Bilan de lecture mensuel : Août 2016.

logo-bilan-mensuel1Ah le mois d’août semble déjà bien loin même si les températures restent encore hautes et nous font encore plus regretter d’avoir quitté la mer, la piscine, la farniente à l’ombre des eucalyptus et les lectures à gogo. Il me semble aussi bien loin après une semaine de reprise de cours sur les chapeaux de roue, mais, ne serait-ce que l’espace de ce bilan mensuel, replongeons dans mes lectures estivales qui furent nombreuses et majoritairement agréables voire mieux encore.

Juillet et août sont des mois estivaux, certes, mais annonciateurs déjà de la Rentrée Littéraire de septembre. J’ai eu la chance de recevoir plusieurs romans autant « adulte » que jeunesse ou ado. Une grande partie de mes lectures d’août fut donc consacrée aux Service de Presse. La pile a donc un peu baissé mais il m’en reste encore beaucoup à lire et avec la rentrée scolaire mon rythme de tortue asthmatique est malheureusement revenu, mais bon ça, c’est une autre histoire.

Donc, j’ai commencé le mois avec Hadrien Klent et son roman La Grande panne, un roman original qui multiplie les points de vue autour d’un thème intéressant : que ferions-nous si nous étions privés d’électricité ?

Grâce à l’adaptation du roman de Marie Desplechin par Agnès Maupré, j’ai retrouvé Aurore, une adolescente dans toute sa splendeur : Le Journal d’Aurore. Paru, comme l’adaptation de Quatre sœurs, chez Rue de Sévres, ce roman graphique rassemble le tome 1 et 2 du journal et est une vraie réussite.

Par la suite, j’ai littéralement dévoré une uchronie pour ado : Je suis Adèle Wolfe de Ryan Graudin. Premier tome génial qui repose sur l’hypothèse que Hitler a gagné la guerre et se partage le monde avec l’empereur japonais Hirohito. Une jeune fille, rescapée des camps, est alors chargé de tuer le dictateur allemand mais avant cela elle doit gagner une course de moto de plus de 20 000 km.

Rentrée de vacances, j’ai lu en une journée le dernier roman de Samuel Benchetrit : Une nuit avec ma femme qui revient, dix ans plus tard, sur la mort de Marie Trintignant, la mère de son fils. Une confession pudique, une belle déclaration d’amour.

J’ai également lu le dernier roman de Sophie Adriansen Le syndrome de la vitre étoilée. Roman patchwork qui mêle les voix, ce roman raconte le difficile parcours pour être mère mais aussi la renaissance d’une femme.

Enfin, j’ai fini par une grosse déception : La journée exceptionnelle de Samuel Cramer d’Agnès Michaux. Un roman que j’ai trouvé prétentieux et sans grand intérêt.

Klent la grande panneDespléchin AuroreGraudin Wolfe couvbenchetrit la nuit avec ma femmeadriansen la vite étoiléeMichaux agnés Samuel Cramer

Côté PAL, j’ai tenu et même un peu dépassé mon objectif Plan Orsec 2016, puisque j’ai pu sortir 4 romans de ma PAL dont un bon pavé de plus de 800 pages. Mais commençons par le début.

Mr Brown d’Agatha Christie fut le premier roman de ma PAL à voir le soleil auguste. Un des premiers romans de la romancière anglaise qui nous emporte dans une histoire d’espionnage en compagnie de Tommy et de Tuppence.

Vient donc le fameux gros pavé : Les heures silencieuses de Kate Morton. Depuis le temps que l’on me parlait de cette auteure, je me suis enfin décidée et je ne le regrette pas. Une histoire passionnante qui mêle deux époques, la quête d’un passé, une ambiance à la Jane Eyre.

Beaucoup plus court, mais non moins intéressant, la nouvelle ultra célèbre de Stephan Zweig « Lettre d’une inconnue« . Un amour fou, la perte irrémédiable d’un enfant, la détresse d’une femme qui a vécu sans être reconnue par l’homme qu’elle aime.

Enfin une lecture dont je ne vous ai pas encore parlé sur le blog, un roman ado de Joyce Carol Oates : Sexy. Une troublante histoire sur un jeune homme pris dans les préjugés, une satire assez cruelle comme souvent avec Oates de l’Amérique puritaine concernant l’homosexualité. Je vous en reparle bientôt.

Christie Mr Brown 2MORTON heures silencieusesZWEIG LETTREoates-sexy

Au total donc 10 romans (=2880 pages), une seule déception, il en faut bien parfois, mais surtout de très belles lectures, des auteurs que je n’avais encore jamais rencontrés, d’autres que j’ai retrouvés avec joie… l’impression parfois d’avoir été boulimique, enchaînant les livres les uns après les autres, comme pour rattraper ou anticiper le temps que je n’ai pas eu et que je n’aurai plus cette année encore à partir de septembre.

Je vous souhaite une beau mois de septembre déjà bien entamé…

Advertisements
Poster un commentaire

4 Commentaires

  1. Un beau bilan, bravo ! Je te souhaite d’aussi belles lectures en septembre, sans déception cette fois !

    Répondre
  2. Sacré bilan ! Le Benchetrit me fait très envie et je vais bientôt lire le Sophie Adriansen.

    Répondre
  3. Giby

     /  septembre 11, 2016

    10 romans ! Bravo !
    Il faut que je te fasse mon bilan ORSEC des derniers mois. En août, j’ai cartonné aussi !
    Bon courage pour ton concours et pour la mise en route de l’année scolaire.

    Répondre
  4. Airelle

     /  septembre 12, 2016

    superbe bilan.Bravo. Pour moi l’été , c’est la période où j’ai le plus de travail, donc moins de lecture aussi .

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :