« Agatha Raisin : Remède de cheval » M.C BEATON.

Remède de cheval est le tome 2 des enquêtes d’Agatha Raisin. J’ai découvert cette héroïne décalée l’été dernier en lisant le premier tome qui m’avait bien plu par son originalité. J’étais donc contente de la retrouver et de poursuivre ses aventures avec cette nouvelle enquête.

Nous retrouvons donc Agatha rentrant de vacances. Vacances ratées puisque, partie aux Bahamas à la poursuite de son séduisant voisin, elle a finalement appris, une fois sur place, qu’il avait changé ses plans et s’était envolé pour le Caire. C’est donc un peu dépitée qu’elle regagne son petit cottage de Carsely, quinze jours plus tard. De retour, elle découvre qu’un nouveau vétérinaire vient de s’installer, un vétérinaire séduisant dont tout le village parle : Paul Bladen. Mais quant celui-ci succombe à l’injection d’un tranquillisant pour cheval, Agatha sent que ça cache quelque chose. Elle se lance donc dans une nouvelle enquête qui devient encore plus intéressante pour elle quand, le colonel James Lacey, le fameux voisin, partage son point de vue et compte lui donner un coup de main pour démasquer l’assassin.

Je ne vais pas vous le cacher, je n’ai pas été particulièrement emballée par ce deuxième tome. Si j’aime toujours autant les excentricités d’Agatha et son caractère de chien, j’ai malheureusement été moins séduite par la façon dont l’auteur mène l’enquête des deux personnages. J’ai eu l’impression qu’elle tournait un peu autour du pot, multipliant les visites chez les uns et les autres, provoquant ainsi des répétitions un peu lassantes.

Toute la première partie pourtant m’a intéressée. C’était agréable de retrouver Agatha, le village de Carsely, ses ragots. Mais trop de piétinements m’ont lassée. Les choses reprennent de l’intérêt vers la fin, quand l’enquête commence à aboutir, mais il a fallu pour cela trop de scènes similaires ou d’autres trop cocasses voire burlesques. Malgré tout, et comme c’est une série, l’autre intérêt de ce tome est la poursuite de l’intrigue fil rouge : Agatha va-t-elle ou non faire succomber James ? Le jeu du chat et de la souri que mènent les deux personnages est souvent drôle, et ce fut l’un des points forts de ma lecture.

C’est donc une petite déception, mais je pense quand même continuer la lecture des autres tomes qui sont encore dans ma PAL SP, ne serait-ce pour connaître l’avancée de l’intrigue « amoureuse » des deux protagonistes.

 

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. On est très loin de l’ambiance des Nymphéas noirs. Ici c’est beaucoup plus dans la dérision, Agatha est une sorte de Miss Marple déjantée.

    Réponse
  2. Dommage que tu aies moins aimé ! J’avoue que l’intrigue amoureuse est ce qui m’intéresse le plus ahah

    Réponse
  3. Dommage que tu sois déçue. C’est une série que j’aime beaucoup, pour ses personnages et sa drôlerie, son ambiance aussi !

    Réponse
  4. Je viens de terminer le tome 6 (les prochains ne sont pas encore parus en France) et même si certaines aventures sont un peu plus monotones, je continuerais à lire les enquêtes d’Agatha, peut-être à cause du fil conducteur amoureux… Quoi qu’il en soit, je me suis attachée à notre Aggie 😉

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :