Bilan de lecture mensuel : Janvier 2018

logo nouveau bilan de lectureJe n’ai pas fait de bilan de lecture depuis octobre, il est donc largement temps que je m’y remette. L’année 2018 a bien commencé et je suis assez contente de mes lectures mêlant classiques, jeunesse et rentrée littéraire d’hiver. Je regrette seulement de n’avoir pas encore trouvé le temps de rédiger mes chroniques.

J’ai donc commencé l’année avec mon ami Stendhal que je n’avais plus fréquenté depuis quelques années. Ce fut un vrai plaisir de redécouvrir ses Chroniques italiennes. Deux nouvelles m’ont véritablement plu car j’y ai retrouvé ce que j’aime chez Stendhal : « L’abbesse de Castro » et surtout la très belle « Vanina Vanini ».

Période natale oblige, j’ai lu ensuite le sarcastique Christmas Pudding de Nancy Mitford. Un roman qui m’a fait sourire et qui venait s’inscrire parfaitement dans la période.

Ma troisième lecture fut le dernier roman de Delphine de Vigan, Les Loyautés. Un roman de la rentrée littéraire d’hiver qui fut une bonne surprise, malgré toujours mes réserves sur le style de cette auteure. Un roman sur le milieu scolaire et le malaise des adolescents, un roman social qui rappelle No et moi et Les heures souterraines.

Ma quatrième lecture s’est orientée vers un roman ado de Carole Trébor : Libérez l’ours en vous. Un roman sur un club de théâtre lycéen, avec donc un groupe d’adolescents pris dans leurs problèmes familiaux. J’avoue avoir été un peu déçue par un récit qui m’a semblé souvent assez répétitif.

Grâce à l’amitié de Delphine, j’ai découvert Une activité respectable de Julia Kerninon. Un roman sur l’amour de la lecture et de l’écriture, mais dont il me reste assez peu finalement. C’est un plaisir de lecture sur le moment, mais qui, me concernant, ne marque pas. Je n’ai pas écrit ma chronique et je vous avoue que je vais avoir beaucoup de mal pour la rédiger quinze jours plus tard.

Enfin, ou presque, je me suis glissée dans un roman très court mais qui m’a fait voyager, au rythme des floraisons d’un cerisier, au Japon, dans des saveurs exotiques inconnues et dans l’histoire d’une vieille femme que j’aurais aimé connaître : Les Délices de Tokyo de Duran Sukegawa.

Stendhal-Chroniques.inddProcessed with Rookie CamProcessed with Rookie Camtrebor l'ourskerninon activitésukewaga les délices

Pour faire la transition entre janvier et février, je n’ai pas pu m’empêcher de me replonger dans La Servante écarlate après avoir vu la série du même nom.

atwood la servante

Publicités
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. J’ai bien aimé le roman de Nancy Mitford aussi… je ne connaissais pas du tout cet auteur. Tu en as lu d’autres d’elle? J’ai « La servante écarlate » en VO chez moi, acheté l’année dernière pendant mes vacances à Stockholm. Il faut que je me décide à le lire (toujours pas vu la série, et je préfère lire le roman avant)

    Réponse
  2. J’ai beaucoup aimé La servante écarlate il faudrait que je regarde la série. Très bon mois de février 😊

    Réponse
  3. Je viens de terminer la série « The handmaid’s tale » justement. Fiouuuu, ça touche d’autant plus vu la conjoncture actuelle, c’est sûr !

    Réponse
  4. J’ai aimé les Délices de Tokyo et la Servante Écarlate… Bon mois de lecture pour Février

    Réponse
  5. J’ai beaucoup aimé Les délices de Tokyo.
    Bonne lecture en février !

    Réponse
  6. J’ai aussi vu la série de La Servante et j’ai vraiment aimé ce qu’il en a été fait…

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :