« Journée exceptionnelle du déclin de Samuel Cramer » Agnès MICHAUX – Rentrée Littéraire 2016 #3


Michaux agnés Samuel CramerJe connaissais Agnès Michaux quand elle était chroniqueuse à la télé, il y a maintenant plusieurs années, autour des années 90, je crois. Je  n’avais jamais eu encore l’occasion de la lire, voilà qui est fait avec son dernier roman à paraître chez Belfond au 1er septembre : Journée exceptionnelle du déclin de Samuel Cramer.

Le roman m’a été envoyé d’office, mais en découvrant la 4ème de couverture, je me suis dit que l’attachée de presse connaissait bien mes goûts, puisqu’il devait être question d’un personnage écrivain, et d’autres écrivains tel Baudelaire, Rimbaud, Duras ou encore Houellecbecq. J’ai donc entamé ce roman cette après-midi dans ma célèbre chaise longue, espérant quelques souffles d’air dans cette journée encore caniculaire. Et je suis parvenue à le finir.

(suite…)

« Agatha Doyle au service de sa majesté » de Caroline TRIAUREAU (Rentrée Littéraire 2014 #14)


triaureau Agatha DoyleJ’avais repéré ce roman sur les blogs et en le découvrant au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, je n’ai pas résisté à la fois à cette si jolie couverture so british et au titre, savant mélange d’Agatha Christie et de Conan Doyle.

Agatha est une jeune fille spontanée et enthousiaste. Avec ses amis, Sherlock et Hercule, ils forment un trio complémentaire. Miss Marple, leur professeur d’anglais qui ne supporte pas les frasques de la jeune héroïne,  emmène sa classe à Londres pour un séjour linguistique et touristique. Le trio est alors loin de se douter ce que leur réserve cette petite escapade londonienne !

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Novembre 2014


logo-bilan-mensuel1Même si je ne parviens plus à chroniquer mes lectures, je tiens cependant à ce bilan mensuel, ne serait-ce que pour tenir à jour mes lectures sur ce blog. Et je me dis que peut-être, un jour, parviendrai-je à tout rattraper. Je vous avoue que je ne lutte même plus et que je lis ce qui me fait envie, au moment où j’en ai envie et tant pis pour le reste. Cette mise à distance involontaire et forcée du blog a au moins l’avantage de m’avoir permis de reconsidérer ma façon de lire. Oh je ne vous cache pas que parfois une pointe de culpabilité me transperce quand je pense à tous les services de presse qui m’attendent, j’en lis donc mais je les choisis non plus par ordre d’arrivée mais simplement par envie. Un autre avantage est sans doute mon retour aux classiques qui me fait renouer avec mes premières amours et je redécouvre le plaisir du XIXe siècle. Enfin, manquant de temps, j’ai envie de réinvisager mes billets de blog. Parce que bloguer me manque, je vais tenter de faire des billets plus synthétiques qui me prendront moins de temps à la rédaction en espérant qu’ils vous intéresseront toujours autant cependant. Et je commence ce soir, avec un bilan abrégé même si, au moment même où je l’écris je me rends compte que la synthèse et moi, ça fait deux !

(suite…)