Il n’y a pas que les LIVRES dans la vie… il y a aussi les CARNETS !

Si j’achète beaucoup de livres, figurez-vous que j’achète aussi beaucoup de carnets en tout genre sans même savoir au moment de l’achat à quoi ils me serviront. Mes tiroirs regorgent de cahiers et carnets de chez Moleskine, Rhodia ou Leuchtturm, mais je ne fais pas que dans la marque, j’ai aussi de simples cahiers Claire-Fontaine ou venant de chez HEMA (autre temple de perdition pour moi, après les librairies). Bref, les cahiers et moi c’est une vieille et longue histoire d’amour.

J’ai toujours eu des cahiers, qui, dès 12 ans et pendant longtemps, se sont noircis de mes réflexions de diariste ; d’autres ont été utilisés pour mes lectures à partir de la même période (j’en ai parlé ici). En entrant en fac de lettres, j’ai continué à prendre des notes de mes lectures et donc à remplir des carnets et des cahiers, manie qui s’est intensifiée au moment de l’ouverture du blog. Comme je l’ai dit dans un précédent billet, je ne tiens plus de carnet de lecture depuis quelques années, et comme je l’ai dit cela me manque, et vous comprenez mieux pourquoi, puisque c’est une habitude qui est en moi depuis des dizaines d’années. L’envie a été la plus forte, et grâce aux vacances qui pointent le bout de leur nez, j’ai décidé de me reprendre en main.

Mes trois carnets en cours

En fait, je n’ai pas totalement arrêté de tenir des carnets. Et j’avais envie de vous présenter ceux que je tiens en ce moment. C’est lors d’une surveillance de BAC, que je me suis rendue compte que ma pratique pouvait paraître bizarre. En effet, j’avais emporté avec moi, histoire d’occuper quatre longues heures de surveillance, les trois carnets ci-dessus. La personne qui surveillait avec moi, était, elle, accrochée à son ordi, et me jetait pas moment des regards interrogatifs. Je la soupçonne même d’avoir circulé dans la salle juste pour passer à côté de moi (j’étais installée au fond de la salle) et jeter un œil discrets sur ce que je pouvais bien écrire dans ces cahiers. Je me suis donc dit que je devais paraître un peu étrange avec mes trois carnets devant moi.

Voilà donc à quoi me servent ces trois carnets :

Je tiens donc un carnet de lecture depuis l’an dernier, mais exclusivement réservé aux lectures faites dans le cadre de mes cours. Comme je dois étudier les romans en classe avec mes élèves, je prends beaucoup de notes. Généralement je lis ces romans à une table de bureau avec mon carnet à portée de main. J’essaie de noter le maximum de choses pour garder une trace, la plus précise possible, de ma lecture. C’est le cahier Rhodia vert que vous voyez sur la photo ci-dessus :

Ensuite, il y a mon Bullet Journal de prof. J’en tiens un depuis deux ans (c’est le beige sur la photo). Ce n’est donc pas un cahier de lecture, mais un « outil » super pratique qui m’a changé la vie. Grâce à lui, j’ai l’impression d’être organisée. Je vous l’avais présenté en septembre dernier, et il a tenu ses promesses, même si certaines améliorations sont à envisager (je vous en reparlerai dans un prochain billet). Durant la surveillance, j’ai préparé les dialy log de juillet.

Comme vous le voyez, il me sert de cahier de texte, mais aussi me permet de m’organiser, de prévoir, de noter des rendez-vous.

Venons-en à présent au cahier noir, le petit dernier. Celui-ci, je l’ai commencé en janvier, pleine de bonnes résolutions, je voulais reprendre un carnet personnel de lecture, mais, malheureusement, je l’ai vite abandonné par manque de temps. Lors de la fameuse surveillance, j’ai décidé de le reprendre car je venais de terminer un roman à paraître seulement le 30 août. J’avais besoin de noter rapidement mes impressions. C’est donc ce cahier-ci que je compte bien tenir de façon régulière. Je vais m’y accrocher, j’ai même acheté un stylo plume. Ah oui, car qui dit cahier dit stylo approprié. Le défaut des cahiers Moleskine c’est que leur papier laisse souvent transparaître l’encre sur la page arrière, avec un plume, le problème est résolu. Il faut dire que c’est ce qui m’avait un peu freiner au commencement. J’écris de plus en plus avec les stylos V.ball de chez Pilot, et sur les Moleskisne, c’est pas l’idéal.

Je vais donc profiter des vacances pour reprendre l’habitude de tenir un cahier personnel de lecture. L’idéal serait de faire un petit bilan après chaque phase de lecture, plutôt que d’interrompre ma lecture, car c’est bien cela qui me posait problème depuis la reprise du travail. Je sais que pendant les vacances, je pourrais le faire facilement, le test ultime sera en septembre quand les hostilités vont reprendre ! Il est évidemment que pour ensuite rédiger une chronique sur le blog, ce sera plus facile si j’ai noté, au fur et à mesure, mes réflexions ou mes remarques, ce que je faisais avant.

Et vous ? quel(s) cahier(s) tenez-vous ?

 

Publicités
Poster un commentaire

17 Commentaires

  1. Je me marre car je viens de m’offrir trois nouveaux carnets Moleskine lignés!

    Réponse
    • 😀 ! J’aime mieux les petits carreaux, les pages vierges et surtout les petits points, j’ai plus de mal avec les pages lignées, c’est un autre de mes tocs 😉 !

      Réponse
  2. J’ai des petits carnets Moleskine lignés à couverture cartonnée pour écrire mes impressions de lecture, un bujo pour mon organisation personnelle, le fameux Leuchtturm et cela m’a permise de mieux m’organiser et même de mieux gérer mon budget. Un grand cahier Moleskine uni pour mon journal intime qui me permet je pense de me passer de psy. J’ai un tout petit carnet dans mon sac où je note des choses essentiellement professionnelles (je suis professeur des écoles). Un carnet presque cahier Leitz avec couverture rigide et petits carreaux où je note tout un tas de choses en lien avec la littérature, des idées de lecture mais aussi des idées de sorties et même des essais d’écriture. C’est un peu le carnet à idées. Je crois avoir fait le tour. Quand je vais dans un musée, ils ont toujours des petits cahiers. J’en prends un. J’en ai plusieurs déjà. Ce seront mes futurs cahiers de lecture. J’aime leur trouver une utilité. Bref j’adore les carnets.

    Réponse
    • Je vois que nous avons plusieurs carnets en commun. J’aime bien ton cahier à idées… j’aime ces cahiers où on note en vrac tout un tas d’informations qui n’ont pas forcément de lien entre elles. Je n’écris plus de journal intime, mais l’envie est toujours là, me manque le temps de me poser calmement pour le faire, j’y reviendrai sans doute un jour. Moi aussi j’aime beaucoup les cahiers qu’on trouve dans les musées, il m’arrive d’en acheter fréquemment.
      Merci pour ce commentaire.

      Réponse
  3. Ça me ravie toujours autant de voir que je ne suis pas folle avec mes centaines de carnets. Je fais exactement comme toi. Un carnet pour chaque thème qui m’intéresse : mes lectures, les œuvres d’arts et artistes, un journal où je peux expulser toutes mes angoisses, un autre bric à brac où il y a beaucoup de poésie… Je crois que je vais en acheter un pour mon futur concours de capes de lettres modernes et me motiver pour l’ancien français.

    Réponse
    • Alors bienvenue au club, je me sens aussi moins seule, mais en écrivant ce billet, je me doutais que j’allais trouver des alliées.
      J’ai passé l’interne l’an dernier et j’ai été titularisée cette année, donc je te comprends très bien, pour travailler je me suis aidée de mon bullet journal 😉 ! Bonne chance pour le CAPES !!!!

      Réponse
  4. Ouf je ne suis pas la seule ….. 🙂 deux carnets pour moi : un de lecture et un récapitulatif de mes lectures par mois…… du temps mais je m’y retrouve et cela me permet de bien me « discipliner »…..

    Réponse
    • 😀 ! oui, on se sent moins seule, non ?
      Pourquoi ne fais-tu pas ton récapitulatif sur ton carnet de lecture ? C’est ce que je faisais pour ma part à la fin de chaque mois je récapitulais dans le même carnet. ça m’intéresse.

      Réponse
      • Parce que mon carnet de lecture est vite rempli….. Mon deuxième carnet je le trimballe partout : comité de lecture, club de lecture etc…. cela me permet d’avoir un carnet léger où tout est consigné de ce que j’ai lu, abandonné et avec la note que j’ai mise, le nom de l’auteur et s’il appartient à un Objectif PAL, Comité de Lecture, NetGalley, etc….

        Réponse
  5. C’est une vaste histoire chez moi les carnets ! Il y a mon journal, il y a mon bullet journal, il y a un Moleskine Pro pour les projets, il y a mon calendrier éditorial pour le blog où je note aussi des idées d’articles, et puis il y a mes carnets d’écriture…

    Réponse
    • Alors je n’écris plus de journal depuis plusieurs années, mais voilà encore quelque chose qui me manque et qu’il faudrait que je reprenne. J’aime bien ton carnet « calendrier éditorial pour la blog », j’aimerais aussi me faire un carnet dédié au blog, à réfléchir ! En lisant tous les commentaires, j’ai envie d’entamer d’autres carnets… 😉 !

      Réponse
  6. La Nébuleuse

     /  juin 28, 2018

    J’ai une certaine addiction aux carnets aussi, et de fait, il y en a toujours deux ou trois vierges qui m’attendent dans un placard, en permanence ! Je suis passée au Bullet journal il y a un an, je l’utilise de manière très minimaliste, et j’adhère tout à fait ! Sinon il y a un carnet de pensées plus intimes que j’ouvre rarement et qui dure donc longtemps, de petits carnets où noter des impressions et des poèmes…

    Réponse
    • Cela fait deux ans, que j’ai commencé un bullet journal, l’an dernier je l’ai consacré et centré exclusivement à mon métier de prof, il est aussi assez minimaliste, je dessine comme un pied donc je me sers de quelques autocollants parfois. J’ai quelques carnets d’écriture, mais ils sont à l’abandon, en fait il me faudrait des journées de 48h pour pouvoir faire tout ce dont j’ai envie…

      Réponse
      • La Nébuleuse

         /  juin 29, 2018

        C’est exactement ce que je disais hier soir à mon copain ! C’est un bon signe cela dit, mais c’est frustrant parfois

        Réponse
  7. J’adore aussi écrire dans les carnets. Et puis j’ai mes cahiers pour prise de notes lors de mes lectures. Par contre, je suis toujours déçue par le résultat final. Je ne prends pas suffisamment de temps pourqu’ils soient beaux, propres, rectilignes.

    Réponse
    • J’aime bien au contraire quand c’est un peu le bazar (comme chez moi 😉 !), j’aimerais avoir une belle écriture, bien ronde, bien droite, mais malheureusement ce n’est pas le cas, alors j’en ai pris mon parti.

      Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :