Bullet Journal : bilan des 6 mois – #1

mon-bujo-planning-rangementJ’ai découvert le Bullet Journal en juillet et ce fut comme une révélation. J’en ai créé du coup deux : un personnel et un professionnel. Ce qui m’a immédiatement plu c’est de revenir à l’écriture manuscrite, de pouvoir utiliser une foule de crayons divers et de remplir des cahiers. Cette nouvelle passion m’a fait courir les papeteries en tout genre. J’ai fait des émules autour de moi : ma sœur et très récemment ma nièce.

Durant ces 6 mois de pratique, mes BuJo ont beaucoup évolué et je crois avoir à peu près trouvé mon style, aujourd’hui.

Mon BuJo personnel, comme son nom l’indique, est essentiellement orienté sur ma passion de la lecture et du blog, mais a fini aussi par devenir une sorte de journal au quotidien. Bien sûr, il garde une large part calendrier avec les rendez-vous, les To Do, etc. Mes dailies ont notamment beaucoup évolué au cours des mois. Au début je faisais des cases et une page contenait presque une semaine (photo en bas à droite). Je me suis vite rendu compte que j’étais à l’étroit dans ces cases. Dès le mois d’août, je ne mettais plus que trois jours sur une page mais je conservais les cases (photo en haut à gauche). Celles-ci ont fini par disparaître au mois de septembre (en bas à gauche). Aujourd’hui, dans mon BuJo personnel tome 2, j’ai opté pour deux jours par page (photo en haut à droite).

mon-bujo-evolution-dailies

Comme on peut aussi le constater, mes pages se sont passablement épurées. Toutefois je ne m’interdis pas de coller ici ou là quelques autocollants ou masking tape (il faut dire que j’en ai une boîte entière !).

Je peux dire que mon premier BuJo fut l’occasion de tester plusieurs présentations, de faire des essais (comme le tracker qui me plaisait bien avec toutes ces cases coloriées mais qui m’est devenu trop contraignant en tant que page et que j’ai donc fini par insérer dans les dailies, en tout petit (cf photo en haut à droite), une fois par semaine et seulement sur 5 points précis), mais aussi d’abandonner des choses dont je ne me servais, au final, pas. Il m’a également permis de voir ce qui m’était utile, comme la page mensuelle pour noter les rendez-vous du mois :

mon-bujo-mois-decembre

Pour la page de droite, je la remplis au fur et à mesure en fonction de ce que je dois faire ou prévoir. Là encore, j’en suis arrivée à la laisser se faire toute seule après avoir testé plusieurs présentations dans des cadres, mais décidément, les cadres ne me réussissent pas. Je choisis aussi un masking tape par mois qui vient décorer cette page et peut se retrouver dans les dailies.

Mon BuJo n’est pas un Bullet Journal traditionnel, car j’y inscris finalement assez peu de To Do et j’avoue avoir éliminé l’index dont je ne me servais jamais dans mon BuJo Ier. Comme je le disais, je m’en sers surtout pour faire le point sur ma journée, raconter les petits événements, garder une trace. Il faut dire que pendant de longues années j’ai rempli des cahiers sur lesquels j’écrivais mon journal et j’ai eu envie de renouer avec cette pratique.

Même si je dessine assez mal, voire très mal, j’ai constaté durant ces 6 mois, que je me suis quelque peu améliorée et j’adore ça. Je suis parvenue à créer des mandalas et je prends un grand plaisir à décorer certaines pages :

mon-bujo-page-decoree

Comme je le disais plus haut, mon BuJo est, dans une large mesure, consacré à la lecture et à mon blog. Cette activité est l’objet de plusieurs pages ou collections : une liste des livres lus au cours des mois, une wish-list, une page pour inscrire l’achat de nouveaux livres, une page sur l’avancée de mes lectures, un récapitulatif mensuel de mes chroniques de lecture sur mon blog, etc. Côté blog, j’ai un tableau qui me permet de gérer les services de presse que je reçois, cela m’aide vraiment à m’y retrouver, à être plus régulière dans mes lectures. J’ai aussi une page avec le nom des attachées de presse et les maisons d’édition auxquelles elles sont justement attachées. J’ai aussi envie de créer une page pour répertorier mes sites favoris côté lecture et côté BuJo. Pour tout cela, le BuJo est vraiment très efficace.

Il a aussi été d’une grande efficacité quand il a fallu ranger la maison de fond en comble avant Noël pour pouvoir accueillir ma famille. (cf la photo illustrant l’article). Le fait de planifier toutes les taches et de les voir avancer sur le papier est très motivant et ça marche très bien chez les enfants : ils étaient ravis de venir colorier leur cercle après une heure de rangement.

 Depuis le mois de janvier, j’ai donc commencé un deuxième cahier. Même si j’ai adoré le premier, et que j’adore le feuilleter, voir toutes ces pages noircies, j’avoue que je suis ravie d’en commencer un nouveau car je sais ce que je veux aujourd’hui après avoir un peu tâtonné pendant un semestre.

Concernant mon BuJo de prof, je vous dis tout dans un prochain épisode !

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

42 Commentaires

  1. Je te rejoins sur le plaisir de remplir des lignes d’écriture, je décore un peu le mien mais ce que je préfère c’est décrire mes bons moments de la journée avec un fin stylo à l’encre de chine. J’ai adopté ton cercle pour figurer mes avancées dans mes lectures et je viens de créer une page spéciale pour noter ce que je publie sur mon blog mois par mois. Je n’avais pas de journal intime plus jeune mais je suis rapidement devenue fan de mon bullet journal.
    Bon week end

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :