour lire dans mon jardin. Je les ai placées sous l’ombre du pommier. Ce matin, dès huit heures, j’y ai pris place pour finir le roman dont je vais vous parler dans cette chroniques. Ah quelle bonne heure et quel bonheur que cette lecture matinale qui s’est finalement prolongée jusqu’à midi par le début d’une relecture de Nana de Zola, que je compte bien mettre au programme de mes Secondes à la rentrée. Je les entends déjà bougonner devant les 500 pages de la bête ! Bref, les chaises longues, j’adore !

Mais venons-en à ce fameux roman de Sabrina Inghilterra. C’est une merveille ! Ventrerond est un bon gros ogre, né d’un papa humain et d’une méchante ogresse qui aurait fini par dévorer son pauvre mari. (suite…)

Premières Lignes… #10


premières_lignes

Rendez-vous initié par Malecturothèque

Premières lignes d’un roman que j’ai fini et dont je vous ai parlé hier : La part des flammes de Gaëlle Nohant, parce que ce début de roman était déjà prometteur et vous donnera peut-être encore plus envie de le lire.

En voici donc les toutes premières lignes…

(suite…)

« La Part des flammes » Gaëlle NOHANT.


photoCertains romans sont parfois choisis pour des éléments futiles : une magnifique couverture, un nom d’auteur qui s’annonce comme un clin d’œil. Voilà ce qui m’a fait choisir ce roman de Gaëlle Nohant. S’appelait Nohant me semblait improbable et en effet il s’agit d’un pseudonyme de l’auteur, choisi pour son affection pour George Sand, puisque, rappelons-le, la demeure de Sand se trouve dans un petit village du Berry nommé Nohant-Le-Vic. Ces deux éléments liminaires ont suffi pour me donner envie de découvrir l’histoire qui se cachait dans ces pages.

Nous sommes à Paris à la fin du XIXe siècle dans le milieu aristocratique. La duchesse d’Alençon, petite sœur de l’impératrice Sissi, participe activement à plusieurs œuvres de charité. Une grande vente de charité doit effectivement se tenir au Bazar de la Charité, une grande halle montée pour l’occasion. Là, les femmes de la haute société vont tenir des stands de vente. La Comtesse Violaine de Raezal, veuve depuis peu et qui traine derrière elle une petite réputation, obtient le soutien de la duchesse, elle sera à son stand. La jeune Constance d’Estingel les y rejoindra, poussée par sa mère qui n’a qu’une idée en tête marier sa fille. Ces trois femmes se connaissent à peine, mais l’incendie épouvantable qui ravagera le Bazar de la Charité va les unir à jamais et les transformer.

(suite…)

« Un été avec Victor Hugo » Laura EL MAKKI & Guillaume GALLIENNE.


Galliène un été avec victorUn été avec… est une série d’ouvrages qui, chaque mois de mai, depuis 2013, propose de découvrir un auteur : il y eut Montaigne, puis Proust, Baudelaire et enfin Victor Hugo. Des petits chapitres courts donnent l’essentiel de leur biographie autour d’entrées diverses selon les auteurs. J’avais offert celui sur Baudelaire à ma mère l’an dernier, et cette année j’ai craqué pour Hugo.

(suite…)

« Les grandes jambes » Sophie ADRIANSEN.


adriansenJe suis une grande gigue. En primaire, je mesurais déjà un mètre soixante et j’ai fini ma croissance à un mètre soixante-dix-huit, autant vous dire que le titre de ce nouveau roman jeunesse de Sophie Adriansen a résonné en moi. Pourtant, contrairement à l’héroïne des Grandes jambes, Marion, je n’ai jamais été complexée par mes jambes et ma taille (je vous rassure, j’ai d’autres complexes.). Si Marion a du mal à trouver un jean à sa taille, qui tombe parfaitement sur ses chaussures et ne laisse pas voir ses chevilles, pour moi, c’est la longueur des manches qui m’a toujours posé un problème. Mais qu’importe, entre grandes, on se comprend.

(suite…)

« Ne retournez jamais chez une fille du passé – Tome2 » Nathalie STRAGIER


stragier la fille du futur tome 2Nathalie Stragier nous offre la suite de Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, premier tome qui m’avait beaucoup plu. Un an après avoir évité le bouleversement mondial de la société, Pénélope a eu envie de retourner voir si ses amis, Andréa et Pierrick, vont bien. Rassurée assez rapidement, elle constate alors qu’elle ne parvient plus à repartir dans son époque. Bien qu’agrégée et experte du voyage dans le temps, Pénélope ne comprend pas ce qui se passe d’autant que les conditions solaires et lunaires sont parfaites. Quelque chose de plus fort retient Pénélope en 2020, mais quoi ?

(suite…)

Premières Lignes… #8


premières_lignesRendez-vous initié par Malecturothèque

La semaine dernière, j’ai passé mon tour, mais je reviens aujourd’hui avec les Premières Lignes d’un ouvrage sur Victor Hugo : Un été avec Victor Hugo. Après Montaigne, Proust et Baudelaire, c’est Victor Hugo qui a été choisi cet été pour cette collection aux éditions Equateurs Parallèles.

En voici donc les Premières Lignes…

(suite…)

« #Scoop » Yann LE POULICHET – Polar


poulichet ScoopLe polar de Yann Le Poulichet nous entraîne dans les coulisses des journaux people. Le chef des infos du magazine Scoop vient d’être retrouvé égorgé dans les toilettes de la rédaction. Baptiste Jourdain, journaliste, cherche à comprendre et sera épaulé par une jeune commissaire, Isabelle. Yann Poulichet est lui-même journaliste people et opère dans Voici, autant dire qu’il connaît bien le milieu dans lequel il plonge ses personnages.

(suite…)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 296 autres abonnés