La vie merveilleuse des blogueurs littéraires !

keep clam et write a blogLa vie d’une blogueuse littéraire est passionnante ! Après la liste noire des blogs qui refusent de lire des auteurs auto-édités, voici venu le temps d’une auteure, que dis-je, un « écrivain, poète, auteur et artiste peintre » – oui rien que cela – qui se lamente de n’avoir pas de retour de ses SP. L’ironie de l’histoire est que j’ai reçu le mail de mécontentement de la dame sans avoir demandé le dit roman – « Amour et passion » toute une histoire – et donc sans l’avoir reçu. Mais au-delà de la raison profonde de ce mail, celui-ci en dit long sur la façon dont les blogs sont perçus par les aspirants auteurs ou les auteurs confidentiels. Loin de moi l’idée de juger du travail de cette auteure puisque je ne l’ai pas lue, mais ce mail est assez symptomatique de la façon dont les blogs sont envisagés par certaines personnes qui voient en eux une vitrine publicitaire, un moyen de promotion des auteurs en mal de notoriété. Peut-être est-il temps de remettre un peu les pendules à l’heure et de rappeler quelques principes clairs.

Nos blogs sont publics. Certes. Nous sommes accessibles facilement puisque bien souvent nous laissons une adresse mail sur laquelle nous pouvons nous contacter. Mais il semble que beaucoup n’ait pas bien compris l’objet de notre démarche ! Depuis 7 ans que je tiens ce blog, je n’ai jamais reçu ce genre de mail qui oscille entre le « remontage » de bretelles et la lamentation façon Cosette ! Intitulé « Merci pour ce moment », ce mail reflète parfaitement l’incompréhension qui existe autour des blogueurs. Non, nous sommes pas des organes de promotion, non, nous ne sommes pas des critiques professionnelles, et non, nous ne sommes pas des gens avides de SP pour remplir nos appartements ou  nos maisons de livres pour le simple plaisir d’amasser des livres ! Quand je lis :

« Si vous ne soutenez que les auteurs déjà très médiatisés, c’est la mort certaine de tous les autres, alors que certains mériteraient d’être mis en avant. Si vous ne nous aidez JAMAIS, c’est que vous ne lisez jamais les auteurs, ou très peu, mais êtes sûrs de vendre du papier avec ceux déjà intronisés, tout en collectionnant une montagne de livres jamais lus, surement bazardés dans un coin, ou pire, jetés à la poubelle dès réception. »

Je perçois un abîme sans fond !

Les blogueurs littéraires sont avant tout des « lecteurs éclairés », passionnés de lecture, amoureux des livres, les chérissant comme des objets précieux. Qui parmi nous oserait seulement imaginer jeter un livre dans une poubelle ? Nous lisons par plaisir et avant tout pour partager notre passion. Là est le but premier de notre « entreprise ». Je crois que nous sommes tous d’accord sur ce point. Puis sont venus les SP. Certains y souscrivent d’autres pas, nous sommes libres ! Mais ces derniers temps un phénomène nouveau apparaît : les auteurs en mal de notoriété qui prennent nos blogs pour des plateformes de promotion. Mais, contrairement aux maisons d’édition qui proposent leurs dernières parutions, ces dits-auteurs ont la fâcheuse tendance à nous faire la leçon, cherchent à nous culpabiliser – le métier d’auteur non reconnu est tellement difficile, le métier de l’édition est si fermé allant jusqu’à écrire :

« Je n’ai pas de réseau particulier de copinage, je ne suis d’aucun milieu littéraire ou autre, je ne suis pas connue et je ne couche pas en dehors de mon plaisir personnel … (je souligne cela car j’en ai fait l’expérience, j’ai raté des publications car je n’ai pas voulu offrir mon corps ; je sais, j’abuse 🙂 ). Comment vais-je m’en sortir seule ? Comment les auteurs qui ont un certain talent vont survivre ? […] Comment faire pour attirer votre regard et avoir un article, même de quelques lignes, afin de se faire connaitre ? « 

Mais les blogs n’ont pas pour vocation de rendre célèbre des auteurs inconnus. Comme je l’ai dit à la dame en question, les blogueurs sont susceptibles quand on touche à leur raison d’être. Comme je l’ai dit aussi à l’auteur auto-édité qui avait eu la bonne idée de dresser une liste noire, qu’on nous fiche la paix ! Notre blog est à but non lucratif, seul le plaisir de la lecture compte ! Qu’on arrête de voir en nous un tremplin, qu’on arrête de penser que nous nous enrichissons en revendons nos SP (que d’ailleurs nous ne revendons pas tant le prix de revente est dérisoire et tant nous préférons donner nos livres ou les échanger.) Qu’on nous laisse lire tranquillement dans notre coin, qu’on nous laisse libre de nos choix de lecture ou de non lecture. Ce que j’aime dans les blogs avant tout c’est la liberté et l’indépendance, nous ne nous soumettons pas aux diktats, c’est ce qui fait notre force. Même si nous lisons et aimons le plaisir le recevoir et de découvrir de nouvelles parutions, nous sommes attachés à NOS livres, au plaisir de flâner dans les librairies ou les bibliothèques, nous retrouvons le sourire après avoir acheté des livres.

Rien ne nous est plus étranger que de lier les livres à un but promotionnel, marketing ou pécuniaire !

J’ai envie de dire à tous ces gens « démerdez-vous » ! Je refuse de rentrer dans ce jeu et de devoir rendre des comptes !

Poster un commentaire

77 Commentaires

  1. Très beau billet. Tu défends les bloggeurs avec passion et je me suis retrouvée dans tes mots. Lire est un plaisir que nous aimons partagé.

    Réponse
    • ça me tient à cœur c’est vrai !

      Réponse
      • Quand on aime les livres, on n’aime pas se sentir agresser parce que l’on aime partager.

        Réponse
        • Loing

           /  février 1, 2016

          Oui surtout quand on les paie pas

          Réponse
          • Qui vous dit que je ne les achète pas?
            J’achète presque tous mes livres. On m’en offre aussi pas mal. J’adore les libraires prêt de chez moi et j’y vais au moins une fois pas semaine.
            Parfois je reçois quelques SP, ce qui est rare.
            Et j’en emprunte aussi à la bibliothèque.
            Qu’elle est votre problème?

            Réponse
        • Loing

           /  février 1, 2016

          Et on aime recevoir des SP pour éviter de les acheter

          Réponse
    • Loing

       /  février 1, 2016

      Alors pourquoi ne pas les acheter les livres comle tout le monde et demander des SP. Si le seule plaisir est de lire. Quelle Hypocrisie

      Réponse
      • Bonsoir,
        Pour votre information, j’ai plus de 900 livres chez moi que j’ai achetés notamment dans les librairies indépendantes. Ensuite je ne DEMANDE pas de SP, on me les propose, j’ACCPEPTE de les recevoir, ou PAS !
        Merci pour votre commentaire.

        Réponse
  2. ça c’est bien balancé ! mon blog n’a que 2 ans et je commence a recevoir ce genre de sollicitations, pour l’instant plutôt bienveillantes, fort heureusement mais auxquelles je ne répond presque jamais, car je souhaite restée libre du rythme et du choix de mes chroniques, je ne suis pas une critique littéraire … je vous rejoins sur tous les points, cette indépendance est essentielle, c’est la garantie d’un plaisir préservé, car c’est avant tout ce qui « nous » motive, plaisir de lire et de partager. Un tout petit « mais » cependant … je pense qu’il n’y a pas de fumée sans feu … si une majorité de blogueurs partagent cet esprit, un petit noyau d’autres sont clairement entrés dans « le côté obscur de la force » !!! Oui, certains blogs ne vivent que de SP, étrangement tous plus merveilleux les uns que les autres et se font de jolis compléments de salaires ! La blogosphère n’est pas remplie que d’honnête lecteurs passionnés … et le monde du livre est, comme tous les autres : impitoyable ! Le mail de cette auteure n’est donc pas si déconnecté que ça de la réalité … certains blogs ne sont réellement que des vitrines publicitaires ! Ainsi va le monde aujourd’hui … heureusement vous êtes là, et avec vous de nombreux autres, d’après le commentaires que je lis, dont je fais parti … merci pour nous. Belle journée.

    Réponse
    • Oui nous ne vivons pas au pays des Bisounours et je suis consciente que certains sont passés du côté obscur comme vous le dites très bien 😉 ! Pas certaine cependant qu’ils se fassent réellement un complément de salaire avec des livres ! Depuis 7 ans que je blogue, j’ai vu en effet arriver des personnes qui, à peine leur blog ouvert se renseignent pour savoir comment recevoir des SP. Mais ces blogs perdent très vite de leur crédibilité. Le danger est d’être assimilé à ces blogueurs, ce qui nous arrive fréquemment malheureusement.

      Réponse
  3. Entre ce mail, la liste noire et un auteur pas bien fin sur le blog cette semaine, Nathalie et moi jetons l’éponge… Pour les auto édités! Nous ne lirons plus que du commercial pour être sûre de vendre nos feuilles sans avoir à coucher… Oups je m’égare 😉 bises !

    Réponse
  4. Je me retrouve parfaitement dans tout ce que tu dis. Malgré sa longévité (10 ans cette année! ) mon blog est peu connu et je ne reçois pas ce genre de sollicitations! Je vais en librairies, dans les salons du livre et dans les 12 bibliothèques médiathèques du réseau de notre agglo. a chaque fois des échanges, des discussions autour des livres, le plaisir de partager de belles animations et de faire de jolies rencontres. Cela suffit à mon bonheur…

    Réponse
  5. Mais enfin, George, tu n’aimerais pas, en faisant le tour des blogs deux fois par semaine, retrouver partout « Amoureuse passion », « Ma véritable histoire », « J’ai un problème mais je me soigne » dans cinq ou six billets successifs ? Ce ne serait pas tellement mieux que de lire des avis, sans doute inintéressants, sur Toni Morrison, José Saramago ou Albert Camus ?
    Je rêve du jour où la blogsphère sera devenue comme ça ! Et où j’aurai fui dans une cabane au fond des bois sans internet ! On pourrait tous et toutes s’y retrouver, non ?

    Réponse
  6. Voilà! J’aime bloguer, j’aime lire… Et c’est tout! Je me suis amusée à recenser toutes les niaiseries que j’ai pu me faire dire en 8 ans et demi de blogging… et ça devient limite drôle! Si on s’arrêtait à ça… Je suis de celles qui, parfois, ne répondent pas. Surtout quand c’est un mail générique envoyé à tout le monde. Je me concentre sur les commentaires de ceux qui viennent pour lire mes billets!

    Réponse
    • Je ne réponds pas non plus à ce genre de sollicitations et c’est bien ce qui m’a « énervée » dans le mail de cette dame à qui je n’avais rien demandé et qui vient me polluer ma boîte mail avec ses réclamations et ses lamentations !

      Réponse
  7. J’apprécie cet article; je ne peux que rebondir sur ce qui tu écris. J’ai une quantité de blogueurs abonnés à mon blog, qui ne se sont abonnés que pour attirer mon attention sur leurs oeuvres éditées. Qui commentent une fois et puis c’est tout.
    Par contre, que veut dire SP?

    Réponse
  8. Très bien dit, George 🙂 Bon weekend et vive la lecture libre 🙂

    Réponse
  9. C’est pour cette raison que sur mon blog je n’accepte pas les sp, qui ont eu tout de même un peu tendance d’après moi à modifier l’esprit initial des blogs. On est passé disons de l’ambiance club de lecture à quelque chose de malgré tout plus lié à l’actualité, à la politique éditoriale des éditeurs. Personnellement, je me retrouve de moins en moins dans les blogs que je fréquente. Ceux que je suis régulièrement ont tendance à se réduire comme peau de chagrin. Cela ne m’étonne pas dans ces conditions que certains auteurs autoproclamés déraisonnent, même si j’aurais été autant agacé que toi si j’avais reçu ce mail.

    Réponse
    • Oui les SP ont un peu modifié nos façons de bloguer, mais ce n’est pas forcément un mal, tout dépend comment on les insère dans nos blogs. Beaucoup les lisent et les chroniquent comme n’importe quel livre en sachant rester critiques, je crois que c’est ça l’essentiel.

      Réponse
  10. Un très bel article qui me révulse sur l’attitude de certains et qui me donne le sourire aux lèvre car la liberté et l’indépendance des blogs est une bonne chose. Je reçois également quelques sollicitations d’auteurs que j’accepte ou non, uniquement par rapport à mes centres d’intérêt littéraire.
    ps : j’aimerai dire à l’auteur en question que je ne connais nullement, que certains auteurs en mal de pub sollicitant notre critique, ne répondent même pas à celle-ci ! Une auteur m’a envoyé son livre, je l’ai lu, lui ai envoyé un mail avec le lien vers mon avis, et je n’ai JAMAIS eu de réponse ! Cela m’a tout de même paru fortement grossier. Les blogueurs aussi peuvent faire une liste noire d’auteurs ! =) Merci madame !

    Réponse
  11. Bonjour,
    Etant l’auteur en question je m’autorise un droit de réponse, qui j’espère ne sera pas censuré, puisque l’ensemble du billet rédigé est pour beaucoup à côté du mail que j’ai envoyé. D’abord, si vous avez bien lu mon mail, je remercie tout au début les blogueurs puisqu’ils ont été, à ce jour, les seuls à honorer leur engagement. Donc je ne comprends pas bien pourquoi vous vous sentez agressée de la sorte et dites tout le contraire en faisant croire que je m’en prends aux blogueurs.
    D’autre part, dans ce mail je m’adresse à ceux qui ont demandé le livre (+ de 30 livres envoyés sur demande), certains étaient très intéressés et m’ont dit faire quelque chose, donc je ne parle pas de ceux qui n’ont pas demandé le livre.
    Ce que je vous accorde c’est de ne pas avoir trié les destinataires, mais je pensais que ceux non concernés ne se reconnaîtraient pas et j’avais aussi envie de faire passer ce message car beaucoup d’auteurs pensent comme moi et pas que, éditeur aussi et même certains journalistes avec qui j’ai discuté reconnaissent pour x raisons des défaillances à ce niveau. D’ailleurs j’ai aussi reçu des retours de journalistes dans ce sens, en me souhaitant bonne chance. Tous n’ont pas pris ce mail comme vous non plus …
    Pour résumer, car vous déformez ce que j’ai dit, je n’ai jamais supplié personne pour recevoir mon livre, ce n’est nullement le sujet de mon mail, je parle uniquement de ceux qui l’avaient déjà reçu. En dehors de ça, mettez-vous à la place des auteurs à qui on confirme des articles qui ne se font jamais… il y a les journaliste consciencieux et ceux qui ne le sont pas, c’est aussi une vérité qu’il faut entendre, comme dans tout. Vu le nombre d’envoi de livres, qui a un coût pour une petite maison d’édition, et les réponses positives non honorées, je crois que nous avons aussi le droit d’être mécontents et de le dire après 4 mois de travail effectué en amont.
    Vous semblez vous amuser qu’une personne puisse avoir plusieurs activités, n’est-ce pas le cas de beaucoup d’artistes, journalistes, professeurs, écrivains ou autres ? Ce n’est pas pour autant qu’ils étalent quoi que ce soit, c’est juste une réalité, pourquoi porter un jugement sur ça ?
    Enfin, je connais des auteurs auto-édités qui sont très bons et qui par choix refusent le monde de l’édition. Pourquoi ne plus les lire comme certains le disent dans les commentaires ? Je sais qu’il y a nombre d’auteurs en France, un des pays où on écrit le plus, et que beaucoup souhaitent une visibilité, mais personnellement je n’ai jamais harcelé quiconque pour avoir un article, ni pour recevoir un de mes livres et encore une fois je m’adressais à ceux qui avaient déjà reçu le livre.
    Il y a de très bons journalistes et blogueurs, je le sais, mais un peu d’objectivité, si j’ai envoyé ce mail ce n’est pas pour rien. Mon nom peut circuler, comme une de vos amies me l’a écrit, comme une sorte de menace, pas très pro… si c’est le seul argument de réponse, mais ce n’est pas grave, moi je n’ai pas eu l’indécence de citer les journalistes en question et la liberté d’expression permet justement de dire les choses telles qu’elles sont, aussi, que ça plaise au non. Ce mail a eu au moins le mérite de créer aussi des échanges constructifs et intelligents.
    Mon mail n’avait rien de prétentieux c’est vous qui l’avez pris en ce sens, et au contraire je suis bien consciente de ma modeste place, même si je sais aussi que ce que j’écris plait à mes lecteurs, si j’en juge les retours positifs, de plus en plus nombreux, juste un ras le bol compréhensif pour toutes les raisons citées.
    Si vous ne vous sentiez pas visée, pourquoi perdre votre temps à vous justifier avec ce billet ? 🙂
    Je vous souhaite un bon dimanche à tous et oui nous ne sommes pas au pays des bisounours, je confirme 🙂
    Nathalie

    Réponse
    • Je n’ai pas l’habitude de censurer les commentaires (sauf ceux qui sont insultants) et vous avez entièrement le droit de faire valoir votre avis ici. Je vous ai moi-même écrit en réponse à votre mail et je ne crois pas avoir dit deux choses différentes dans ce mail et dans ce billet. Dans la mesure où je reçois ce mail qui était destiné autant aux blogueurs qu’aux journalistes, je crois comprendre que le contenu s’adresse donc aux deux. Vous remerciez les blogueurs dans la mesure où ils ont écrit un billet sur votre livre, pas les autres me semble-t-il, ceux-là sont assimilés aux journalistes. Vous expliquez que votre mail ne s’adressait qu’à ceux qui avaient émis l’envie de recevoir votre livre, mais nous sommes plusieurs blogueurs à n’avoir rien demandé et à avoir reçu votre mail. Si tout le monde envoie des mails à tout son listing sans trier, je n’ose imaginer le nombre de mails qui viendraient remplir nos boites.
      Je ne me sens pas « agressée », je suis juste agacée par l’utilisation que certains font de nos blogs pour pouvoir exister dans ce monde de l’édition et j’ai voulu remettre les choses à leur place en redisant une fois de plus que les blogs ne sont pas là pour faire de la promotion d’auteurs, j’ai juste souligné que votre mail était symptomatique de la façon nous étions perçus.
      « personnellement je n’ai jamais harcelé quiconque pour avoir un article, ni pour recevoir un de mes livres », dites-vous, vous semblez oublier les 4 mails en 4 jours, ainsi que les 2 ou 3 mails pour le lancement de votre livre, alors que je n’ai jamais répondu à aucun de vos mails. Si on ne répond pas c’est que nous ne sommes pas intéressés.
      « Vous semblez vous amuser qu’une personne puisse avoir plusieurs activités », j’ai en effet souri en voyant que vous accolez « écrivain » et « auteur » comme deux choses différentes alors qu’il me semble que ce soit la même chose. De même un poète ne signe-t-il pas un contrat d’auteur ?
      Si nous ne lisons pas les auto-édités, c’est notre droit, parce que nous n’en avons pas envie, parce que nous avons des montagnes de livres à lire que nous avons choisis, et que nous voulons lire pour notre plaisir et non dans un quelconque but de promotion, de visibilité ou que sais-je encore. Le problème est que tout le monde est toujours très gentil avec les blogueurs quand il s’agit de les solliciter ou quand ils font des billets positifs, mais bien souvent les blogueurs sont rejetés dans leurs cordes quand ils ne répondent pas aux mails de sollicitation ou quand ils se permettent de n’avoir pas aimé le livre reçu. Voilà pourquoi nous ne répondons pas ou plus aux mails.
      Tous les commentaires laissés ici montrent notre lassitude face à ce nouveau phénomène de sollicitations. Nous recevons tous les jours des dizaines de mails d’illustres inconnus qui, après avoir vanté de façon ronflante notre blog, nous glissent leur livre, sans parler des messages Facebook. On sature, donc si on se met à recevoir des mails de réclamation pour des bouquins que l’on n’a même pas demandés… et on ne devrait rien dire, juste effacé le mail? Je vais vous envoyer aussi des mails tous les jours pour que vous promouviez mon blog sur votre page FB et puis ensuite je vais vous écrire pour vous dire que vous exagérez quand même de ne pas parler de mon blog ! Ne seriez-vous pas un peu agacée ? Et puis je vais dire à mes amis blogueurs de faire de même ! A vous les mails journaliers ! Je vous laisse imaginer et puis on en reparle !
      Bien à vous.

      Réponse
  12. Excellent billet.

    Je suis dans une situation un peu différente car mon blog est en anglais, donc si je suis sollicitée, c’est par des auteurs/éditeurs anglo-saxons.

    Il est indiqué sur ma « About page » que je suis française. Ca ne m’empêche pas de recevoir des mails d’éditeurs anglo-saxons qui me demandent si je veux une « review copy » (soit un SP) d’un livre français qui vient d’être traduit en anglais. Comme si j’allais lire Yasmina Reza en anglais!
    Certains auteurs auto-édités me contactent également, dont récemment un poète. La poésie dans une autre langue que la sienne, que c’est difficile! Qu’espèrent-ils donc de moi, dont la langue maternelle est le français?!…

    Ecrivains, éditeurs, commencez-donc par explorer le blog de la personne que vous contactez!

    Au-delà du débat sur notre liberté et le fait que la lecture est notre loisir et pas notre métier, il se pose tout de même la question de la compétence. Personnellement, je fais un métier qui n’a absolument rien à voir avec la littérature et je n’ai pas fait d’études littéraires. Je ne suis pas un critique et je n’ai pas les compétences d’un critique littéraire. De même, je ne suis pas un éditeur et je ne sous-estime pas le travail qui est fait par l’éditeur sur un manuscrit.

    Donc, j’écris des billets (mes lecteurs étrangers connaissent maintenant le mot « billet »), pas des critiques, je partage mon journal de lectures, que ce soit une expérience heureuse ou pas et je lis ce qui me fait plaisir. Mon temps de lecture est limité, je n’ai pas le temps de promouvoir des auteurs, de faire le tri dans les écrivains auto-édités ou de lire par devoir.

    Réponse
  13. Qu’on le veuille ou non, dès lors que l’on parle d’un livre, même si on l’a payé de notre poche, qu’il ne s’agit PAS d’un SP, et que l’on n’a aucun lien avec l’auteur ou l’éditeur, cela génère de la visibilité, même si c’est désintéressé de notre part, techniquement on produit du contenu, point. Et ce contenu, produit gratuitement, bénévolement, parce que c’est une passion pour la plupart d’entre nous, c’est tout bénef pour les éditeurs/auteurs, alors qu’ils ne viennent pas nous les briser avec leurs histoires de SP qui coûtent cher etc, qu’ils fassent un peu le compte entre le coût des SP disséminés et une vraie campagne de pub et surtout, qu’ils nous laissent maître de nos blogs et de ce qu’on veut bien écrire ! Proposer c’est une chose, mais insister, harceler, exiger, c’en est une autre qui dépasse les bornes !

    Réponse
  14. Pour en terminer, c’est normal de remercier ceux qui ont été au bout, c’est la moindre des choses, blogueurs ou journalistes. Ce n’est pas pour autant que je dénigre les autres. Encore une fois j’émets ce constat envers ceux qui ont dit oui et puis plus de nouvelle. Vous vous trompez de discours, j’accepte tout à fait que mon livre n’intéresse pas, par exemple, ce n’est pas le sujet de mon mail.
    Oui, auteur d’un spectacle c’est différent d’écrivain, comme acteur et comédien, mais bon, on pinaille :).
    Nous aussi on a le droit à notre lassitude.
    Si vous recevez des dizaines de livres, c’est plutôt positif je trouve, c’est que vous êtes reconnue pour ce que vous faites et si vous m’envoyez votre blog pour en parler, soit je le ferais avec intérêt, soit je ne le ferais pas et dans ce cas je vous le dirais. Nous aussi, selon nos sujets d’écriture, recevons énormément de messages, personnellement j’y réponds, ça me prend du temps, mais je trouve ça normal. Désolée pour les 4 mails de « harcèlement », j’en prends note. 🙂 Je vous souhaite une bonne continuation et vous remercie pour cet échange. Nathalie

    Réponse
  15. tout est dit bravo !

    Réponse
  16. Excellent billet ! Néanmoins pour ma part j’accepte les SP et les bouquins offerts par les auteurs auto-édités mais tout le monde est prévenu (par un avertissement sur mon blog et par un email à ceux qui veulent que je les lise) je « casse » sévèrement quand c’est mauvais ! Ce n’est pas parce qu’on m’offre un bouquin que je vais en dire du bien, je n’entre pas dans ce genre de combine ou de copinage que je déteste et qui je le devine existe dans les revues et magazines institutionnels…

    Réponse
  17. Bonsoir 🙂
    Quel débat intéressant ! Tout ce qui a été dit est intelligent, je souhaiterais cependant ajouter une toute petite chose : en tant que blogueurs, vous chroniquez les livres que vous avez choisis parce que vous connaissiez déjà l’auteur ou que vous avez eu l’occasion de les découvrir au détour d’une gondole… Ces livres bénéficiaient donc déjà d’une certaine notoriété, même confidentielle.
    Mais qu’en est-il des auteurs auto édités ou très peu connus qui, de fait, sont très difficiles à découvrir ? En tant qu’auteurs (dont je suis), nous vous sollicitons non parce que nous pensons que vous êtes tous avides de livres gratuits, mais bel et bien pour inciter les lecteurs à la découverte de notre travail à travers le canal de vos blogs, qui sont le foyer de notre passion commune : les livres. Chacun est bien entendu parfaitement libre de lire telle ou telle histoire 🙂 mais il est normal que les auteurs cherchent à se faire découvrir, non ? Sinon, pourquoi écrire ? 🙂
    Sur ce, très belle soirée et belles lectures !

    Réponse
  18. Très beau billet George ! 🙂

    Réponse
  19. Eh bien, je ne pensais pas que certains pouvaient encore aller jusque là. En tout cas je te remercie pour ton article, mais aussi pour avoir défendu les bloggeurs littérzires, qui finalement, cherchent tous la même chose: se faire plaisir avant tout.

    Réponse
  20. E bien dis donc ! Je ne savais pas que ça se passait ainsi !^^

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :