Un Livre dans la Boîte #12


Il est temps de vous présenter les SP que ma BAL a accueillis ces dernières semaines. Vous pourrez constater qu’il y en a pour tous les goûts, avec une belle égalité entre littérature ado et littérature générale. Ce sont des romans que j’ai choisis, sauf un, mais l’attachée de presse qui me connait bien, ne s’est pas trompée et ce roman est arrivé à point nommé, je vous dis pourquoi plus loin dans la chronique.

Voici donc les huit romans reçus :

(suite…)

« Broadway limited : 1. Un dîner avec Cary Grant » – Malika FERDJOUKH


Les romans de Malika Ferdjoukh, c’est un peu comme un bon chocolat chaud à la chartreuse après une journée de ski : ça réchauffe et ça fait du bien. Elle fait partie, avec l’incontournable Marie-Aude Murail, de ces auteurs dits jeunesse qui ont pourtant tout des grands et que l’on peut lire à 15 ans et à 45 ans passés. Que ce soit Quatre soeurs, Aggie change de vie ou Chaque soir à 11 heuresje suis toujours séduite par l’atmosphère de ses romans.

Broadway Limited est une série en trois tomes. Le deuxième (Un Shim Sham avec Fred Astaire) est déjà sorti (je suis d’ailleurs en train de le terminer). Pour la sortie du troisième et dernier tome (Un thé avec Grace Kelly), je ne connais pas encore la date, très prochainement je l’espère.

Donc concernant ce premier tome sous-titré Un Dîner avec Cary Grant, nous sommes à New-York à l’automne 1948. Jocelyn Brouillard, jeune homme de 17 ans, vient y faire des études. Il sonne à la pension Giboulée tenue par Mrs Celeste Merle et sa sœur Artemisia. Mais cette pension est exclusivement réservée aux jeunes filles. Ses talents de pianiste et la recette de la soupe aux asperges de sa mère vont cependant se révéler de merveilleux laisser-passer. Outre les deux propriétaires, Jocelyn va faire la connaissance des nombreuses pensionnaires : Wendy Balestrero surnommée Manhattan, Hadley Johnson, Page Hibbs, Felicity Pendergast, surnommée Chic, Etchika Jones ou encore Usurla Keller, sans parler des domestiques Easter-Witty et Charity.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Septembre, Octobre, Novembre 2018.


Préparez-vous, ce bilan récapitulatif risque d’être un peu long. Je vous conseille de vous installer confortablement dans votre canapé, sous un plaid chaud et doux, de vous faire un bon thé (parce que c’est stimulant, c’est bien connu) et de vous laissez porter… Vous y êtes ? … Alors on peut commencer !

N’ayant pas publié de bilan mensuel depuis le 1er septembre, date à laquelle ma vie personnelle, comme chaque année, est mise entre parenthèses (merci l’éducation nationale) je vais donc vous faire une récap. de mes lectures sur ces trois derniers mois. Trois romans seulement ont été chroniqués, mais je ne désespère pas… non, non, non. J’y crois, un jour, je serai à jour dans mes chroniques.

(suite…)

Un Livre dans la Boîte #11


Presque deux mois de silence sur ce blog et ce n’est pourtant pas faute de me dire chaque vendredi soir : « Ce week-end, j’écris une chronique sur le blog ». Mais le week-end se passe et rien ne paraît. Aujourd’hui, je prends le temps parce que j’en ai un peu assez de bosser du lundi matin au dimanche soir, de passer mon temps à corriger des copies et à préparer des cours… J’ai aussi plusieurs romans à chroniquer, la liste s’allonge dangereusement. Pour relancer la machine, je vais donc récapituler avec vous tous les SP que j’ai reçus ces dernières semaines.

Voici donc ma moisson d’automne.

(suite…)

Un Livre dans la Boîte #10


Il ne surprendra personne si je dis que le mois de septembre est un mois particulièrement chargé : rentrée scolaire, reprendre le rythme, mais aussi et, en ce qui nous concerne, rentrée littéraire.

Pour ce dixième épisode d’Un Livre dans la Boîte, je vous présente donc les livres reçus durant ces 30 derniers jours. Il y en aura pour tous les goûts et font donc tous partie de la Rentrée littéraire (#RL2018). Les arrivages ont été groupés, et hier, notamment (et c’est bien tombé) j’ai reçu quatre livres d’un coup, belle surprise en rentrant chez moi !

(suite…)

« Summer kids » Mathieu PIERLOOT – #RL2018 (roman ado)


Antoine, Mehdi, Hannah et Alice viennent de finir le lycée, ils forment un groupe d’amis et se connaissent depuis la primaire. Ce sont les dernières vacances avant les études supérieures. Chacun a choisi sa voie, sauf Antoine. Sa rupture récente avec Hannah l’a plongé dans une tristesse profonde qui le laisse indécis, hésitant. Cette rupture a aussi un peu fendillé le groupe, Hannah ne donne plus guère de nouvelles, Mehdi et Alice sont pris entre les deux anciens amoureux. Chez Antoine, même sa vie familiale prend l’eau depuis l’arrivée du nouvel ami de sa mère, Jean-Do.

Summer kids pourrait être un roman comme un autre racontant la sempiternelle histoire d’une rupture amoureuse, pourtant, ce (trop) court roman d’un peu plus de 150 pages est porté par une écriture, une sensibilité et une réalité des dialogues qui en font un roman à part que l’on voudrait plus gros, plus long.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Août 2018.


En ce premier jour de septembre, alors que la pré-rentrée a déjà eu lieu hier, il est temps de clore les vacances et de faire le bilan sur mes lectures du mois d’août. Le bilan n’est pas exceptionnel pour un mois d’août, disons que j’ai connu mieux, mais, dans le domaine de la lecture, nous savons bien que ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte avant tout et de ce côté-là je n’ai pas été déçue.

Ce mois-ci encore, j’ai alterné les livres de ma PAL et les romans reçus en SP. Côté PAL, je me rends compte que je n’ai lu que des polars, côté SP, les lectures furent beaucoup plus variées comme vous allez le découvrir.

(suite…)

« Signe particulier : Transparente » Nathalie STRAGIER.


Nathalier Stragier est l’autrice d’une série que j’avais beaucoup aimée : La fille du futur. Drôle, mais aussi intéressant puisque cette fameuse fille du futur venait d’une société matriarcale. En cette rentrée, Nathalie Stragier garde une veine fantastique, mais toujours ancrée dans la réalité, avec son nouveau roman Signe particulier : Transparente toujours publié aux éditions Syros. J’ai lu ce roman fin juin en épreuves corrigées, mais il ne paraît qu’aujourd’hui.

Esther est une jeune fille effacée à laquelle personne ne prête attention, lycéenne et amie de Romane depuis l’école primaire. Que ce soit donc à la maison ou au lycée, elle est transparente : on l’oublie, elle n’est jamais invitée aux soirées, les profs ne se souviennent jamais de son prénom, semblent même parfois la découvrir en fin d’année, et ne lui donnent jamais la parole en classe même quand elle lève la main. Cet état est douloureux pour Esther.

Un jour, elle se rend compte que, l’espace de quelques instants, elle devient réellement transparente, invisible. Le phénomène se répète de plus en plus souvent, et la jeune fille cherche à comprendre. Même si cette capacité lui permet de découvrir les lieux interdits (la salle des profs) ou d’écouter ce dont les autres lycéens parlent, une certaine inquiétude la gagne.

(suite…)

Un Livre dans la Boîte #9


Pour ce nouveau Livre dans la Boîte, je vous présente les livres que j’ai reçus en Service de Presse tout au long du mois août.

Quatre romans ont atterri dans ma boîte de trois maisons d’édition différentes.

Ces romans appartiennent donc à la Rentrée Littéraire (#RL2018) puisqu’ils vont paraître durant ces derniers jours d’août. Parmi eux, un roman ado.

(suite…)

Descente en librairie(s)… au mois d’août.


Je sais, le mois d’août n’est pas encore terminé et j’ai déjà fait quelques achats de livres. C’est sans doute parce que j’avais hâte de vous montrer mon nouveau logo… Faut bien se trouver une raison.

Je n’ai pas tout acheté en même temps, je vous rassure. J’ai glané ces nouveaux ouvrages dans trois librairies différentes, mais suis-je plus excusable pour autant, je ne le crois pas. Certes ma PAL a baissé ces dernières semaines, mais, chez moi, c’est toujours la bonne vieille histoire des vases communicants.

(suite…)