« Pique-nique à Hanging Rock » Joan LINDSAY.

lindsay-pique-niqueL’intrigue se situe au début du siècle dernier, en Australie, dans un collège de jeunes filles dirigé par l’imposante et autoritaire Mrs Appleyard. En ce beau dimanche de février estival, les pensionnaires se préparent pour un grand pique-nique à Hanging Rock. Escortées par plusieurs professeures, les jeunes filles, ravies, ont hâte de vivre ce moment de liberté loin de leur austère directrice. La journée se déroule normalement, jusqu’à ce que quatre d’entre elles décident d’escalader l’immense rocher.

Le roman relate les conséquences de la disparition mystérieuse de trois des quatre jeunes filles. Décrites comme belles, douces, amicales, ces trois jeunes filles représentent l’élite du pensionnat. Joan Lindsay, dans un style très particulier qui oscille entre poésie et humour, laisse planer un suspens : que sont donc devenues ces jeunes-filles ? De nombreuses recherches sont entreprises, mais en vain. Pendant toute la lecture, le lecteur attend le retour de plus en plus improbable des demoiselles.

Au pensionnat, les choses vont aller de mal en pis. Mme Appleyard s’enlise, gère l’inquiétude des parents, la tristesse de ses pensionnaires, les démissions de ses professeurs.  Hanging Rock finit par devenir un lieu maudit, qui engloutit qui s’y aventure. Le roman prend des airs de fable ou de légende.

Parallèlement, deux jeunes hommes, qui eux-mêmes pique-niquaient tout près du rocher quand les jeunes filles s’y sont aventurées, entament des recherches : Michael Fitzhubert et Albert Crundall. Le premier avait été fortement bouleversé à la vue d’une des jeunes filles, franchissant, dans sa robe banche, un ruisseau voisin de leur campement. Michaël appartient à la bonne société, Albert s’occupe du domaine et notamment des chevaux. Cette disparition va créer des liens d’amitié entre les deux hommes. Mike ne parvient pas à tourner la page de cette affaire, et va tout faire pour retrouver les jeunes filles disparues, Albert l’aidera, parfois contre sa volonté. Chacun va évaluer. La disparition des pensionnaires n’aura pas que des conséquences négatives.

Basé sur un fait divers, ce roman a une force particulière. J’ai été agréablement surprise par le style de Joan Lindsay. Le ton y est léger alors même que les faits racontés sont de plus en plus sombres. Ce décalage donne une atmosphère très particulière qui renforce l’idée d’une légende, tout comme ces descriptions très lyriques de la nature.

Une belle découverte que je dois à mon amie Titine qui avait placé, très justement, ce roman dans son top 5 de 2016.

Advertisements
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. estellecalim

     /  février 2, 2017

    Ce roman me tente beaucoup, le billet de Titine était effectivement enthousiaste et le tien renforce l’envie 🙂

    Répondre
  2. Repéré chez Titine aussi l’été dernier lorsqu’elle l’avait lu, il est dans ma pal, ton billet élogieux me rappelle qu’il faut que je l’en sorte !

    Répondre
  3. Merci pour la découverte !

    Répondre
  4. Je suis ravie de voir que tu as apprécié cette lecture. L’atmosphère du roman est effectivement très particulière et elle nous raconte son histoire sous un angle de vue tout à fait singulier. Le film est très bien aussi si tu as l’occasion de le voir.

    Répondre
  5. Je l’ai déjà lu il y a quelques années et j’ai aimé mais moins que le film (vu il y a très longtemps).

    Répondre
  6. Les descriptions dans ce livre sont tellement magnifiques ! Je me suis laissée bercée par les mots, par contre je suis frustrée car on ne sait toujours pas ce qui est advenu aux jeune disparues. Mais cela n’enlève rien à la beauté du livre !

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Envie de savoir qui se cache derrière l'écran?

  • Blog Stats

    • 1,289,443 hits
  • Follow on WordPress.com
  • Facebook

  • Mon Instagram

    #Grenoble #téléphérique #lesbulles #Kusmi #bluedetox #infuseurchat #teatime
  • Social

  • « Les livres de George » cité dans Livres Hebdo Août 2015

  • Catégories

  • Articles récents

  • Plan Orsec 2016

  • Archives

  • Un livre dans la boîte !

  • Challenge Femmes de Lettres

  • Antoine et le chat qui lit

  • RSS Antoine et le chat qui lit (blog jeunesse)

  • href="https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2">https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2
  • Protected by Copyscape Web Plagiarism Detection
  • Samedi Sandien : Récapitulatif

  • Challenges de George

  • Commentaires récents

    noukette sur « George …
    eimelle sur Challenge Femmes de Lettres…
    les Livres de George sur Bullet Journal…
    Sandrine(SD49) sur Bullet Journal…
    titoulematou sur « Les Années douces…
  • RSS Un blog, des livres : un Journal

    • 22 Janvier 2014
      En ce mercredi, une avant-première presse (merci mon blog de lecture !) pour le dessin-animé Tarzan qui sortira mi-février ! J’ai embarqué mes enfants avec moi évidemment sinon c’est pas drôle ! Photo prise dans le cadre du défi « 365 … Lire la suite →
  • RSS Marilyn and my Books

  • Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
  • hellocoton

    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez george sand sur Hellocoton
  • stats for wordpress
  • my read shelf:
    LesLivresdeGeorge's book recommendations, favorite quotes, book clubs, book trivia, book lists (read shelf)
  • Pages

  • D’autres liens utiles

  • Suivez-moi sur Twitter

  • %d blogueurs aiment cette page :