« Ne retournez jamais chez une fille du passé – Tome2 » Nathalie STRAGIER

stragier la fille du futur tome 2Nathalie Stragier nous offre la suite de Ne ramenez jamais une fille du futur chez vous, premier tome qui m’avait beaucoup plu. Un an après avoir évité le bouleversement mondial de la société, Pénélope a eu envie de retourner voir si ses amis, Andréa et Pierrick, vont bien. Rassurée assez rapidement, elle constate alors qu’elle ne parvient plus à repartir dans son époque. Bien qu’agrégée et experte du voyage dans le temps, Pénélope ne comprend pas ce qui se passe d’autant que les conditions solaires et lunaires sont parfaites. Quelque chose de plus fort retient Pénélope en 2020, mais quoi ?

Pénélope va donc devoir à nouveau se fondre dans le « Moyen-Âge » et retourner au lycée. D’ailleurs qui est ce garçon, nouveau surveillant du lycée, qui a une attitude étrange et est passablement désagréable ?

Ce second tome ménage moins de surprises que le premier puisque Pénélope est à présent plus « civilisée ». Même si la découverte du sentiment amoureux va provoquer chez elle certains bouleversements assez drôles, les effets comiques dus au décalage des époques sont moins nombreux. Comme dans le premier tome, vient se greffer une intrigue plus complexe qui a lien également avec le premier tome. Une certaine angoisse plane sur l’histoire mais les péripéties se précipitent plutôt dans la seconde partie du roman voire le dernier quart.

Ce deuxième tome m’a moins emballée que le premier. J’ai trouvé que les situations étaient quelques peu redondantes par rapport au premier et j’aurais aimé une intrigue plus détachée du premier tome. J’ai également regretté que Nathalie Stragier n’ait pas fait plus d’allusions à l’époque de Pénélope.

Toutefois elle poursuit un peu la réflexion intéressante qui était menée dans le premier tome. Pénélope, amoureuse, se transforme en bimbo alors qu’elle incarnait une vision libérée de la femme. Pour plaire aux hommes faut-il nécessairement tomber dans les clichés de la féminité ? Nathalie Stragier lance là un message aux jeunes filles trop obnubilée par leur apparence. Mais on découvrira que des sandales à talons peuvent avoir d’autres usages …

Pénélope reste un personnage bien construit, non monolithique, faite de contradictions et de doutes : un atout certain pour ce roman. Nathalier Stragier a davantage jouer sur les sentiments dans ce tome : l’amour, l’amitié, la solitude, la douleur de la perte. Une autre corde qu’elle aborde avec finesse et non sans humour parfois.

Une petite déception donc, mais qui ne m’empêchera pas de lire le dernier tome qui se passera à l’époque de Pénélope.

Merci aux Editions Syros et à Nathalie Stragier pour la gentille dédicace.

Publicités
Poster un commentaire

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :