Les livres que je n’ai pas chroniqués #1 : les romans ados.

Beautiful way to enjoy the day..... wild flowersBien qu’en vacances, je me retrouve à quelques jours de ma pré-rentrée avec des chroniques en retard. Même si j’ai évoqué mes lectures lors des bilans mensuels, j’avais envie de me mettre à jour avant de reprendre le rythme infernal du travail et parce qu’il serait dommage de ne pas évoquer un peu longuement avec vous ces lectures.

Début juillet, j’annonçais des chroniques à venir et qui finalement ne sont jamais venues. J’ai donc envie de vous parler, pour commencer, de trois romans ado tous parus aux Editions Syros :

Snap KillerSnap killer de Sylvie Allouche d’abord, est le second volet après Stabat murder dans lequel on retrouve la commissaire Clara Di Lazio. Le roman s’ouvre sur le suicide de Garance après des mois de harcèlement : des sms de menaces, le sentiment d’être suivie. Seuls ses amis Maud et Gabriel étaient au courant. Six mois plus tard, Gabriel, le petit ami de Garance, est retrouvé pendu par les pieds dans la cour du lycée.

J’avais déjà beaucoup aimé Stabat murder, mais j’ai adoré Snap Killer. Pour l’intrigue tout d’abord, que j’ai trouvée très bien ficelée jusqu’au bout, mais aussi parce qu’on en apprend plus sur Clara, ses relations avec sa famille et notamment sa nièce et sa sœur. Enfin, même les personnages plus secondaires comme Louise ou Gauthier, qui travaillent avec Clara, prennent de la consistance, s’épaississent. L’écriture est très visuelle, presque cinématographique et emporte le lecteur, le pousse à tourner les pages encore et encore. Depuis j’attends la suite avec impatience.

Comment mon père est mort deux foisComment mon père est mort deux fois d’Yves Grevet est un roman d’espionnage pour ado. Il faut dire que les nouveaux romans d’Yves Grevet sont toujours pour moi des rendez-vous attendus. Cet auteur a la capacité de changer de style presque à chaque roman. Ici Soën vit à la Réunion. Sa vie est heureuse entre son père, professeur, et sa mère, mais aussi ses amis. Lors d’un après-midi sur la plage, son téléphone disparaît et quelques heures plus tard son père meurt dans un accident de voiture. Cet accident semble cependant suspect surtout quand des policiers de la métropole sont envoyés à la Réunion pour enquêter. Soën mène alors l’enquête et va plonger dans le passé de son père et notamment dans son journal écrit lors de son séjour en Turquie dans les années 80. Dans ce véritable roman d’espionnage, Yves Grevet mène son lecteur de découvertes en découvertes, et en dévoilant le passé de son père, Soën va lui aussi changer.

Résultat de recherche d'images pour "quintland syros"Autre roman lu en mai et non chroniqué : Quintland, l’incroyable histoire des premières quintuplées de Fred DuPouy. Je ne vais pas vous mentir, j’ai été beaucoup moins séduite littérairement par ce roman. Il a l’avantage de m’avoir fait découvrir l’existence de ses quintuplées, nées au Canada en 1934. L’auteur raconte la naissance et l’enfance de ces cinq sœurs, le phénomène médiatique dont elles ont été victimes et la création aberrante d’une sorte de parc de loisirs où elles étaient enfermées et élevées aux yeux de tous. D’un point de vue documentaire, ce roman est intéressant et révèle le triste sort de ces cinq petites filles. Je suis moins enthousiaste sur l’écriture, j’ai trouvé quelques longueurs, même si l’auteur invente deux personnages, Alice et Edith, que l’on suit en parallèle, j’ai regretté que ces passages sur ces deux amies ne soient pas plus récurrents car finalement au moment où l’auteur est dans la fiction pure, c’est là que le style se fait plus léger.

D’ici un jour ou deux, je reviendrai vous parler d’autres romans lus et non encore chroniqués : des romans parus avant l’été, une biographie, des romans anglais.

  • Source de l’image de présentation : laurenconrad.com
Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. Merci pour ces chroniques.
    Je n’en ai lu aucun.

    Réponse
  2. Cette histoire de quintuplées me met la puce à l’oreille… ça semble un peu sinistre…

    Réponse
  3. Je vais peut-être acheter le roman d’Yves Grevet pour mes collégiens. Il faut que je le regarde avant pour voir si c’est adapté.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :