Premières lignes… #12


premières_lignesRendez-vous initié par Malecturothèque

Je viens de terminer un roman ce matin, je suis donc dans la situation idéale pour ce rendez-vous du dimanche. Il s’avère qu’en fouillant dans ma PAL, je suis tombée sur ce roman de Joyce-Carol Oates dont je ne me souvenais plus du tout. Il faut dire que quand je déniche un roman de Oates que je n’ai pas encore je l’achète illico, ce qui, compte tenu de ce qui précède, peut entraîner des doublons.

En voici donc les Premières lignes…

(suite…)

« Daddy Love » Joyce Carol OATES


Oates daddy loveIl faut toujours un certain courage pour se lancer dans un roman de Oates, accepter le choc à venir, accepter d’être tiré de notre confort de lecteur. Lire Oates n’est pas confortable, elle entraîne le lecteur dans les noirceurs de l’âme humaine sans même nous offrir une identification possible à tel ou tel personnage, sans même nous laisser un petit espoir.

Dans Daddy Love, l’auteure américaine nous entraîne dans la pire noirceur où l’innocence d’un enfant n’est pas même épargnée. Robbie, cinq ans, est enlevé sur le parking d’un centre commercial. Arraché à sa mère qui tente tout pour arrêter le kidnappeur, l’enfant va vivre l’enfer pendant six ans aux côtés de Chet Cash, pasteur itinérant, intégré et reconnu au sein de sa communauté. Oates s’attaque aux fausses apparences. Tous les personnages de ce roman sont des Janus : ils ont deux visages, voire deux noms, comme Robbie qui deviendra Gideon Cash durant sa captivité.

(suite…)

Premières Lignes … #8


premières_lignesRendez-vous initié par Malecturothèque

Ce matin j’ai entamé le dernier roman de Joyce Carol Oates,  j’ai donc décidé de vous en donner à lire les premières lignes. Lorsque j’entame la lecture d’un roman d’Oates, je suis immédiatement propulsée dans l’intrigue et toujours fascinée par son style et ses trouvailles narratives. Pour ce roman par exemple, les quatre premiers chapitres racontent le même évènement, on retrouve les mêmes phrases, mais chaque chapitre est construit différemment et en dit plus que le précédent sans pour autant changer le point de vue.

Je vous laisse découvrir les Premières lignes du chapitre premier …

(suite…)

Un Livre dans la Boîte ! #3 – Deuxième épisode.


un livre dans la boîteIl y a presque deux semaines, je présentais les ouvrages jeunesse et ado que j’ai reçu en mars. Aujourd’hui, voici les romans « adulte » reçus sur la même période.

Des romans très variés par leur sujet, venant de différentes maisons d’édition, des auteurs que je connais pour avoir déjà lu un ou plusieurs de leurs romans, d’autres que je vais découvrir, mais tous ont attiré ma curiosité de lectrice.

(suite…)

« Boston Girl » Anita DIAMANT


diamant boston girlLa couverture de ce roman est magnifique et est promesse de bonheur de lecture.  Addie Baum nait au commencement du XXème siècle. Ses parents, juifs, sont des polonais pauvres immigrés aux Etats-Unis, à Boston. Autour d’une mère tyrannique, colérique, cinglante notamment envers Addie, la famille est aussi composée de deux autres filles : Betty, l’aînée et Célia, la puinée, fragile et protectrice envers la cadette Addie. C’est une question de la petite fille d’Addie en 1989 qui déclenche les souvenirs et le récit : « Comment suis-je devenue la femme que je suis aujourd’hui? ». Récit rétrospectif qui débute en 1915 et s’achève dans les années 30. Cette confession d’une grand-mère à sa petite-fille permet de traverser les décennies de ce début du XXème siècle.

(suite…)

« Femme au foyer » Jill Alexander ESSBAUM – Rentrée Littéraire Janvier 2016


essbaum femme au foyerAnna est américaine, 37 ans, mère de trois enfants, mariée à un banquier suisse avec lequel elle partage une belle maison dans la banlieue chic de Zurich. Anna n’aime pas la Suisse, son côté trop propre, trop rangé. Elle s’ennuie, son mari est accaparé par son travail et ne fait plus guère attention à elle. Sa belle-mère la juge d’un mauvais d’œil. Elle a très peu d’amies. Pour tromper son ennui, elle se laisse tenter par l’adultère, s’y accroche, en espérant s’échapper de cet ennui profond.

(suite…)

« Carthage » Joyce Carol OATES – Rentrée Littéraire 2015 #9


oates carthageIl est étrange comme j’appréhende toujours un peu de me lancer dans un roman de Oates. C’est sans doute que je sais à quel point ses romans me bousculent.

Celui-ci se déroule à Carthage, petite ville de l’état de New-York, bien loin de la Carthage tunisienne. Au centre de cette ville, la famille Mayfield, dont le père fut maire. Ils vivent dans une grande maison : la mère, Arlette, la jolie et raisonnable Juliet, et l’autre fille, l’intelligente au nom étrange, Cressida. Juliet est fiancée à Brett Kincaid, beau jeune homme, qui s’engage comme volontaire dans la guerre en Irak. Tout semble aller bien, si ce n’est le caractère trempé de Cressida, en marge de sa famille, brillante, mais souvent acerbe. Puis tout bascule, d’abord par le retour de Brett, meurtrie physiquement et moralement par la guerre, ensuite par la disparition de Cressida.

(suite…)

« Le cœur entre les pages » Shelly KING


King entre les pagesDans la Silicon Valley tout tourne autour des algorithmes, d’Internet, des Start-Up. Chacun veut faire fortune. Maggie, 34 ans, vient d’être licenciée. Depuis elle se traîne et s’enferme de la lecture de romances en tout genre qu’elle dévore à longueur de journée au Dragonfly, la librairie de livres d’occasion tenue par Hugo, son ami et voisin. Lieu hors du commun, cette librairie vivote en marge de l’agitation, comme figée dans le temps. Ici, le profit, la performance, le rendement sont inconnus. Seul compte le plaisir de lire. Là les livres s’entassent sur les étagères, dans les cartons. Les clients se déplacent comme dans un labyrinthe.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Septembre 2015 (Spécial Rentrée Littéraire 2015)


logo-bilan-mensuel1Après un été où j’ai beaucoup lu mes propres livres, j’ai été emportée par la rentrée littéraire dès la fin du mois d’août (Anne F. – La vie de Florence Gordon (non encore chroniqué) – Les Gens dans l’enveloppe et La petite barbare) et j’ai continué sur ma lancée. Un mois de septembre dédié donc à la rentrée littéraire 2015. Mes choix de lecture ont été essentiellement guidées par des SP gentiment envoyés par des attachés de presse à l’écoute de mes envies. J’ai cette chance de pouvoir lire les romans de la rentrée sans débourser un centime. Mais cela n’entrave en rien mon jugement. Si mes lectures de la rentrée littéraire faites en août furent largement positives et passionnantes, certains livres lus ce mois-ci m’ont beaucoup moins passionnée, vous le découvrirez dans ce billet et dans ceux qu’il me reste à écrire et à publier sur le blog.

(suite…)

Vive la PAL des vacances !


BB plage chapeauMe voilà partie avec mes hommes dans les Landes pendant une dizaine de jours. Les chats sont, comme chaque année, sous la bonne garde de notre gentille voisine, merci V. !

Je suis donc au moment où vous me lisez, un peu comme BB sur cette photo, le physique en moins (hélas!).

Comme chaque année, la grande question en dehors de savoir quels vêtements prendre, est la suivante : quels livres emportés ? Et comme chaque année, plantée devant mes étagères de livres, je suis hésitante : celui-ci ? Ah c’est vrai, il y avait celui-là aussi ! Pourquoi pas celui-ci ? Ou bien lui ? Bref, un vrai casse-tête. Car, outre les livres de la PAL, je me suis dit qu’il serait aussi temps de plonger le nez dans tous les SP reçus et non encore lus.

(suite…)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 343 autres abonnés