« Les Enfants de la Résistance » T.1 et 2, B. ERS & V. DUGOMIER.

Bien que le titre de cette chronique annonce les tomes 1 et 2, je vous parlerai essentiellement du premier pour ne pas gâcher votre lecture éventuelle. La série est toujours en cours et le tome 7 doit sortir mi-mars aux éditions Le Lombard.

J’avais repéré cette BD lors d’un salon du livre (oui c’était dans le monde d’avant) et elle m’était restée en tête. Une amie, collègue d’histoire, m’a proposé de me la prêter, et j’ai bien sûr sauté sur l’occasion. Durant cette première semaine de vacances, j’ai donc lu les deux premiers tomes à la suite.

L’intrigue se déroule dans le petit village de Pontain L’Ecluse, au moment où la France signe l’armistice avec l’Allemagne en juin 1940. Pontain L’Ecluse est un village fictif mais typique des petits village de l’époque avec ses agriculteurs, son maire et son instituteur. Il est situé à quelque soixante kilomètres de la ligne de démarcation, du côté de la zone occupée.

Dans ce petit village, Eusèbe, fils de l’instit, et François, fils d’un agriculteur, sont amis. Le père de François a fait la Première Guerre mondiale, il est resté fidèle à Pétain en ce début d’occupation, comme beaucoup d’autres pères à cette époque. Au début la guerre paraît loin, mais bientôt un défilé de voitures traverse le village, c’est l’exode vers la zone libre. Un jour, une petite fille est abandonnée sur le bord de la route par des gens qui l’avaient prise en charge. Elle a perdu ses parents pendant l’exode, elle vient de Belgique. Le trio est alors constitué puisque la petite Lisa est alors hébergée chez François. Les trois amis, révulsés par la présence des Allemands dans leur village et devant l’inertie de la population, vont entrer, à leur niveau, en résistance.

L’originalité de cette BD est de raconter de façon très pédagogique l’histoire de la Résistance à travers le regard de trois enfants. On suit ses trois enfants, leur amitié et leur découverte de l’oppression, des lâchetés des adultes, mais aussi comment ils vont parvenir à faire changer les choses. Ils découvrent alors comment les Allemands ont cherché à amadouer les habitants grâce à leurs affiches de propagande… Mais ce qui au début pouvait n’être qu’un jeu, devient de plus en plus sérieux au fil des pages.

Destinée aux enfants, cette BD aux vertus pédagogiques est parfaite pour parler de l’occupation et de la résistance, mais aussi pour passer un bon moment de lecture, plein de rebondissements ce qui permet alors aux jeunes lecteurs de s’identifier aux personnages. Dans les dernières pages de chaque tome, on trouve des explications et des images de l’époque pour éclairer les faits historiques racontés dans la BD. On découvre alors qu’il n’y a pas eu à proprement parlé d’enfants résistants, plutôt des jeunes gens, mais les auteurs ont voulu, à travers cette BD, faire comme s’ils adaptaient un vrai journal intime, à l’image de celui d’Anne Frank.

Parce qu’une BD n’est pas qu’une histoire racontée, je voulais aussi signaler que les illustrations ont largement contribué à mon plaisir de lecture. Je suis assez classique dans mes goûts. J’ai aimé cette peinture réussie du petit village français, le dessin des différents personnages, certains plans très réussis comme celui de la première page avec les bottes allemandes en premier plan et les enfants encore innocent jouants aux billes en arrière plan.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai hâte de lire la suite.

Roman lu dans le cadre du  Challenge Lecture 2021 pour valider la catégorie 37 (Un livre qui se déroule pendant la Seconde Guerre Mondiale). Retrouvez les catégories que j’ai validées pour ce challenge en suivant le lien.

Poster un commentaire

3 Commentaires

  1. Très tentante cette BD !!!!

    Réponse
  2. Oh je note ça pourrait être une bonne occasion de parler d’histoire à mes élèves, je ne connaissais pas !

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :