Faire le bilan d’un an de lecture !


Point PAL

Pour clore cette année et vous présenter mes lectures coup de cœur de cette année 2020, une photo d’une partie de ma PAL principale, car quand une année se termine, une autre commence, et cette photo sera comme une image arrêtée de ma PAL que je referai à la fin de l’année prochaine histoire de voir les changements. Cette année, 48 romans sont sortis de ma PAL contre 37 en 2019 et 26 en 2018. Par contre je n’ai pas fait le compte de ceux qui y sont entrés (je le ferai sans doute en 2021), mais je suis certaine qu’il y a dû en avoir nettement plus que 48 ! Je suis quand même ravie de voir que le nombre de sorties augmente, sans doute aussi parce que je reçois moins de SP et que donc je me consacre davantage à mes propres livres. Si vous vous souvenez j’avais commencé à faire le compte des livres de ma PAL, mais j’ai lamentablement lâché l’affaire. Lorsque je me suis arrêtée je comptabilisais déjà 826 livres, si je rajoute à la louche ceux qu’il me restait à enregistrer, je peux tabler sur 1000 sans grand problème, voire plus. Vous voyez donc que les petits 48 sortis cette année équivalent à une goutte d’eau dans l’océan. Mais qu’importe et cela ne m’empêchera pas d’en acheter encore en 2021.

(suite…)

Les Séries qui m’ont accompagnée en 2020.


Pour la première fois cette année, je vais vous faire un petit bilan des séries que j’ai particulièrement appréciées. Jusqu’à cette année, j’avais du mal à me repérer sur les plateformes Netflix ou Amazon Prime. Et un peu comme pour les livres, j’ai donc souvent suivi les conseils des copines et puis, petit à petit, je suis parvenue à me débrouiller toute seule. J’ai dû voir une quinzaine de séries dans l’année (le confinement a bien aidé !) mais j’en retiens surtout 5 qui m’ont réellement rendue addict et qui ont provoqué en moi un déchirement quand j’ai eu fini de les visionner. Voici donc mes 5 coups de cœur série :

  1. Unbellievable (Netflix)

Une jeune fille porte plainte pour viol. Elle est longuement interrogée par la police, elle subit tous les examens médicaux, mais on ne la croit et on l’accuse de mentir. Deux inspectrices pourtant ont des doutes et vont mener l’enquête. Cette série, inspirée de faits réels, m’a scotchée par son intrigue d’abord et aussi parce que j’ai adoré ces deux flics incarnées par Toni Colette et Merritt Wever (que je ne connaissais pas et que j’adore depuis), des femmes puissantes et indépendantes qui luttent pour faire éclater la vérité. On y suit toutes les difficultés de déposer plainte pour viol, toute la suspicion qui pèse sur la jeune Marie, qui est aussi incroyable.

2. Gentleman Jack

L’intrigue se situe en Angleterre pendant la révolution industrielle. Anne Lister rentre chez elle après une longue absence passée à voyager et prend la direction de la propriété familiale. Femme indépendante et homosexuelle, elle s’habille de façon androgyne et mène de main de maître son exploitation en se heurtant aux qu’en-dira-t-on de son village et aux hommes peu habitués à devoir obéir à une femme. Anne veut assumer sur tous les plans ce qu’elle est et recherche l’amour qu’elle semble trouver auprès de la jeune et naïve Ann Walker. Vous remarquerez que mes choix de livres et de séries ont le même point commun : les femmes et leur rôle dans la société. Le personnage d’Anne Lister est fascinant. J’avais déjà vu l’actrice qui l’incarne dans une autre série (Dr Forster) et j’ai été bluffée par le changement radical entre ces deux rôles, j’ai même eu du mal à la reconnaître. Je viens de décourir que la saison 2 est disponible sur OCS et je m’en réjouis !

3. Unorthodox

Beaucoup d’entre vous ont certainement vu aussi cette série dont on a beaucoup parlé quand elle est apparue sur Netflix. Et c’est à raison. Esther vit à New-York dans une famille ultra-orthodoxe. La série s’ouvre par son mariage, un mariage arrangé, elle semble totalement perdue. On découvre avec effroi cet univers dans lequel elle vit ou plutôt étouffe. Après quelques mois de mariage, Esther s’enfuit à Berlin pour mener sa propre vie. Unorthodox est l’histoire d’une rédemption, d’un sauvetage. Cette actrice qui incarne Esther transmet à la fois sa fragilité mais aussi ce courage extraordinaire qui lui a permis d’échapper à son milieu. C’est une série magnifique.

4. Workin’moms (saisons 1 à 4)

Ah cette sérié comme je l’ai aimée et comme ça a été douloureux de quitter ces femmes à la fin de la saison 4. Workin’mom est une série canadienne qui raconte l’histoire de 5 femmes qui viennent d’avoir un bébé et se retrouvent à des réunions pour jeunes mamans. L’héroïne principale est Kate Forster femme active, voire surper-active qui doit gérer son métier, son bébé, son mari. On plonge dans l’univers de ces femmes toutes différentes mais toutes aux prise avec leur métier et leur famille. C’est drôle, c’est parfois un peu cru, c’est totalement addictif, ça sent le vécu et on se retrouve forcément dans les diverses situations qu’elles vivent. L’actrice qui incarne Kate Forster, Catherine Reitman, espèce de grande bringue magnifiquement foutue est extraordinaire. Toutes ces femmes doivent tenter de concilier tous les rôles de la femme moderne : épouse, mère, femme active, mais aussi amie. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas simple. C’est le genre de série qui donne envie d’être visionnée plusieurs fois.

5. Mrs America

Je ne serai pas très longue sur cette série car j’en ai déjà parlé sur le blog. L’intrigue repose sur des faits réels et retrace la vie de Phyllis Schlafly, activiste anti-féministe aux Etats-Unis de 1968 à l’élection de Reagan. Mère de 6 enfants, mariée à un avocat réputée, Phyllis prend la tête d’un mouvement de femmes au foyer pour contrer celui des féministes mené par Gloria Steinem et Betty Friedan. L’objet de leur affrontement : l’ERA, Egual Rights Amendement, qui doit être ratifié par 38 états pour être inscrit dans la Constitution des Etats-Unis. Cette proposition d’amendement tend à garantir l’égalité entre les sexes. Evidemment politique, cette série montre le combat rude des féministes américaines et nous fait découvrir ce personnage complexe qu’est Phyllis. Basée sur des faits réels, comme en témoignent de nombreuses images d’archives, cette série est une plongée dans les années 70 et dans l’histoire du combat féministe.

J’ai aimé d’autres séries durant cette année 2020, mais celles-ci sont vraiment à part peut-être parce qu’elles représentent les principaux sujets de réflexions que je peux avoir au sujet des femmes. Les personnages de ces séries incarnent des femmes différentes, différentes par leur caractère, leur physique, leur milieu, mais elles se ressemblent pourtant dans cette volonté d’être elles-mêmes.

Que retenir de mes lectures de 2018 ?


2018 va bientôt tirer sa révérence et, avant d’entamer le premier roman de 2019, il est temps de faire un petit palmarès des livres qui m’ont accompagnée durant ces douze mois. Un palmarès autour de quatre catégories : La littérature dite générale ; la littérature dite ado ; les polars et les BD (même si je n’en lis pas beaucoup). Pour chacune, un ou deux livres qui m’a ou m’ont particulièrement marquée.

Vous êtes prêts ?

(suite…)

Je lis donc je suis…


je lis donc je suis 2018L’un des plaisirs de janvier sur les blogs est de reprendre ce petit tag autour des titres des romans lus tout au long de l’année écoulée. Le principe est donc toujours le même : Une question – un titre, qui au final dresse un portrait littéraire si particulier.

Pour illustrer ce tag, un dessin de Kanako que j’affectionne particulièrement car il représente parfaitement la façon dont je lis tous les matins.

C’est parti :

(suite…)

Ciao, 2017 !


Dire adieu à 2017, ce n’est pas nécessairement lui claquer violemment la porte au nez, mais c’est bien plutôt entrouvrir la porte et y jeter un coup d’œil pour se rappeler ce qu’elle fut.
Je pique donc l’idée à Madame, à Estelle ou encore à Lili des Bellons, mes copines qui m’inspirent.

Janvier

Se souvenir du givre et du froid qui magnifient le jardin / réveillonner tous les quatre et manger des huitres / corriger encore et toujours / être fêtée pour mon anniversaire.

Processed with Rookie Cam

Février

Les cours, les conseils du lycée, les corrections / la joie des vacances à Grenoble / Découvrir un bar à chats / Faire une expo sur la montagne en BD / Manger des tartiflettes / Faire de la luge / faire toutes les librairies de Grenoble / Acheter des livres.

février mosaïque

Mars

Aller au salon du livre avec ma sœur / Être conviées à une soirée privée VIP / Rencontrer une Anaïs Attachante / Voir le cerisier exploser / Aller au théâtre avec mon homme voir Edmond / Trouver une place pour un joli coussin / Être admissible au CAPES Interne / Revoir sa grammaire /  Relire quelques classiques / Faire des fiches.

mars mosaïque

Avril

Aller au théâtre avec Antoine voir Le Horla / Fêter des anniversaires (Eliot et Granny) / Faire attendre les copies (pour une fois) même si le tas grossit, grossit / Suivre une formation / Osciller entre le « pourquoi pas » et « impossible » / Partir à Lyon avec un nœud au ventre / Se balader dans la Croix Rousse / Se souvenir du temps où nous vivions à Lyon / Penser que c’est de bon augure / Prendre le moindre le fait pour un signe positif / Etre convoquée à 6h / Se dire qu’il ne faut pas stresser / Tenir le coup / Passer une après-midi en terrasse place Bellecour avec une amie / Reprendre le train / Tenter d’oublier en se plongeant dans L’Abyssin de Rufin / Refêter les 11 ans d’Eliot / Attendre…

avril mosaïque

Mai

Être admise ne pas parvenir à le croire / Passer une journée en apesanteur / S’attaquer au tas de copies / Profiter du soleil / Préparer des cours / Faire passer des oraux / Lire / Aller voter.

mai mosaïque

Juin

Faire une visite scolaire à Vaux le Vicomte / Retourner au théâtre voir Cyrano de Bergerac / Saluer George Sand / Amener Antoine à la gare pour le début de ses vacances / Être au désespoir de ne pas savoir si je vais ou non garder mon poste à la rentrée / Attendre / Attendre / Attendre / Regarder le soleil se coucher / Attendre / Aller au salon du livre de poche avec une amie / Acheter des livres / Être appelée à la dernière minute pour les corrections du BAC / Savoir enfin et être soulagée.

juin mosaïque

Juillet

Profiter des vacances à la mer puis à la montagne / Manger / Boire / Lire / Se balader / Nager à la mer, à la piscine / Profiter des enfants, de ma mère / Acheter des livres, des mugs, des théières / Aller au restaurant / Faire du cheval / Visiter la fabrique de Beaufort / Hurler sur la luge / Rire / Jouer au rami, au babyfoot.

juillet mosaïque

Août

Revenir à Paris / Se balader au Luxembourg / Poser aux côtés de Sand / Fêter l’anniversaire d’Antoine dans le jardin / Faire des barbecues / Lire / Préparer des séquences / Avoir trop chaud / Boire des mojitos / Lire / Faire une petite soirée entre amies / Lire / Faire la prérentrée / Retrouver les collègues-amis / En découvrir de nouveaux.

aout mosaïque

Septembre

RENTREE / Découvrir mes nouveaux élèves / Regretter mes anciens 1ères S / Dire quinze fois bonjour dans les couloirs / Commencer ma formation / Retrouver mes amies du CAPES / Avoir des fous rire / Prendre un petit café dans des brasseries parisiennes / Être fatiguée / Préparer des séquences / Se lier d’amitié avec une nouvelle super collègue / S’ennuyer parfois en formation / Faire mon speech devant les parents après celui devant les élèves / Acheter un beau tee-shirt (merci Valentine) / Reprendre mes petits déjeuners aux aurores en compagnie d’Alfred/ Lire.

septembre mosaïque

Octobre

Souhaiter un bon anniversaire à sa sœur / Voir partir Eliot en voyage scolaire / Avoir des nouvelles au jour le jour grâce à une amie-collègue / Voir l’équipe de Top Chef dans son bahut / Fêter l’anniversaire de mon homme / Faire des parties de bowling / Cuisiner des moules / Donner des cours particuliers / Gérer la maison, les devoirs, les courses, mes cours, les copies / Être fatiguée / Lire Oates / Animer un stage de Seconde / Aller à Paris avec les enfants.

Octobre mosaïque

Novembre

Aller se balader au parc floral / Faire l’expo Goscinny à la cinémathèque / Reprendre les cours / Lire / Regarder Big little lies / Assister aux cours de ma tutrice et elle aux miens / Avoir l’impression de progresser / Retourner en formation / Enchaîner les rendez-vous avec les parents / Rencontre parents/profs des Secondes / Début des conseils de classe / Être épuisée / Tiens, il a neigé…

novembre mosaïque

Décembre

Suite des conseils de classe / Pour une fois je n’irai pas à la fête des Lumières de l’école / Retour en formation / Encore et toujours des rendez-vous de parents / Corriger des copies / Préparer des séquences / Se prendre le chou / Il faut que je pense aux cadeaux / Au théâtre avec mes 1ères Le Roi se meurt / Repas de fin d’année / Conjonctivite + Rhume = médecin + antibio + cortisone / Faire les cadeaux / Râler dans les embouteillages sur le parking de Cultura / Être enfin en vacances / Avoir enfin de le temps de faire sa couleur / Décorer le sapin / Se retrouver en famille pour Noël / Avoir de beaux cadeaux / Acheter des livres / Passer une journée froide, pluvieuse et venteuse au BHV / Acheter des Leuchtrüm et des livres / Voir ceux que j’aime, même pour une journée / Lire Stendhal / Préparer le réveillon.

décembre mosaïque

Bonne Année 2018 !

Mon top 5 – 2017.


pinterest pile de livres dessinLa fin de l’année, c’est le moment de faire un bilan sur les lectures qui ont ponctué mes douze derniers mois. Je consulte mes listes de livres lus, je constate que je n’ai pas atteint mes objectifs (comme l’an dernier), j’ai (comme toujours) l’impression d’avoir bien peu lu, mais pourtant (comme souvent) quelques romans demeurent ancrés en moi, ont su laisser leur trace.

Pour l’année 2017, je retiens particulièrement cinq romans, des romans assez différents et qui illustrent assez bien, je crois, la lectrice que je suis. Ils sont présentés par ordre chronologique de lecture.

(suite…)

GOODBYE 2016 !


livres-annuel-1Encore une nouvelle année qui se clôt ce soir, une année 2016 bien morose sur le plan mondial, mais il nous reste les livres pour continuer à rêver, à réfléchir et à espérer. Au milieu du chaos des attentats, de la guerre à Alep, de la montée des extrêmes, les livres m’ont aidée à garder l’espoir. Ils ne sont pas un refuge ouaté qui m’ont éloignée du monde, non, ils m’ont permis de rester moi-même, de prendre du recul, de souffler, de me dire que tant que la littérature existe, tout est possible. Je crois à la force de l’esprit, des sentiments, des émotions, à ce qui nous fait être humain et que la littérature nous rappelle sans cesse. Dans ma vie de tous les jours, dans la folie des cours, des corrections, des rencontres parents-profs, des journées fatigantes où il faut parler sans cesse, expliquer, demander le silence, intéresser, trouver mille moyens pour faire comprendre, ouvrir un livre fut une réelle respiration intérieure. Je l’ai réellement senti cette année. Malgré la fatigue, malgré parfois le découragement, voire le surmenage qui nous fait nous effondrer en pleurs devant les collègues, lire, ouvrir un livre, me plonger dans une histoire, suivre la vie de personnages tous différents mais qui avaient tous un peu quelque chose à voir avec moi, m’a fait tout surmonter. Me réveiller à l’heure matinale où tout le monde dort annuel-2encore, préparer un petit déjeuner et me remettre sous la couette, lire, une demi-heure, parfois un peu plus, avant de lancer la machine, d’être la femme, la mère, la prof, la collègue, lire c’est être avec moi, seulement moi, n’être rien d’autre que moi, un besoin vital, faire place au silence, n’entendre que les pages qui se tournent, parfois le ronronnement d’un chat lové à mes côtés. Il me serait impossible de m’en passer. Une journée qui ne commencerait pas par ce petit temps de lecture, serait une journée gâchée. Alors cette année, j’ai lu, plus que l’an dernier contre toute attente. J’ai lu sans contraintes, sans impératifs, sans choix préalables, j’ai choisi mes lectures en fonction de mes envies, SP ou PAL, peu importe, ne voir les livres que pour ce qu’ils peuvent m’apporter, simplement pour leur sujet, leur auteur, leur couverture… Et ça fait du bien.

Il y eut de belles lectures, d’autres un peu moins belles, certaines m’ont fait bondir et ont entraîné des réactions exacerbées de leur auteur, mais toutes ont eu un impact. Elles auraient pu être plus belles, plus classiques, plus sérieuses, plus…, plus… Elles ont été ce qu’elles ont été. Et parmi ces 75 livres lus, je voudrais en retenir quelques uns particulièrement.

Les romans tout d’abord. Quatre romans, quatre auteures, on ne se refait pas :

Azoulay TitusXinran messages de mères inconnuesphototreize

Titus n’aimait pas Bérénice de Nathalie Azoulay – Messages de mères inconnues de Xinran – La part des flammes de Gaëlle Nohant – Treize d’Aurore Bègue.

En littérature jeunesse :

Murail sauveurGraudin Wolfe couvvesco-pasteur

Sauveur et fils de Marie-Aude Murail – Je suis Adèle Wolfe de Ryan Graudin et Louis Pasteur contre les loups-garous de Flore Vesco.

Contrairement à mes habitudes de lecture, j’ai lu trois BD cette année, et celle qui m’a particulièrement plu est l’adaptation du roman jeunesse Le Journal d’Aurore.

Despléchin Aurore

Enfin, cerise sur le gâteau, la génialissime pièce de théâtre d’Alexis Michalik, Edmond.

michalik-edmond

La lecture n’a cependant pas été ma seule source de plaisir cette année. Depuis juillet, je me suis lancée dans la création d’un Bullet Journal. Je me rends compte que ce besoin d’écriture, de faire parler un peu ma créativité même si je dessine comme un pied, vient là encore d’un besoin de me recentrer sur moi et de renouer avec des pratiques qui me sont chères depuis mon enfance. Je vous en reparlerai bientôt autour d’un billet qui fera le bilan de mes six mois de Bullet Journal.

Il me reste à vous souhaiter une très belle année 2017, plus joyeuse, plus en paix et toujours littéraire !

annuel-3

Sources :

Photo 1

Photo 2 : illustration Kanako

Photo 3 : John White Alexander, Repose, 1895.

2015 : l’année des changements !


LIVRE NEIGESources Les bilans de lecture sont un petit rituel bien implanté sur ce blog. Pour vous dire, voici que s’ouvre le 8ème bilan annuel depuis l’ouverture de ce blog. Alors que dire ? Vaste problème ! Je pourrais vous faire un billet monstre, interminable, fait de titres, de nombre de pages, de classements par préférence, par genre, par catégorie, mais autant vous le dire d’entrée, je n’en ai guère le courage. Alors peut-être vaudrait-il mieux aborder les changements qui se sont opérés durant cette année 2015 dans mes habitudes de lecture et dans ma pratique de ce blog.

(suite…)

Ciao 2014 ! Vive 2015 !


petite fille lectureLors de mes bilans mensuels, j’ai toujours la sensation de n’avoir rien lu de l’année et peut-être encore plus cette année. Je passe en revue mes livres lus, je regarde le nombre d’étoiles accolées aux couvertures (merci Goodreads) et je constate que seuls 3 livres ont reçu les 5 étoiles cette année, 5 étoiles pour un roman ado de Marie-Aude Murail (Amour, vampire et loup-garou) et pour deux relectures : La morte amoureuse de Gautier et La chambre des secrets de Rowling. Résumer le tout en disant que ce fut une année de lecture décevante ne serait pourtant pas juste du tout, car en y regardant de plus près et en même temps en prenant un peu de recul (ce qui, je vous l’accorde est quelque peu contradictoire), je constate finalement que certains romans étoilés 4 fois auraient bien plutôt mérité une étoile de plus tant ils sont restés ancrés en moi.

(suite…)

De quoi fut fait 2013 ?


delacroix-sandUn bilan WordPress c’est bien joli mais ça ne rend pas vraiment compte (ou si peu) de ce qui s’est réellement passé sur ce blog durant toute cette année 2013. Je ne vais pas vous assommer de chiffres, car non seulement je n’ai jamais été très copine avec les chiffres, mais en plus ramener les évènements de ce blog de lecture à des chiffres, ce serait quand même un étrange paradoxe.

Ce bilan annuel est le cinquième de ce blog autant dire qu’il devient de plus en plus difficile de me renouveler dans l’écriture de ce type de billet et pourtant j’ai la sensation que cette année sort un peu du lot. Si ces trois premières années de blog furent sous le signe de l’enthousiasme, de la découverte et parfois d’un certain tâtonnement me conduisant à quelques bévues, il me semble que cette année 2013 fut plus sereine et par là même plus apaisée. Sans doute ma pratique du blog est-elle inhérente à ma façon de vivre, car dans la vie aussi, depuis un an (après mon coup de blues provoqué par mes 40 ans), je me sens plus en accord avec moi. J’ai tourné la page sur pas mal de choses, je me découvre aussi moins vindicative, moins dans l’excès, je prends plus de temps avant de réagir sur le blog et sur les réseaux sociaux, tentant de combattre l’immédiateté des réactions pour éviter toute polémique. Bref, j’ai mis de l’eau dans mon vin et sans doute l’âge y est pour quelque chose. Cela ne signifie pas non plus que je sois devenue totalement sage, il ne faut pas rêver, George reste George !

(suite…)