« Sauveur & Fils – Saison 1 » Marie-Aude MURAIL

Murail sauveurMarie-Aude Murail fait parti de mes valeurs sures. De ces auteurs refuges qui ne nous déçoivent jamais. Sauveur & Fils fut une réel plaisir de lecture mais, comme toujours avec Marie-Aude Murail, bien plus encore.

Sauveur Saint-Yves est psychologue à domicile. Son cabinet est séparé par une porte de son appartement. Il reçoit de jeunes adolescents en mal de vivre. Mais Sauveur est aussi le papa de Lazare, jeune garçon futé et  autonome, qui, à peine rentré de l’école, entre-ouvre la petite porte qui sépare le cabinet de son père de leur appartement, et écoute les confessions des jeunes patients.

Le dernier roman de Marie-Aude Murail, premier opus d’une série que l’on espère longue, est un caléidoscope de personnages. Le lecteur suit les jeunes patients de Sauveur au file de leurs rendez-vous. Il pénètre dans leur vie, leurs problèmes avec leurs parents, leurs amis et on s’attache à chacun d’eux. Comme Lazare caché derrière la porte, le lecteur est une petite souris à l’écoute. Ce procédé narratif permet à l’auteur de traiter des douleurs adolescentes, des mal-être qu’ils rencontrent, mais sans jamais tomber dans le pathos. Car la grande force de Marie-Aude Murail c’est le ton qu’elle emploie. Cette oscillation entre le rire et le drame, entre l’innocence de l’enfance et les drames de l’adolescence.

Chaque personnage de ce roman vient enrichir de son histoire celle des autres, comme un fin maillage qui finit par constituer un roman dense et passionnant.

Sauveur est martiniquais, un homme séduisant, charismatique qui fait chavirer les cœurs des mères de famille. Il a quitté son île à la mort de sa femme avec son fils. Mais, au fil des pages, son passé semble le rattraper. Que cache-t-il ? Pourquoi Lazare en sait-il si peu sur sa mère ? Une intrigue sous-jacente se met alors en place faisant soudain basculer le roman dans une ambiance vaudou et angoissante, et qui accroche encore plus le lecteur.

Mais le roman de Marie-Aude Murail c’est aussi une réflexion sur le racisme banal. Ces petites phrases qui l’air de rien frappent, ces insinuations, ces remarques déplacées. Par petites touches, l’auteur évoque ce racisme au quotidien.

Sauveur & Fils est un roman sur l’enfance, sur la perte, sur la difficulté d’être adolescent, sur la place que l’on veut occuper dans la société, sur la paternité et même sur les hamsters ! Un roman social qu’il faut lire et faire lire.

Comme il va être difficile d’attendre la sortie de la Saison 2 en novembre !

Lu dans le cadre du Plan Orsec 2016. et Challenge Dames de lettres saison 2.

photo libre plan orsec (2)dames de lettres

Advertisements
Poster un commentaire

8 Commentaires

  1. Je ne m’étais jamais arrêtée devant ce roman, mais peut-être me plairai-t-il =)

    Répondre
  2. Bon, après avoir découvert la plume de Marie-Aude Murail avec Nils Hazard, j’ai hâte de lire celui-ci !!

    Répondre
  3. Je l’ai réservé à la mediatheque !

    Répondre
  4. Oh oui ! Vivement la suite !!!

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :