« La Mort s’invite à Pemberley » P.D JAMES.

Comme beaucoup d’entre vous, je suis une fan de Jane Austen. A part Mansfield Park (je me le garde encore car je sens que je serais trop triste de me dire que je n’aurai plu de roman de Jane Austen à lire), j’ai lu tous ces romans. J’aime sa douce ironie, ses intrigues, ses personnages. J’ai vu toutes les adaptations de la BBC (sauf Manfield Park), plusieurs adaptations ciné et j’ai lu aussi quelques austeneries qui ne m’ont pas toujours convaincues, je me suis même commandé en Australie un POP Jane Austen grâce à ma copine Alice et à son super compte instagram consacré à l’auteur anglaise (qui n’est pas une auteure victorienne 😂). La Mort s’invite à Pemberley était dans ma PAL depuis un temps immémorial, il fallait bien qu’il en sorte.

P.D James est une auteure de polar que j’avais découverte il y a fort longtemps avec son roman Le Phare. Cette austenerie se présentait donc sous de bons auspices. L’intrigue se situe à Pemberley, six ans après le mariage d’Elizabeth Bennet avec Mr Darcy. A la veille du bal de lady Anne, on organise les derniers préparatifs. Giorgiana, la sœur de Darcy, les Bingley mais aussi le jeune avocat Mr Alveston ainsi que le colonel Fitzwilliam, cousin de Darcy, sont les premiers invités arrivés. Alors qu’une tempête fait rage, ils voient arriver un voiture sortir de la route des bois avec à l’intérieur Lydia, sœur d’Elizabeth, poussant des cris et passablement perturbée : son mari, Wickham et le capitaine Denny ont disparu dans les bois et trois coups de feu ont retenti. Que s’est-il passé ? et qui est blessé ou pire mort ? Darcy organise une expédition pour retrouver les deux hommes.

J’étais heureuse de commencer ce roman, mais dès les premières pages j’ai eu un peu de mal à m’installer. Une partie assez conséquente revient sur l’intrigue de Orgueil et préjugés, replace les personnages et leurs liens. Cette récap. m’a paru nécessaire car, me concernant j’ai lu le roman d’Austen il y a 15 ans, et j’en avais besoin, mais cela a cependant ralenti mon entrée dans le roman, je finissais par me demander à quel moment l’intrigue de CE roman allait commencer. Les évènements de la veille du bal ont relancé mon intérêt pendant un bon moment. Mais il est retombé ensuite. Ces fameux évènement sont racontés au moins 5 ou 6 fois et ça finit par lasser d’autant qu’il ne se passe pas grand chose à côté. Le suspect est arrêté, aucune autre recherche n’a lieu, certains personnages ayant pourtant eu une attitude étrange ne sont pas interrogés et hop, dans les cinquante dernières tout est révélé.

Alors oui, on sent bien que P.D James maîtrise sa Jane Austen et on prend plaisir à retrouver Lizzie, Darcy et Pemberley. L’ambiance est là, les personnages sont fidèles à leur créatrice. L’intrigue policière n’a pas fonctionné avec moi, non seulement cela, mais aussi j’ai regretté des intrigues annexes qui auraient pu donner plus de vivacité au récit. P.D James entame bien une intrigue amoureuse, mais comme l’intrigue policière elle se résout un peu d’un claquement doigt à la fin.

Bref, je suis un peu déçue par ma lecture, mais sans doute parce que rien ne vaut la lecture des romans originaux. Enfin pour moi.

Roman lu dans le cadre du challenge A Year in England  : Thème mensuel : un Roman Policier.

Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Comme toi, j’avais eu l’impression que l’intrigue n’était franchement pas à la hauteur d’une romancière de récits policiers si connue. J’avais trouvé aussi le couple assez tristounet, manquant furieusement de relief.

    Réponse
  2. tu as raison, tien ne vaut les originaux!

    Réponse
  3. J’avais été déçue moi aussi par cette lecture.

    Réponse
  4. À éviter, donc ! Contente d’avoir lu ton avis à propos de ce livre.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :