« Son espionne royale et le mystère bavarois » Rhys BOWEN.

Dans ce deuxième tome de la série « Son altesse royale », nous retrouvons Georgie à Londres. Le premier tome racontait son installation difficile à Rannoch House : comment vivre sans domestique, sans cuisinière et sans argent ? Le temps a passé et la jeune femme, trente-quatrième héritière du trône, s’est installée dans sa nouvelle vie. Toujours dépourvue d’argent, elle continue ses petits ménages. Mais les choses se compliquent quand la Reine lui demande d’héberger la jeune princesse Hanneflore de Bavière en visite à Londres. Il faut trouver rapidement des domestiques pour donner le change.

D’autant que la jeune bavaroise, qui vient de sortir d’un couvent, a bien l’intention de profiter de son séjour et de rencontrer des hommes sexy. Fan de films américains, elle use en plus d’un langage bien mal approprié à une lady. Georgie se dépatouille comme elle peut. Il faut dire que la Reine a une idée derrière la tête. La jeune Hanneflore est tout à fait charmante, ne pourrait-elle pas faire tourner la tête du Prince de Galles et ainsi faire en sorte qu’il rompe avec cette détestable américaine, Mme Simpson ?

J’avais beaucoup apprécié le premier tome (Son altesse royale enquête) et j’ai été ravie de retrouver Georgie. Comme dans le précédent tome, toute la première partie évoque l’arrivée d’Hanneflore, la vie de Georgie. L’enquête policière apparaît dans la seconde partie du roman. Le séjour d’Hanneflore va être riche en rebondissements et Georgie va être chargée de résoudre un meurtre pour éviter la crise diplomatique.

Sur fond de montée du nazisme, cette nouvelle enquête se veut quelque peu politique, mais sait rester légère. Georgie et Hanneflore vont faire la connaissance du séduisant Sidney Roberts, ancien de Cambridge, et communiste. Il leur raconte comment les meetings sont souvent perturbés par les Chemises Noires. Grâce à ce personnage, les deux jeunes filles découvrent la lutte des classes.

On retrouve avec plaisir le mystérieux Darcy, les fêtes guindées à Mayfair, les garden party, les teatimes et les déambulations dans Londres. L’humour est toujours très présent notamment grâce aux sorties langagières d’Hanneflore, mais aussi grâce à la très antipathique baronne Rottenmeister, chaperon de la princesse, qui n’apprécie guère les plats populaires anglais présentés à la table de Rannoch House.

En ce qui concerne l’enquête, j’ai assez vite eu des soupçons sur le coupable, mais cela ne m’a pas gâché ma lecture, car le cœur de cette série reste Georgie et tous les personnages récurrents. J’attendais d’ailleurs une évolution plus marquée dans les relations entre Georgie et Darcy. Mais il va falloir que je me procure le tome suivant très rapidement, si je veux en apprendre plus.

Roman lu dans le cadre du Challenge A year un England 2021 !

Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. ça donne envie de découvrir cette série!

    Réponse
  2. estellecalim

     /  avril 9, 2021

    Aaaaahhhh Darcy !!! Je lis le tome 3 et c’est toujours aussi bien ;^)

    Réponse
  3. Ah oui, celui-ci aussi, il est trop bien ! je lis le tome 3 alors petit clin d’oeil, il est super aussi 😉

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :