« Signe particulier : Transparente » Nathalie STRAGIER.

Nathalier Stragier est l’autrice d’une série que j’avais beaucoup aimée : La fille du futur. Drôle, mais aussi intéressant puisque cette fameuse fille du futur venait d’une société matriarcale. En cette rentrée, Nathalie Stragier garde une veine fantastique, mais toujours ancrée dans la réalité, avec son nouveau roman Signe particulier : Transparente toujours publié aux éditions Syros. J’ai lu ce roman fin juin en épreuves corrigées, mais il ne paraît qu’aujourd’hui.

Esther est une jeune fille effacée à laquelle personne ne prête attention, lycéenne et amie de Romane depuis l’école primaire. Que ce soit donc à la maison ou au lycée, elle est transparente : on l’oublie, elle n’est jamais invitée aux soirées, les profs ne se souviennent jamais de son prénom, semblent même parfois la découvrir en fin d’année, et ne lui donnent jamais la parole en classe même quand elle lève la main. Cet état est douloureux pour Esther.

Un jour, elle se rend compte que, l’espace de quelques instants, elle devient réellement transparente, invisible. Le phénomène se répète de plus en plus souvent, et la jeune fille cherche à comprendre. Même si cette capacité lui permet de découvrir les lieux interdits (la salle des profs) ou d’écouter ce dont les autres lycéens parlent, une certaine inquiétude la gagne.

Le postulat de départ est intéressant : rendre concret un état, une façon d’être au monde, un trait de personnalité. Esther est donc une jeune fille transparente dans les deux sens du terme. Ce thème m’a intéressé, car j’en ai croisé plusieurs de ces jeunes filles effacées auxquelles on ne prête pas attention, dont on ne retient le prénom qu’à la fin de l’année. J’ai même l’impression qu’il y en a de plus en plus.

Une grande partie du roman suit les interrogations d’Esther face à ce phénomène, ainsi que sa description. Petit à petit, elle commence à mieux le maîtriser. Quelques péripéties surviennent mais restent toujours liées au phénomène et on aimerait que les choses avancent un peu plus vite. Je ne vais pas vous mentir, j’ai été déçue par ce roman. Peut-être cette déception vient-elle du fait que j’ai reçu les épreuves non corrigées trop tôt, que l’autrice n’avait pas encore peaufiné son texte. Il manque, me semble-t-il, un fil conducteur. Même si Esther fait des rencontres, on revient très vite à l’apprentissage du phénomène et sur les expériences que mène Esther.

Cela dit, le mal-être de cette jeune fille est cependant bien saisi. Les encouragements et les conseils de Romane la poussent à vouloir changer, elle fait des efforts. Et finalement le phénomène d’invisibilité va lui ouvrir une porte inattendue.

Un élément suscite également la curiosité. Tout au long du roman surgit, par moment, la voix d’un personnage, qui observe Esther. On ne sait pas qui il est, ce qu’il fait. Ses interventions sont sporadiques et entraînent des interrogations chez le lecteur. Mais de façon générale, je me suis un peu ennuyée. Je n’ai pas retrouvé l’humour de La Fille du futur et j’ai eu l’impression que Nathalie Stragier ne savait pas trop quoi faire de son idée de départ.

C’est difficile de définir mon sentiment de lecture. J’ai vraiment eu l’impression que la version que j’ai lue n’était pas aboutie. J’ai donc la sensation de donner mon avis sur une version qui ne sera peut-être pas celle qui sort aujourd’hui. Et j’en suis désolée. Ce sentiment vient du fait aussi que je n’ai pas retrouvé la plume alerte de Nathalie Stragier. Cela me pousse aussi à réfléchir : dois-je encore accepter les épreuves non corrigées ? Ne vaut-il pas mieux attendre un peu plus pour obtenir la version qui sera publiée ?

Je regrette cet avis négatif, comme je regrette d’avoir été déçue. J’attendais, sur ce thème et cette idée intéressante, un roman plus enlevé, peut-être avec une touche d’humour, mais ce n’était peut-être pas l’envie de Nathalie Stragier.

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :