« Des fleurs pour Algernon » Daniel KEYES.

Des fleurs pour Algernon est un classique de la science-fiction qu’on lit généralement adolescent. Ce ne fut pas mon cas, mais j’en ai tellement entendu parlé que j’en connaissais déjà toute l’histoire. Pourquoi le lire alors, me direz-vous ? Parce que, avec une collègue, nous l’avons donné à lire à nos classes de Seconde, et que je me devais de le lire à mon tour. Il était dans ma PAL… mais où ? J’ai donc tout fouillé sans le retrouver, l’ai racheté pour finir par le dénicher deux jours plus tard en cherchant un autre livre. Je l’ai donc dorénavant en doublon ! Mais au moins il est lu.

Charlie Gordon est un attardé mental, choisi pour tester une expérimentation scientifique et médicale consistant à augmenter son QI. Le protocole a été mené avec succès sur une souris, Algernon, il est temps de lancer le programme sur un humain.

Le roman se présente sous la forme d’un journal de bord écrit par Charlie lui-même durant tout le temps de l’expérience. Les premières pages sont très surprenantes voire déroutantes : elles sont truffées de fautes d’orthographe, de syntaxe, et pour une prof de français, ça fait un peu mal aux yeux. Mais finalement on s’habitue à tout d’autant que, l’expérience avançant, les fautes se réduisent et le récit gagne en développement et en analyse. Plus le QI de Charlie grimpe, plus son écriture se modifie et sa pensée s’affine.

Charlie est un personnage auquel on s’attache très rapidement : mis sous tutelle de son oncle après la mort de son père, il « travaille » dans une boulangerie, aime ce qu’il fait, a des amis. Il ne voit pas le mal, est joyeux, mais rêve d’être intelligent comme l’aurait tant souhaité sa mère. Miss Kinnian, sa professeure au collège Bikman pour adultes attardés, l’a bien compris et c’est pourquoi elle a proposé la candidature de Charlie.

La force de ce roman est d’être au plus près du personnage grâce à ce journal qu’il tient quasi au jour le jour. Et c’est sans aucun doute la raison pour laquelle on est si empathique, si touché par Charlie. On découvre avec lui ses progrès, on le voit évoluer, construire une pensée, une réflexion, développer ses sens et son intelligence. La sortie progressive de Charlie de son retardement mental est sans doute ce que j’ai le plus apprécié. On assiste à l’éveil d’une conscience, d’une mémoire des faits, mais aussi des sentiments et des sensations. On voit petit à petit Charlie sortir d’une sorte de brouillard, comme s’il avait été jusque là en sommeil.

Mais Des fleurs pour Algernon est aussi toute une réflexion, à la fois sur la science et sur l’humain. Peut-on modifier ce que la nature, d’autres diraient Dieu, nous a donné ? L’intelligence est-elle nécessairement un bien ? Il interroge aussi sur la place de l’humain dans les expérimentations scientifiques. Comme la petite souris Algernon, Charlie va être soumis sans cesse à des tests, va être exhibé devant d’autres scientifiques comme un cobaye.

C’est aussi, bien sûr, un roman sur la différence, sur l’acceptation de l’autre, et le regard que nous pouvons porter sur ces êtres dits « anormaux ».

Un beau roman donc, qui a parfois des accents un trop bien pensants, mais qui pousse à la réflexion, ce qui est important.

 

Publicités
Poster un commentaire

3 Commentaires

  1. J’ai découvert ce roman sur le tard, et j’ai beaucoup aimé. Oui, tu as raison de souligner le côté moralisateur et bien pensant. Mais la situation est bien rendue et on ressort de cette lecture marqué. Je l’ai largement conseillé autour de moi. Et je pense que tes élèves ont du beaucoup apprécié cette lecture.

    Réponse
  2. j’en ai souvent entendu parler, mais jamais lu!

    Réponse
  3. je l’ai aussi lu assez récemment et beaucoup aimé

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :