« Les Délices de Tokyo » Durian SUKEWAGA


sukewaga les délicesSentarô travaille dans une échoppe. Il prépare et vend des dorayaki, pâtisserie japonaise à base de pâte de haricots rouges. Mais il ne fait guère recette et n’en peut plus de transpirer devant la plaque chauffante. Un jour, une vieille femme se plante devant sa boutique et demande à être embauchée. Au-delà de son âge avancé, les doigts de ses mains sont étrangement repliés. Sentarô se méfie, mais la vieille femme insiste et Sentarô finit par accepter quand il constate qu’elle maîtrise la confection de la pâte d’haricots azuki avec brio.

(suite…)

Publicités

« Ma Cousine Rachel » Daphné Du Maurier.


ma cousinePhilip Asley vit avec son oncle Ambroise. Orphelin, il fut adopté et élevé par cet homme fort et généreux qui lui a servi de père et de modèle.  Leur vie d’hommes célibataires est réglée comme du papier à musique. Ils s’occupent de leur maison, mais surtout du parc, son aménagement, s’intéressent aux plantes, à leur disposition. Depuis quelques années, Ambroise part quelques semaines en Italie à la fois pour son soleil mais aussi parce que ces voyages lui donnent l’occasion de ramener de nouvelles plantes, arbustes. Pourtant cette année-là, Ambroise tarde à rentrer. Bientôt il informe Philip qu’il a fait la connaissance de Rachel, une cousine lointaine, qu’il vient d’épouser. Mais les lettres deviennent plus rares, puis inquiétantes : Ambroise est grièvement malade. Philip décide de partir pour Florence où il découvre que son oncle est mort et Rachel partie. Une haine grandit en lui pour cette femme qui lui a pris son mentor. Que s’est-il réellement passé ? Et qui est cette femme ?

(suite…)

« Brooklyn » de John CROWLEY – CINEMA


brooklyn-bannière

Dans les années 1950, Ellis Lacey quitte son Irlande natale  direction les Etats-Unis, Brooklyn, plus exactement, banlieue New-Yorkaise dans laquelle les immigrés irlandais, mais aussi italiens, s’installent en débarquant du bateau. Ellis a la chance qu’un prêtre irlandais ait tout organisé pour son arrivée : une pension honorable de jeunes filles, un emploi de vendeuse dans un grand magasin. Mais si la jeune femme voit dans le Nouveau Monde des promesses de vie nouvelle, elle souffre du mal du pays.

Petit à petit pourtant Ellis va trouver sa voie. Sa métamorphose se perçoit dans son style vestimentaire qui, pas à pas, se fait plus féminin, plus raffiné, plus new-yorkais !

brooklynLa douceur des couleurs, le raffinement des images, font de ce film un moment à part qui mêle aussi bien le drame que le rire, sans oublier un romanesque qui sait ne pas tomber dans le cliché. La dichotomie entre l’Irlande verte, villageoise et cancanière, s’oppose alors aux avenues foisonnantes, à la féminité et à la modernité new-yorkaise.

Les Etats-Unis apparaissent terre promise pour ces immigrés qui, sans renier leur pays d’origine, saisissent les opportunités d’un pays en plein développement. Ellis, discrète, finit par comprendre ce que sa sœur avait compris avant elle. Même si la séparation est douloureuse, partir est alors la seule solution pour échapper à une vie de cancan et au déterminisme des femmes de l’époque.

Saoirse Ronan qui incarne Ellis est formidable, elle parvient à transmettre toute une gamme de sentiments au travers de son regard bleu. Tout en nuance et en finesse, son personnage s’effleure tout en gardant une part de mystère. Mention spéciale pour le jeune italien aux faux airs de Marlon Brando qui m’a beaucoup plu aussi mais pour d’autres raisons !

Emory Cohen as "Tony" and Saoirse Ronan as "Eilis" in BROOKLYN. Photo courtesy of Fox Searchlight Pictures. © 2015 Twentieth Century Fox Film Corporation All Rights Reserved

Emory Cohen as « Tony » and Saoirse Ronan as « Eilis » in BROOKLYN. Photo courtesy of Fox Searchlight Pictures. © 2015 Twentieth Century Fox Film Corporation All Rights Reserved

Un beau film que j’ai d’autant plus apprécié que je l’ai partagé avec ma sœur lors d’une soirée entre sœurettes, et ça fait du bien !

Il ne me reste plus qu’à lire le roman !

« Pourquoi est-ce un chef d’oeuvre ? 50 longs-métrages d’animation expliqués » Gersende BOLLUT


pourquoi chef d'oeuvre dessins animésLes Editions Eyrolles proposent un nouvel ouvrage dans leur collection Pourquoi est-ce un chef d’oeuvre ?, collection que je vous avais déjà présentée durant la période de Noël.

Dans ce nouvel ouvrage, l’auteur, Gersende Bollut, retrace l’histoire des films d’animation sur plusieurs décennies : des années 50 à nos jours.

(suite…)

« Grace Kelly. D’Hollywood à Monaco, le roman d’une légende » Sophie ADRIANSEN.


Adriansen KellyParmi les actrices américaines des années 50/60, j’ai toujours été fascinée par Marilyn Monroe ou Audrey Hepburn et j’avoue que pour moi, Grace Kelly a toujours été avant tout la princesse de Monaco. Lorsqu’elle s’est tuée dans un accident de voiture en 1982, j’avais 10 ans, et je m’en souviens parfaitement. Cette mort, sans doute comme celle de Diana en 1997, a marqué les esprits du monde entier. Les deux princesses s’étaient d’ailleurs rencontrées, comme le raconte Sophie Adriansen, et l’on ne peut être que touchée par ces destins communs.

Bien sûr j’avais vu les films tournés par Grace Kelly : ceux d’Hitchcock ou encore Mogambo, mais c’est tout et je ne les ai pas revus depuis fort longtemps (ce qui est une erreur que je vais rattraper bientôt). Lorsque Sophie Adriansen m’a proposé de lire sa biographie de l’actrice devenue princesse, je me suis dit que c’était l’occasion d’en savoir plus, d’autant que le film d’Olivier Dayan avec Nicole Kidman dans le rôle titre, vient d’être présenté en ouverture de Cannes.

(suite…)

« Avec vue sur l’Arno » E.M. FORSTER


forster ArnoCe roman de E.M. Forster était dans ma PAL depuis 2010, mais j’ai découvert que je l’avais déjà acheté plus de vingt ans auparavant, peu de temps en fait après la sortie du film en 1986. Autant vous dire que cela fait 28 ans que je projette de le lire ! Pourquoi avoir autant attendu et pourquoi l’avoir acheté trois fois (en 1986, en 2010 et l’an dernier) ? Je crois que la raison principale vient du fait que j’aime tellement l’adaptation cinématographique de James Ivory que j’appréhendais la lecture de ce roman, par peur d’être déçue, de ne pas retrouver toutes les émotions que ce film sublime et complet me procure. Je me suis enfin décidée puisque ce roman est sur la liste du Prix des Lectrices 2014 (proposé par Miss G.).

Lire un roman dont on connaît par coeur l’intrigue et les répliques est une expérience particulière que j’apprécie peu en général, le roman étant souvent plus dense que l’adaptation cinématographique. C’est la troisième fois que je me trouve dans cette situation : la première pour Raison et sentiments de Jane Austen et la deuxième pour La Ferme africaine de Karen Blixen. Cela m’avait gênée pour Raison et sentiments, mais pour La Ferme africaine j’avais eu l’impression que livre et film se complétaient merveilleusement !

Pour le roman de Forster, je dois dire que mes craintes se sont révélées justes en partie.

(suite…)

« Tarzan » film d’animation de Reinhard Kloss


TarzanMercredi 19 Février, sort sur les écrans une nouvelle version de la légende de Tarzan. Mes enfants (10 et 7 ans) et moi avons eu la chance d’être invités à une projection privée, il y a déjà bientôt un mois.

Au cœur de l’Afrique, John Greystoke et sa famille, sa femme et son jeune fils, découvrent une météorite qui parait avoir une énergie folle. En prélevant un échantillon, John déclenche un étrangle cataclysme qui jette au sol son hélicoptère, provoquant sa mort et celle de sa femme, mais préservant, Tarzan, son jeune fils, qui est alors recueilli par Kala, une femelle gorille. Il va donc être élevé dans ce clan de gorilles. Cinq après le drame, Jane Porter, la fille de l’associé de Greystoke, rend visite à son père qui est toujours demeuré sur les lieux. C’est la première fois, que Tarzan se retrouve en présence d’humains.

(suite…)

Le 25 Décembre, on se prend un siège !


Les-Toiles-EnchanteesL’association Les Toiles enchantées, présidée par Alain Chabat, et les représentants du cinéma (réalisateurs, acteurs et distributeurs) relancent pour la 4e année l’opération : Joyeux Ciné-Noël !

Cette association offre aux enfants malades la possibilité de voir sur le lieu d’hospitalisation les films à l’affiche.

Pour vous, c’est très simple : il vous suffit d’aller au cinéma le 25 décembre. Une partie du prix de votre place sera alors reversée à l’association. (Quelque soit le film et le mode de paiement, seule la date du 25 décembre compte)

Ainsi, grâce à vous tous, les enfants hospitalisés auront le plaisir de découvrir : La Reine des Neiges, Turbo, L’Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet, Sur le chemin de l’Ecole et Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill.


Bonne toile !

Rencontre avec Daniel Pennac et Nicolas Bary pour « Au bonheur des ogres ».


Au bonheur des ogres film afficheAvant la sortie du film en salle, j’ai été conviée à une table ronde pour rencontrer Daniel Pennac et Nicolas Bary, l’un auteur, l’autre réalisateur de : Au bonheur des ogres. Nous étions plusieurs blogueurs autour de la table, j’étais la seule blogueuse-lectrice, puisque toutes les autres personnes présentes avaient des blogs ou des sites voire des webzines accès davantage sur le cinéma. J’ai un peu tardé à aller voir le film si bien que je constate malheureusement qu’il n’est déjà plus projeté dans les cinémas proches de chez moi au bout de 15 jours d’exploitation. Je voulais vous parler du film et vous raconter cette rencontre dans un seul billet, à défaut de film, ce billet ne parlera que de cette rencontre en espérant qu’il vous donnera envie de voir le film.

(suite…)

CONCOURS : « Au bonheur des ogres » de Nicolas BARY d’après Daniel PENNAC


Au bonheur des ogres film afficheJ’ai le grand plaisir de vous proposer un concours pour gagner 5 places de cinéma (pour une personne) pour le film de Nicolas Bary Au bonheur des ogres, adaptation du célèbre roman de Daniel Pennac, paru aux copyrightEditions Gallimard, en salles à partir du 16 octobre ! J’en suis d’autant plus ravie que, comme vous le savez, j’organise depuis plusieurs mois un Challenge Daniel Pennac et que c’est grâce à lui que j’ai été contactée !

Le synopsis pour vous donner envie :

Dans la tribu Malaussène, il y a quelque chose de curieux, de louche, d’anormal même diraient certains. Mais à y regarder de près, c’est le bonheur qui règne dans cette famille joyeusement bordélique dont la mère sans cesse en cavale amoureuse a éparpillé les pères de ses enfants. Pour Benjamin Malaussène, bouc émissaire professionnel et frère aîné responsable de cette marmaille, la vie n’est jamais ennuyeuse. Mais quand les incidents surviennent partout où il passe, attirant les regards soupçonneux de la police et de ses collègues de travail, il devient rapidement vital pour le héros de trouver pourquoi, comment, et surtout qui pourrait bien lui en vouloir à ce point-là ?

Alors qui dit concours dit petites questions !

Vous devez donc répondre par mail [leslivresdegeorge[at]gmail.com] aux 4 questions suivantes. Dans votre mail, vous devez également me donner votre adresse postale ainsi que vos noms et prénoms (c’est au cas où vous gagnez !).

Vous êtes prêts ? Alors on y va :

1. En quelle année est paru le roman Au bonheur des ogres de Daniel Pennac ?

2. Comment s’intitule la série dont Au Bonheur des ogres est le premier tome ?

3. De quel titre de roman célèbre, Daniel Pennac se serait-il inspiré pour le titre de son propre roman ?

4. Quel est le prénom du frère ainé et par quel acteur est-il incarné dans le film ?

Ce concours est ouvert à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 16 octobre, date de sortie en salle du film. Les gagnants seront désignés par tirage au sort parmi les bonnes réponses et seront avertis le 17 octobre par un post annonçant les résultats sur le blog et par un mail de confirmation. Ce n’est pas moi qui me charge de l’envoi des lots, mais Way To Blue. Il est très important que vous me donniez vos coordonnées postales dans le mail d’envoi de vos réponses aux questions afin que je puisse dès le 17 octobre communiquer les adresses des gagnants à Way To Blue. Merci !

Et pour finir ce post en beauté, je vous propose de regarder la bande-annonce :