« Une avalanche de conséquences » Elizabeth GEORGE – Le Mois Anglais

Première découverte pour moi des romans d’Elizabeth George. Comme je ne fais jamais comme tout le monde, je commence par le tome 18 de la série mettant en scène les inspecteurs Thomas Linley et Barbara Havers. Mais qu’à cela ne tienne, j’ai découvert dans ma PAL abyssale que j’avais les trois premiers tomes, je vais donc pouvoir me rattraper. Alors Elizabeth George est américaine, mais, un peu comme Kate Morton, elle est diplômée de littérature anglaise et ça se sent. Aussi l’intrigue de ce roman se situe-t-elle entre Londres et le Dorset. Les deux inspecteurs appartiennent évidemment à Scotland Yard, sinon c’est moins drôle.

Toute la première partie du roman (jusqu’à la page 176 pour être exacte, sur 758), l’intrigue s’axe sur les membres de la famille Goldcare : les fils, William et Charlie, la mère, Caroline, son mari (mais non le père des garçons), Alestair et les copines des fils : Lily et Inda. Très vite, on voit que la mère Caroline est au centre de cette famille : mère possessive, désagréable, blessante (notamment avec ses futures belles-filles et son mari) et souvent insultante. Les fils semblent dépendants d’elle et notamment William qui fait des crises de logorrhées. Tout s’emballe quand ce dernier se jette du haut d’une falaise du Dorset. Parallèlement à cette famille, on fait rapidement la connaissance de Clare Abbott, féministe et écrivain dont Caroline est une sorte de secrétaire, et de son éditrice Rory. Mais, lors d’une campagne de dédicaces Clare est retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel. Interviennent alors Linley et Havers.

Malgré cette méthode dilatoire qui nous fait attendre les héros de cette série pendant plus d’un tiers du roman, toute cette première partie est passionnante. On pénètre au sein de cette famille Goldcare menée par Caroline qui régit tout le monde. L’étude des différents personnages, la façon dont chacun réagit au quasi despotisme de Caroline nous ferait presque oublié qu’on va lire un polar, tant le roman analyse la psychologie de chaque personnage.  On se prend très vite à détester cette femme odieuse, qui passe de l’hystérie aux pleurs et aux lamentations.

L’entrée en scène de Linley et Barbara fait basculer le roman du drame familial dans le polar. Les personnages que l’on avait vu vivre indépendamment, prennent une autre apparence à travers le regard des deux inspecteurs.

J’ai adoré d’ailleurs ces deux inspecteurs : Linley tout en retenu, chic londonien ayant fait ses études à Eton et à Oxford, et Barbara totalement déjantée, forcée de se tenir à carreaux pour ne pas être mutée par sa responsable. Il y a des scènes très drôles où la secrétaire de sa boss fait tout pour la relooker ou lui trouver un amoureux. Son coéquipier, Winston, est parfait aussi : grand black qui lui fait la morale sur la cigarette et la bouffe.

Au-delà des personnages, on est littéralement pris par l’intrigue et je vous jure qu’on ne voit pas passer les pages. Les révélations et les péripéties sont nombreuses, les interrogations aussi et Elizabeth George a l’art de prendre le contre-pied des attendus du genre. Ce que j’ai aimé aussi c’est tous les passages concernant la vie intime de Linley, on découvre un personnage sensible, meurtri qui brise son apparence un peu guindée.

Une belle découverte qui m’a donné envie de lire toute la série.

Lu dans le cadre du Mois Anglais organisé par Titine et Lou.

Poster un commentaire

16 Commentaires

  1. j’ai lu deux romans de cette autrice tellement British qu’on a du mal à croire qu’elle est Américain!

    Réponse
  2. J’avais bien aimé ma première rencontre avec cette auteure ! à poursuivre, donc 😉

    Réponse
  3. Argh ! Tu me donnes envie de sortir le premier de ma Pal (je vais jamais y arriver : trop d’envies pour ce mois anglais, je ne sais même plus quel livre choisir lol ^^ pour poursuivre mes lectures anglaises).

    Réponse
  4. rachel

     /  juin 4, 2020

    oh oui cela semble etre une bien chouette serie…oui didonc

    Réponse
  5. chatperlipopette

     /  juin 6, 2020

    Hop dans ma LAL!

    Réponse
  6. J’ai toute la série jusqu’à la mort d’Helen. Après, j’étais en colère et je n’ai pas poursuivi. Mais maintenant, j’aimerais bien reprendre…
    Le 1er tome est génial. Tu as la confrontation des deux personnalités Havers-Linley.

    Réponse
  7. J’ai beaucoup lu cette saga dans les années 90 et début des années 2000 et puis un jour, j’ai été spoilée sur un tome que je devais lire (le tome 12) et ça m’a dégoûtée. Et l’an dernier, après 15 ans, j’ai enfin repris avec ce fameux tome, et j’ai retrouvé l’ambiance et surtout Linley et Havers avec beaucoup de plaisir. Même si j’avais été spoilée, ça m’a moins gênée. Et là tu me donnes envie de les retrouver encore !

    Réponse
  8. Merci pour ce partage ! je me renote encore le nom de l’auteur et essaierai de commencer par le début 🙂

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :