Bilan mensuel de lecture : Septembre, Octobre, Novembre 2018.

Préparez-vous, ce bilan récapitulatif risque d’être un peu long. Je vous conseille de vous installer confortablement dans votre canapé, sous un plaid chaud et doux, de vous faire un bon thé (parce que c’est stimulant, c’est bien connu) et de vous laissez porter… Vous y êtes ? … Alors on peut commencer !

N’ayant pas publié de bilan mensuel depuis le 1er septembre, date à laquelle ma vie personnelle, comme chaque année, est mise entre parenthèses (merci l’éducation nationale) je vais donc vous faire une récap. de mes lectures sur ces trois derniers mois. Trois romans seulement ont été chroniqués, mais je ne désespère pas… non, non, non. J’y crois, un jour, je serai à jour dans mes chroniques.

Septembre…

ça tombe bien, le premier roman lu en ce beau mois de septembre, a justement été chroniqué. Il faut dire que ce fut un réel plaisir de lecture : Summer kid de Mathieu Pierloot paru à L’Ecole des loisirs, et qu’il fallait que j’en parle et puis, j’avais encore le temps de le faire. Antoine, en pleine rupture sentimentale et crise existentielle sur son avenir, vit son dernier été avant l’entrée dans les études supérieures. Sauf qu’Antoine ne sait absolument pas ce qu’il veut faire et quelles études choisir. L’écriture est à la fois sensible et juste. A découvrir si vous ne le connaissez pas.

 

Deuxième livre du mois, ou, pour être plus exacte, roman biographique, le très connu : Roman de monsieur Molière de Mikhail Boulgakov (non chroniqué). J’attends parler de ce roman depuis de nombreuses années, et je me suis enfin décidée. Cette biographie retrace donc le parcours de Molière de sa naissance à sa mort. Le style est proche d’une conversation, l’auteur, passionné par son sujet, n’hésite pas à s’adresser au lecteur ce qui rend ce roman biographique à la fois vivant et addictif. Sans doute la meilleure façon de découvrir la vie de Molière (bon il y a aussi le film d’Ariane Mnouchkine).

Résultat de recherche d'images pour "boulgakov le roman de monsieur de molière"

Le mois de septembre avait donc plutôt bien commencé, quand survint… La Purge d’Arthur Nesnidal, roman de la Rentrée Littéraire et grosse grosse déception. Je ne m’appesantirai pas davantage, je crois avoir tout dit dans ma chronique.

Octobre…

Le bilan sera rapide, mais pourtant pas négligeable.

Je me suis lancée dans un nouveau roman de la Rentrée Littéraire : Trois fois la fin du monde de Sophie Divry. En fait je crois qu’il m’aurait fallu un roman un peu plus gai après mon passage raté en prépa (cf. La Purge). Je vous avoue que le monde post-apocalyptique que décrit Sophie Divry dans les deux premières parties de son roman ont eu tendance à me miner encore plus le moral. Cela dit, la fin reste plutôt optimiste sur le devenir de l’humanité, ce qui n’est pas si mal.

Mais la grande lecture, la lecture essentielle de ce mois d’octobre, voire même de ce trimestre, reste : Les Misérables de Victor Hugo. En fait, c’était une question de survie. Il me fallait un classique, un bon gros classique, il me fallait Totor ! Alors, je n’ai pour l’instant lu que le premier tome (il m’en reste deux), mais ce fut comme une apparition (ah non, ça c’est Gustave !). Ah ! l’ampleur de la prose hugolienne, ah ! les trente pages (voire même cinquante) sur la bataille de Waterloo (bon, j’avoue j’ai un peu sauter des épisodes guerriers et autres mouvements de troupes), ah ! ces envolées lyriques !!! Quel bonheur ! La suite de ma lecture est prévue pour les prochaines vacances.

Novembre…

Après avoir passé quasi tout le mois d’octobre en compagnie de Jean Valjean, Fantine et Cosette, je me trouvais fort dépourvue quand novembre pointa son nez. Mais c’était sans compter une petite virée d’un week-end à Lyon et la fréquentation des librairies (il faut aussi d’ailleurs que je vous montre tout ce que j’ai acheté durant ce week-end …). J’ai donc déniché un roman graphique que j’avais déjà repéré cet été et qu’une amie blogueuse m’avait fortement recommandé. Et elle a eu bien raison : Le Goût d’Emma de Julia Pavlowitch, Emmanuelle Maisonneuve et Kan Takahama. Cette BD nous emmène dans les plus grands restaurants aux côtés d’Emma, inspectrice du Guide Michelin. Elle nous fait découvrir ce métier, souvent mal perçu, de l’intérieur, sa difficulté, ses règles. J’ai beaucoup aimé !

Après cette escapade gourmande, il m’a fallu revenir à Totor avec un roman racontant sa mort et ses si pharaonesques funérailles : Victor Hugo vient de mourir de Judith Perrignon. Dans ce roman, qui devait être dans ma PAL depuis un ou deux ans je crois, l’auteure, extrêmement documentée, dresse le portrait d’une époque encore marquée par la Commune, la peur de la sédition et au centre Hugo, figure de la liberté, de la lutte contre l’oppresseur, celui qui avait demandé et obtenu l’amnistie pour les Communards. Un portrait d’Hugo en absence, mais qui montre à quel point cet homme fut important par son oeuvre, ses actions, ses convictions.

Et enfin, pour clore ce trimestre et ce mois de novembre, j’ai lu le Goncourt. Oui, mesdames et messieurs. Grâce à une amie-collègue qui me l’a prêté : Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu. Un roman social et marqué par une époque, les années 90 : trois étés ; trois destins d’adolescent dans une petite ville paumée. Comment occuper ces longues journées étouffantes quand il n’y a rien à faire ? Entre désœuvrement, soirées plus qu’arrosées, vol de moto et trafic de chite, ce roman dresse le portrait d’une certaine jeunesse qui ne connaissait pas encore le portable, youtube, instagram et Facebook ! Un bon cru !

Et voilà, c’est fini ! J’espère que vous ne vous êtes pas endormis sous votre plaid et que vous ne vous êtes pas brûlés avec votre thé. Si vous avez lu ou envie de lire ces romans ici présentés, les commentaires vous sont ouverts, profitez-en !

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. J’aime beaucoup Le roman de mr moliere, je te souhaite de belles lectures en décembre !

    Réponse
    • J’attends avec impatience les vacances pour me reposer et lire !! J’ai commencé Broadway Limited de Malika Ferjouhk, je ne sais pas si tu connais ! Sinon, décembre oblige, j’ai un petit Anne Perry de Noël comme toutes les années à cette période. Beau mois de décembre à toi aussi !

      Réponse
  2. une belle brochette de lecture 🙂 Tu m’as tenté sur celui sur Molière. Merci 🙂

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :