La vie merveilleuse des blogueurs littéraires !

keep clam et write a blogLa vie d’une blogueuse littéraire est passionnante ! Après la liste noire des blogs qui refusent de lire des auteurs auto-édités, voici venu le temps d’une auteure, que dis-je, un « écrivain, poète, auteur et artiste peintre » – oui rien que cela – qui se lamente de n’avoir pas de retour de ses SP. L’ironie de l’histoire est que j’ai reçu le mail de mécontentement de la dame sans avoir demandé le dit roman – « Amour et passion » toute une histoire – et donc sans l’avoir reçu. Mais au-delà de la raison profonde de ce mail, celui-ci en dit long sur la façon dont les blogs sont perçus par les aspirants auteurs ou les auteurs confidentiels. Loin de moi l’idée de juger du travail de cette auteure puisque je ne l’ai pas lue, mais ce mail est assez symptomatique de la façon dont les blogs sont envisagés par certaines personnes qui voient en eux une vitrine publicitaire, un moyen de promotion des auteurs en mal de notoriété. Peut-être est-il temps de remettre un peu les pendules à l’heure et de rappeler quelques principes clairs.

Nos blogs sont publics. Certes. Nous sommes accessibles facilement puisque bien souvent nous laissons une adresse mail sur laquelle nous pouvons nous contacter. Mais il semble que beaucoup n’ait pas bien compris l’objet de notre démarche ! Depuis 7 ans que je tiens ce blog, je n’ai jamais reçu ce genre de mail qui oscille entre le « remontage » de bretelles et la lamentation façon Cosette ! Intitulé « Merci pour ce moment », ce mail reflète parfaitement l’incompréhension qui existe autour des blogueurs. Non, nous sommes pas des organes de promotion, non, nous ne sommes pas des critiques professionnelles, et non, nous ne sommes pas des gens avides de SP pour remplir nos appartements ou  nos maisons de livres pour le simple plaisir d’amasser des livres ! Quand je lis :

« Si vous ne soutenez que les auteurs déjà très médiatisés, c’est la mort certaine de tous les autres, alors que certains mériteraient d’être mis en avant. Si vous ne nous aidez JAMAIS, c’est que vous ne lisez jamais les auteurs, ou très peu, mais êtes sûrs de vendre du papier avec ceux déjà intronisés, tout en collectionnant une montagne de livres jamais lus, surement bazardés dans un coin, ou pire, jetés à la poubelle dès réception. »

Je perçois un abîme sans fond !

Les blogueurs littéraires sont avant tout des « lecteurs éclairés », passionnés de lecture, amoureux des livres, les chérissant comme des objets précieux. Qui parmi nous oserait seulement imaginer jeter un livre dans une poubelle ? Nous lisons par plaisir et avant tout pour partager notre passion. Là est le but premier de notre « entreprise ». Je crois que nous sommes tous d’accord sur ce point. Puis sont venus les SP. Certains y souscrivent d’autres pas, nous sommes libres ! Mais ces derniers temps un phénomène nouveau apparaît : les auteurs en mal de notoriété qui prennent nos blogs pour des plateformes de promotion. Mais, contrairement aux maisons d’édition qui proposent leurs dernières parutions, ces dits-auteurs ont la fâcheuse tendance à nous faire la leçon, cherchent à nous culpabiliser – le métier d’auteur non reconnu est tellement difficile, le métier de l’édition est si fermé allant jusqu’à écrire :

« Je n’ai pas de réseau particulier de copinage, je ne suis d’aucun milieu littéraire ou autre, je ne suis pas connue et je ne couche pas en dehors de mon plaisir personnel … (je souligne cela car j’en ai fait l’expérience, j’ai raté des publications car je n’ai pas voulu offrir mon corps ; je sais, j’abuse 🙂 ). Comment vais-je m’en sortir seule ? Comment les auteurs qui ont un certain talent vont survivre ? […] Comment faire pour attirer votre regard et avoir un article, même de quelques lignes, afin de se faire connaitre ? « 

Mais les blogs n’ont pas pour vocation de rendre célèbre des auteurs inconnus. Comme je l’ai dit à la dame en question, les blogueurs sont susceptibles quand on touche à leur raison d’être. Comme je l’ai dit aussi à l’auteur auto-édité qui avait eu la bonne idée de dresser une liste noire, qu’on nous fiche la paix ! Notre blog est à but non lucratif, seul le plaisir de la lecture compte ! Qu’on arrête de voir en nous un tremplin, qu’on arrête de penser que nous nous enrichissons en revendons nos SP (que d’ailleurs nous ne revendons pas tant le prix de revente est dérisoire et tant nous préférons donner nos livres ou les échanger.) Qu’on nous laisse lire tranquillement dans notre coin, qu’on nous laisse libre de nos choix de lecture ou de non lecture. Ce que j’aime dans les blogs avant tout c’est la liberté et l’indépendance, nous ne nous soumettons pas aux diktats, c’est ce qui fait notre force. Même si nous lisons et aimons le plaisir le recevoir et de découvrir de nouvelles parutions, nous sommes attachés à NOS livres, au plaisir de flâner dans les librairies ou les bibliothèques, nous retrouvons le sourire après avoir acheté des livres.

Rien ne nous est plus étranger que de lier les livres à un but promotionnel, marketing ou pécuniaire !

J’ai envie de dire à tous ces gens « démerdez-vous » ! Je refuse de rentrer dans ce jeu et de devoir rendre des comptes !

Poster un commentaire

77 Commentaires

  1. Je n’ai pas encore eu à faire avec ce genre de personne *Je touche du bois* et j’espère le faire le plus tard possible….
    C’est quand même dingue cette succession de jugements péjoratif sur les blogueurs. S’ils ne nous apprécient pas, qu’ils passent leur chemin !

    Très bel article en tout cas !
    Bonne soirée à toi

    Réponse
    • Ce mail est tellement gros qu’il m’a aussi fait rire ! C’est le drame des blogs, on les complimente dès qu’on a besoin d’eux, mais ces gens se trompent sur nos motivations.

      Réponse
  2. Bien dit ! Nous ne sommes pas des larbins !

    Réponse
  3. Merci pour cet article qui permet de remettre l’église au milieu du village ! 🙂

    Je ne suis pas suffisamment lue pour recevoir beaucoup de SP (il n’y a que Babelio qui m’en propose à l’occasion) ou de demandes d’auteurs donc je ne connais pas ces problèmes mais je trouve vraiment énervant que certains tendent à prendre nos blogs pour des vitrines publicitaires ! Ils semblent oublier que ce sont avant tout des espaces de partage dont NOUS choisissons le contenu.

    Je suis contente que la blogo littéraire soit relativement épargnée par le phénomène des partenariats à gogo où, suivant les périodes, les mêmes articles fleurissent avec toujours les mêmes commentaires positifs. Ce que j’aime dans les blogs littéraires, c’est justement le fait que l’on ose parler à la fois des livres que l’on a aimés et de ceux qu’on a détestés, le tout avec une totale indépendance (du moins, je suis assez naïve pour y croire encore). Et j’aimerais vraiment que cela continue sans que personne ne vienne tenter de nous culpabiliser pour ce que nous faisons ou ne faisons pas.

    Je te souhaite un très beau week-end et de belles lectures ! 🙂

    Réponse
  4. Un soutien inconditionnel à cet état d’esprit, évidemment : revendre ou jeter des livres… quelle idée. ^^

    Réponse
  5. Je ne peux qu’être d’accord avec toi ! Je n’ai jamais été confrontée en personne à ce genre de réaction, mais disons que ça me refroidit quant à certains aspects d’Internet, des auteurs et autres…

    Réponse
  6. Stephie

     /  janvier 29, 2016

    Moi je ne réponds quasi plus. Hier, un type qui m’avait envoyé un message long comme le bras pour son roman auto-édité à succès chez Amazon qu’il proposait de soumettre à mon avis… me fait remarquer que je n’ai toujours pas répondu à son message. Je lui ai demandé s’il répondait à toutes les pubs qu’il recevait sur sa boîte mail… Au départ, je répondais gentiment que je n’étais pas intéressée. Puis j’ai reçu des « insultes ». Et puis je ne peux répondre à la dizaine que je reçois par jour environ. J’ai déjà du mal à répondre à ce qui me tente…

    Réponse
    • Moi non plus je ne réponds plus et je n’ai d’ailleurs pas répondu à cette dame. Il faut qu’elle tienne à jour ses listings d’envois car elle a envoyé ce mail à plusieurs blogueuses qui n’avaient pas demandé son livre !

      Réponse
  7. Merci pour votre indépendance, ça fait du bien !

    Réponse
  8. J’en ai tellement assez de ces message que j’ai supprimé mon adresse mail de ma page contact…

    Réponse
  9. j’ai eu droit moi aussi au même mail que toi, n’ayant pas non plus accepté de recevoir le livre (une PAL de plus de 400 titres est déjà assez énorme). Quand j’accepte de recevoir un livre que l’on me propose, je trouve normal de faire les choses en temps et en heure…. mais comme toi je ne vais pas culpabiliser de ne pas lire tous les livres de la terre, je lis ce qui me plait, à un rythme certes important mais surtout les livres que je choisis…. c’est comme si en allant faire tes courses on te mettait de force dans les mains quelque chose dont tu n’as ni envie ni besoin….. ça s’appelle de la vente forcée, des fois ça marche mais le plus souvent ça agace 🙂
    Bonne journée 🙂

    Réponse
    • Ce que tu dis à la fin de ton commentaire est très juste, et c’est vraiment l’impression que j’ai ! Ces personnes passent plus de temps à vouloir fourguer leur livre qu’à écrire. Quand je lis le mail de la dame en question qui me dit qu’elle passe 70% de son temps à la communication, je me dis qu’elle ferait mieux d’écrire. Ce mail est vraiment un exemple du genre, tant il est symptomatique !

      Réponse
  10. Au vu des commentaires sur FB, j’ai l’impression que seuls qui n’ont pas demandé le livre (comme dans notre cas) ont reçu ce mail. Et quand elle parle des frais, elle ne sait donc pas que les éditeurs sont passés au format électronique pour les liseuses ( que fait son attachée de presse) ?

    Réponse
    • Le mail s’adresse aux journalistes et aux blogueurs sauf que nous ne fonctionnons pas de la même façon. Cette dame est très maladroite c’est ce que je lui ai dit dans mon mail de réponse en lui faisant remarquer que ce genre de mail la dessert plus qu’autre chose !

      Réponse
  11. Bravo, tu as tout dit ( en tout cas ce que je pense)!

    Réponse
  12. Et bien, je n’ai pas encore eu la chance (ironique) de recevoir ce type de courrier… Ne pas savoir accepter un refus. Lamentable.

    Réponse
    • Je n’ai mis que deux extraits mais le mail est à rallonge, avec des termes en majuscules pour bien appuyer que nous sommes très méchants ! Une façon de faire très maladroite sans parler celle d’envoyer ce mail à des gens qui n’ont rien demandé, qui n’ont même pas demandé son bouquin !

      Réponse
  13. Merci pour cette article ! Remettre les points sur les i était nécessaire, je suis tout à fait d’accord avec toi 🙂

    Personnellement, quand des auteurs me contactent, j’accepte de lire leur roman si celui-ci m’intéresse au premier abord, et je suis toujours sincère dans le billet qui porte sur le livre en question, même si je n’ai pas aimé !
    Mon seul engagement, c’est justement d’écrire un billet, point. Le contenu, mon avis personnel ne regarde que moi. Ou mon refus de le lire ne regarde que moi aussi, même si on me force la main en m’envoyant le epub sans me demander.

    Réponse
    • J’ai vraiment ressenti un ras le bol !
      Ce que les attachés de presse des grandes maisons ont compris est qu’il ne faut rien nous imposer. Je n’ai jamais eu de réclamation de leur part pour un billet critique, ou parce que je tarde à publier un billet, ils jouent le jeu. Certes ils se servent de notre blog pour faire parler de leurs publication, mais je n’ai jamais ressenti de pression. Le gros problème des gens comme cette dame c’est qu’ils ne cherchent qu’à se servir des blogs et nous tombent dessus si on sort des rails qu’ils nous ont eux-mêmes imposés. Sans parler qu’ils ne s’intéressent pas à nos blogs et ne prennent même pas soin de le consulter pour voir le type de lectures que nous lisons. Cette dame me propose un roman fleur bleue et érotique genre de romans que je ne lis jamais !

      Réponse
  14. Je ne réponds plus aux mails d’auteurs qui sortent leur premier roman auto édité … je ne peux pas répondre à tous les mails que je reçois (une centaine par jour), ou alors il me faudrait une secrétaire, mais mon blog n’est pas une entreprise ! 😀

    Réponse
    • Moi non plus donc cela m’énerve encore plus quand je reçois ce mail de réclamation pleurnichard et un brin (un gros brin !) prétentieux pour un roman que je n’ai pas demandé puisque je n’avais pas répondu à son mail.
      J’ai employé le mot « entreprise » au sens premier du terme, bien évidemment !

      Réponse
  15. Patrick Dupuis

     /  janvier 30, 2016

    Article lu avec intérêt. Je puis ajouter que, du côté des éditeurs, il nous arrive aussi de recevoir ce genre de courriers de la part de personnes dont le manuscrit a été refusé… Accusation la plus fréquente : vous ne lisez pas les manuscrits… Ce qui est effectivement en partie exact car pourquoi lire un manuscrit jusqu’au bout si, après quelques pages, on sait qu’on ne le défendra pas en comité de lecture?

    Réponse
  16. Bien dit, je n’aurai pas dit mieux ! Je comprends que les auteurs auto-edites soient frustrés mais nous n’avons aucune obligation envers quiconque, je ne lis que les livres dont j’ai envie, non mais 😉

    Réponse
  17. Merci pour cet article. Je suis également très agacée par le système. Je reçois rarement des livres des grandes maisons d’édition. J’achète mes livres moi-même avant tout parce que l’histoire, l’auteur ou autre chose m’aura attiré. Mon blog ne m’apporte absolument rien car, il faut le dire être « blogueuses culture » ne rapporte pas un centime. Seuls nous animent le plaisir de lire et le plaisir d’écrire alors qu’on attende de nous qu’on fasse du commercial, non et non!
    Le pire étant que ces auteur(e)s qui nous écrivent ne nous transmettent pas leur livre. A nous d’acheter, à nous de lire , à nous d’écrire et pourquoi?
    Ces personnes qui font toujours appel au pathos (mais on connait les codes!) sont très loin de s’imaginer comment marchent non blogs. Le mien en tout cas. Mon blog me prend beaucoup de temps (lire, penser, écrire, partager) et ne me rapporte absolument aucun avantage. Je le continue pour le plaisir. Le plaisir. Alors laissez-moi au moins choisir mes lectures!
    Une autre question se pose: combien de temps encore? Beaucoup de blogueuses culture finissent par abandonner. Manque de temps, manque d’argent (les livres coutent chers et nous ne sommes pas soutenu(e)s par les maisons d’édition), manque de reconnaissance et trop d’attentes de ce type de personnes paradoxalement… A ces personnes, j’aimerais leur dire: « Ouvrez les yeux, personne ne nous remercie! « 

    Réponse
    • Je crois qu’aucun blogueur lecteur ou culture n’ouvre un blog pour y gagner quelque chose de matériel, cela me paraît tellement opposé et contraire ! Notre seul enrichissement est culturel !
      Je ne fais pas la course à la reconnaissance non plus, je n’attends pas forcément qu’on me dise merci, mais par contre je ne supporte pas qu’on me dise comment je dois faire mon blog ou qu’on m’accuse de ne pas lire les livres que je chronique.

      Réponse
  18. Enfin bon quoi, on lit ce qu’on veut aussi.
    On n’est pas censés être des militants littéraires, même s’il peut y en avoir qui le font très bien.
    On peut ne pas avoir envie de lire quelque chose, c’est la vie. On a nos goûts, nos envies… et on les exprime. Et c’est un peu pour ça que les lecteurs viennent voir les blogs littéraires non ?

    Réponse
  19. T’as raison de t’énerver. J’ai horreur de ce genre de lettre. Je n’ai jamais jeté de livres et pourtant il y en a pas mal dont je souhaiterai me défaire. Je préfère les donner à des bouquinistes ou des bibliothèques.

    Réponse
  20. Et bien ! Merci pour cet article édifiant ! Mon blog est tout neuf donc je n’ai évidemment pas encore eu à faire à ce genre de situation… Il ne m’était même pas venu à l’idée que cela puisse exister, naïve que je dois être !

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :