« George » Alex GINO – roman jeunesse

george-ginoAvec un titre tel que celui-ci, il m’était impossible de passer outre ce roman d’Alex Gino judicieusement intitulé George. Cependant ce n’est pas la seule raison qui m’ait donné envie de découvrir ce roman. George est un petit garçon de primaire, mais George est différent de ces camarades, il est garçon mais se sent fille. Ce sujet du transgenre, jamais ou trop rarement abordé dans la littérature jeunesse, mérite, à lui seul, la lecture de ce roman. Mais Alex Gino parvient – et le challenge n’était pas facile à relever – à ne pas faire de son sujet un simple prétexte. Il crée un personnage attachant autour d’une intrigue intelligemment menée.

Quand vous ouvrez le roman vous êtes, normalement, interpelés par ce type de phrases : Donc George fut obligée de rester en équilibre ou bien Elle faillit trébucher en entrant. Je vous avoue que je suis tellement habituée à associer le prénom George au féminin (mon pseudo oblige), que je n’ai pas immédiatement repéré les accords du féminin. Mais cette écriture délicate donne le ton de ce roman. Alex Gino, lui-même trans, use d’une écriture sensible qui plonge son lecteur dans la conscience du petit garçon. George a la chance d’avoir une vraie amie, ce genre d’amie qui vous aime quelque vous soyez, une amie qui respire la joie de vivre et qui vous emporte.

Le roman repose sur la difficulté de l’aveu, thème, voire topos, hautement littéraire (Phèdre devant avouer son amour incestueux à Hippolyte ; Thérèse Desqueyroux devant confesser son crime par omission à son mari Bernard, entre autre…). Comment George va-t-il s’y prendre pour révéler qu’il est fille et non garçon ? Comment faire comprendre à son amie Kelly, à sa maman, que le masculin le dégoûte, qu’elle rêve en feuilletant des magazines féminins de se maquiller et de s’habiller en fille ?

Parallèlement, la classe de George prépare une représentation théâtrale autour d’un texte d’ E.B White, l’auteur de Little Stuart. L’histoire de la pièce a deux personnages principaux, une araignée et un petit cochon. George rêve de jouer l’araignée, il connaît le rôle par cœur, mais là encore, comment faire comprendre à la maîtresse que le rôle masculin ne l’intéresse pas ?

George va se battre, moralement, mais aussi physiquement. Jeff et Rick, deux élèves de sa classe, des terreurs de bacs à sable, mènent la vie dure à George par leurs critiques, leur mépris, et leur esprit bagarreur. George aura fort à faire.

Le grand mérite de ce roman est de traiter d’un sujet difficile surtout abordé pour une cible de lecteurs jeunes, mais l’art d’Alex Gino est de nous embarquer dans une histoire avec un personnage qui, au final, ne nous apparaît plus si différent que cela, et c’est bien là la réussite principale de ce roman.

Un roman essentiel pour son sujet mais surtout, au-delà, pour lui-même.

Advertisements
Article précédent
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. Très curieuse de découvrir ce roman…!

    Répondre
  2. Théme très intéressant ! 😉 Et je comprends pour l’attrait du titre…

    Répondre
  3. Il y a peu de textes qui traitent de ce sujet en effet et c’est dommage !

    Répondre
  4. Finalement, j’ai été un peu déçue ! Le sujet est rarissime en littérature jeunesse (surtout pour la tranche 9-12 ans) et c’est top. Mais j’ai trouvé l’histoire trop simpliste. Les personnages secondaires ne sont pas très développés, idem pour les lieux ou le contexte scolaire, social, familial … Bref, on reste sur sa faim (à l’exemple de la jolie relation en George et son frère). Il y a d’autres titres récents qui m’ont davantage convaincu ..

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :