Un Livre dans la Boîte #7

Je reprends aujourd’hui ce rendez-vous après un an d’arrêt. Il me faut donc réexpliquer son but. Comme je le disais dans ma précédente chronique, je reçois régulièrement des SP de plusieurs maisons d’édition, mais je mets parfois un peu de temps pour les lire, j’ai donc imaginé ce rendez-vous pour vous les présenter (et non pour me glorifier !), dire pourquoi je les ai choisis et vous permettre de les découvrir et pourquoi pas vous donner envie de les lire à votre tour. Je crois que certains appellent cela un book haul, alors soit, mais il ne s’agit ici pour moi que de vous présenter les SP reçus.

Cette rubrique manquant de régularité, je vais essayer de la rendre mensuelle. Les romans que je vais vous présenter aujourd’hui sont donc les derniers reçus.

Je vais commencer par les romans pour la jeunesse et les adolescents.  Ces dernières semaines, j’ai donc reçu des éditions Syros cinq romans très différents. Sur les cinq, je n’en avais choisi que deux, les trois autres m’ont été envoyés sans que je les ai demandés. Je vais commencer par ceux-là :

♥ Ma Gorille et moi de Myriam Gallot. Son sujet, malgré quelques différences, m’a fait penser au roman de Kessel Le Lion. Il traite donc d’un lien entre une enfant et un animal, un animal un peu particulier. Les parents de Mona gèrent un zoo et la petite fille a la chance de vivre au milieu des animaux. L’un de leur gorille, né au zoo, et aujourd’hui adulte doit être transféré dans un zoo plus grand, mais des militants pour la cause animal, leur manifestation vont entraîner Mona à réfléchir sur le bien fondé de garder ainsi des animaux en cage. Ce roman me paraît intéressant précisément pour cette réflexion qu’il peut susciter chez de jeunes lecteurs. [Paru le 24 mai, à partir de 10 ans]

La Vie selon Pipa de Barbara Tammes est déjà un très bel objet. Il s’agit du journal d’une adolescente « dans lequel elle décortique (et dessine) tout ce qui lui arrive, et se pose de grandes questions »*. Le journal est donc partagé entre textes et illustrations, et a un petit quelque chose à voir avec le bullet journal, je trouve. On y trouve des top 10, des schémas résumant ce qu’elle est, qui sont ses parents, etc. Un livre original et que j’ai hâte de lire. [Paru le 3 mai, à partir de 12 ans]

Trans-Barcelona express de Hélène Couturier est la suite des aventures de Nina, déjà rencontrée dans Bye Bye Bollywood. Cet été Nina part à Barcelone, toujours avec sa mère, mais aussi avec l’espoir de revoir Jésus, jeune espagnol rencontré en Inde. Je n’ai pas encore lu le tome 1, mais je ne suis pas déçue d’avoir reçu le tome 2. Ces romans me tentent : j’aime bien leur couverture acidulée, le ton qui semble comique et puis la mise en valeur de la relation mère/fille. A découvrir donc. [Paru tout dernièrement le 14 juin]

Les deux derniers romans, ceux que j’avais demandés, ne sont pas encore parus. Le premier paraîtra le 30 août et l’autre le 23 août. Je les ai donc reçus en épreuves non corrigées, donc sans la couverture. Une couverture d’épreuves non corrigées n’est pas ce qu’il y a de plus glamour, je préfère ne pas vous les donner :

Signe particulier : Transparente de Nathalie Stragier. Pourquoi ai-je choisi ce roman ? Parce que j’ai beaucoup aimé la série de Nathalie Stragier : Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous et sa suite Ne retournez jamais chez une fille du passé. Je n’ai malheureusement pas lu le dernier tome, il va pourtant falloir que je me le procure. Bref, j’ai donc eu envie de lire le nouvel opus. Dans ce roman (que j’ai commencé hier), il est question d’Esther qui souffre de passer totalement inaperçue auprès de son entourage. Que ce soit à la maison ou au lycée, on ne la calcule pas. Les choses pourraient s’en tenir là, mais voilà qu’en prime, ces derniers temps, elle disparaît, elle devient invisible, véritablement invisible. Le sujet m’a interpellée, surtout cette année, où j’ai eu plusieurs élèves, des filles en majorité, que je trouvais très effacées. La preuve en est que j’ai eu un mal fou à retenir leur prénom et même à les identifier. Ce pourrait être un roman à recommander… [A paraître le 30 août]

POV de Patrick Bard aborde un sujet de société qui paraît difficile à traiter en littérature ado : le cybersex. Et pourtant c’est un vrai sujet. C’est donc l’histoire de Lucas qui tombe, un peu par hasard, sur une vidéo pornographique et progressivement va en devenir addict. L’auteur a voulu traiter ce thème justement parce qu’il est moins facile à aborder que les addictions aux jeux vidéos. C’est un sujet un peu casse-gueule, mais je suis curieuse de savoir comment il va être traité dans ce roman. Il a également l’air d’aborder l’addiction aux écrans de façon plus large. [A paraître le 23 août]

En dehors des romans jeunesse et ado, j’ai aussi reçu deux romans des éditions Métailié. Là encore ce sont des romans reçus en primeur puisqu’ils ne paraîtront que fin août. Mais par contre, je n’ai pas reçues les épreuves non corrigées et j’en suis ravie car les couvertures de ces deux romans sont sublimes, et rien que ça, ça donne envie de les lire.

Je vous l’accorde elles évoquent plus l’hiver que l’été qui vient d’arriver, mais elles me permettront de trouver un peu de fraîcheur pendant les chaudes journées de juillet ou d’août.

Le Bruit du dégel de John Burnside. L’auteur est écossais et j’avoue ne pas le connaître, ce sera donc l’occasion de faire sa connaissance. Dans ce roman, Kate, étudiante, vient de perdre son père et « noie son chagrin dans la défonce »*. Elle rencontre Jean, une vieille dame adepte des tisanes. Pour la sortir de sa dépression destructrice, Jean va proposer à Kate de lui raconter son histoire tout en la sevrant à coup de tisanes. Un roman qui m’a l’air un peu dur mais qui laisse percevoir une évolution positive du personnage. [A paraître le 23 août]

Manuel de survie à l’usage des jeunes filles de Mick Kitson. Il s’agit là encore d’un roman écossais et d’un auteur que je ne connais pas non plus. J’ai d’abord été attirée par le titre, et puis j’ai lu la présentation et j’ai été séduite. Deux sœurs fuguent en pleine forêt des Highlands après avoir préparé leur expédition comme de vraies aventurières. Ce qui m’a plu : la complicité de deux sœurs ; la valorisation de la nature comme refuge. A découvrir donc. [A paraître le 30 août]

Enfin (ça va ? je ne vous ai pas perdus ?), grâce aux éditions du Masque je peux compléter ma collection des romans d’Agatha Christie, et puis je ne peux pas résister à un roman d’Agatha Christie :

Cinq heures vingt-cinq d’Agatha Christie. Pas d’Hercule Poirot dans ce roman, mais une jeune femme, fiancée du principal suspect, qui, avec l’aide d’un journaliste va tenter de faire la lumière sur l’assassinat du capitaine Trevelyan, oncle de son fiancé. A cela s’ajoute une étrange séance de spiritisme.

Je félicite chaudement les lecteurs qui sont parvenus au bout de cette chronique à rallonge. J’espère vous avoir donné des idées de lecture, et si jamais vous avez lu ou reçu certains de ces romans n’hésitez pas à m’en parler en commentaire…

 

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. Les deux romans d’hiver me Métaillié me tentent énormément ;0)

    Réponse
  2. estellecalim

     /  juin 24, 2018

    Il n’y a pas Miss Marple dans le Agatha Christie ? Il me semble que Trevelyan est un de ses amis, non ?

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :