« La Mystérieuse affaire Agatha Christie » Ch. VAN DEN HEUVEL et N. JACQMIN (BD)

Agatha Christie a mystérieusement disparu, on a retrouvé sa voiture abandonnée aux abords d’un lac. Son mari, Mr Archibald Christie, ne semble pas plus inquiet que cela et devient suspect d’autant qu’il entretient une liaison adultérine avec sa secrétaire. Les inspecteurs chargés de l’enquête tentent de cerner la personnalité d’Agatha. Commence alors l’histoire de la vie de la romancière la plus connue d’Angleterre. Une enfance libre et préservée dans la belle maison d’Ashfield. Enfant timide, elle s’est forgé un monde imaginaire et a appris à lire très jeune avec sa nurse. Les principales étapes de sa vie sont ainsi racontées en trois actes entrecoupées par la poursuite de l’enquête sur sa disparition.

C’est grâce à Lou, l’une des organisatrices du Mois Anglais, que j’ai découvert cette BD. Mon intérêt, voire ma passion pour la reine de crime, a fait que je ne pouvais pas ne pas me procurer cette BD. Même si je connais les grandes lignes de la vie d’Agatha Christie et si la mystérieuse affaire de sa disparition m’est déjà connue et a donné lieu à plusieurs romans ces derniers temps (j’avais d’ailleurs lu Agatha Christie, le chapitre disparu de Brigitte Kernel), j’ai trouvé intéressante cette idée d’une biographie en BD d’autant que les dessins, on le voit dès la couverture, sont magnifiques. Ce n’était pourtant pas évident, ne serait-ce que faire en sorte que le dessin soit fidèle à la représentation que l’on a d’Agatha. Et c’est vraiment réussi.

Divisée en trois actes, à la façon d’une pièce de théâtre, genre qu’Agatha a pratiqué, les auteures nous offrent une biographie intime d’abord au sein de sa famille, puis sa rencontre et sa vie maritale avec Mr Christie et enfin sa rencontre avec l’archéologue Max Mallowan. Peu de romans sont cités : La Mystérieuse affaire de style et Le Meurtre de Roger Ackroyd. Car le postulat de départ est de montrer la femme plus que l’écrivain, même si forcément l’un de va pas sans l’autre :

Ce qui ressort, c’est qu’Agatha est une femme mystérieuse, à la fois timide, vivant dans son monde à elle, écrivant, lisant, comme en retrait de la vie et en même temps, une femme aventureuse, curieuse, courageuse, experte en poison. Cette duplicité fait d’elle une personnalité à part, difficile à cerner et sa disparition qu’elle a méthodiquement orchestrée, est en cela révélatrice.

Bien que nécessairement non exhaustive, cette BD tente de cerner cette personnalité à part, de la présenter avec ses paradoxes et c’est ce que j’ai vraiment aimé. J’ai aussi particulièrement apprécié les dessins. Je suis toujours un peu difficiles concernant les illustrations, mais là, cette façon de rendre compte de l’époque et des décors, juste que dans les moindres détails, de saisir les différents personnages m’a semblé très réussie. En un ou deux dessins, on saisit des choses comme la façon dont Agatha a trouvé son Hercule Poirot lors d’une balade.

Si vous aimez Agatha vous ne pourrez pas résister à cette BD.

Lu dans le cadre du Mois Anglais organisé par Titine et Lou pour la journée BD.

Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Elle a l’air très bien faite, je note!

    Réponse
  2. oui vraiment toute une chouette BD…il semblerait

    Réponse
  3. Elle était déjà noté mais ton avis va en faire une priorité dans mes achats et mes futures lectures ^^

    Réponse
  4. C’est vrai que les illustrations sont très réussies ! j’avais déjà repéré cette bd chez Lou, merci d’en reparler 🙂 Bon week-end !

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :