Diderot, Flaubert, Corneille et les autres …

classiquesDepuis quelque temps, me taraude l’envie de lire ou relire les auteurs dits classiques, ceux qui ont marqué la littérature depuis des siècles. Même si j’ai fait de longues études de lettres et si je lis des auteurs classiques depuis mon adolescence, il reste toujours des auteurs que je n’ai pas encore lus ou que j’ai lus il y a bien longtemps.

Mon métier de prof de lettres m’amène à lire ou relire certaines œuvres, mais finalement je me rends compte que l’on a tendance à aller vers ce que l’on connaît déjà. Alors cette année, c’est décidé, je vais combler quelques lacunes.

J’ai commencé mon « challenge » ce week-end dernier avec ma lecture des Trois mousquetaires d’Alexandre Dumas. Non que je n’aie jamais lu Dumas, mais ce roman, sans doute le plus célèbre de l’auteur, n’était encore jamais passé entre mes mains. Et depuis deux jours, je me régale tellement, je savoure tellement que mon envie a pris de l’ampleur. Une autre raison, cette fois plus terre à terre, si je puis dire, vient du fait que je me présente au CAPES interne cette année et si, par miracle, je suis admissible, il faut que je sois à jour (mais le sommes-nous jamais ?) dans mes lectures. J’ai donc choisi des auteurs que j’ai un peu négligés ou qui ont tendance à sortir à l’oral du CAPES, d’après les rapports de jury.

Cette après-midi, je me suis donc rendue chez Cultura et en ai ramené six ouvrages :

  • Le Dindon, Feydeau – je n’ai jamais lu cet auteur.
  • L’éducation sentimentale, Flaubert, dont j’avais commencé la lecture il y a bien longtemps et que je n’avais jamais achevée.
  • Les Caractères, La Bruyère – un auteur que j’ai lu par extraits, mais qui mérite que je me penche davantage sur son œuvre.
  • Le Cid, Corneille – lu sans doute à un moment, mais totalement oublié.
  • Le neveu de Rameau et Jacques Le Fataliste,  Diderot – jamais lus. J’ai lu La Religieuse et Supplément au voyage de Bougainville, mais jamais ces deux romans fondamentaux.

J’ai privilégié des auteurs clefs présents dans les programmes du collège et du lycée. J’ai, je crois, une bonne connaissance de la littérature du XIXe pour l’avoir étudiée à de nombreuses reprises et parce que c’est sans doute le siècle littéraire que je préfère, voilà pourquoi il n’y a ni Balzac, ni Zola ou ni Maupassant dans ma liste. Concernant Flaubert, j’ai déjà lu Madame Bovary, Les Trois Contes, Salommbo, me restait à (re)découvrir L’éducation.

Il y a mille œuvres que je pourrais lire ou relire. J’ai toujours eu tendance à privilégier le XIXe, c’est pourquoi j’ai choisi des auteurs du XVIIe et du XVIIIe ou des auteurs que je n’avais jamais lus comme Feydeau. Je vais aussi fouiller dans ma PAL ancestrale, celle de mes études de lettres parmi laquelle de nombreuses œuvres n’ont pas été effeuillées.

Un projet ambitieux et sans fond…

ecrivain

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :