« Le Coupeur de mots » Hans Joachim SCHÄDLICH – Jeunesse.

Schadlich coupeur de motsEn ce dernier week-end avant le retour sur les bancs de l’école, voici une jolie idée lecture pour nos enfants. Je l’ai acheté hier pour le faire lire à mes petits mecs, et ils m’ont avoué l’avoir déjà lu en classe. Il faut dire que ce n’est pas une nouveauté. Ce petit roman a été publié en France en 1990 et il semble que les institutrices aient bien compris l’intérêt ludique de cette histoire.

Paul est un petit garçon qui a du mal à sortir de son lit pour aller à l’école, qui flâne tant sur le chemin qu’il doit se lever beaucoup plus tôt que ses camarades. En classe, son esprit divague. Un matin, il rencontre un étrange monsieur muni d’un parapluie et d’une valise. Il lui propose de faire tous ses devoirs pendant une semaine si le petit garçon accepte de lui donner ses prépositions et ses article définis. Paul accepte, mais il se rend vite compte que sa façon de parler devient étrange et finit par inquiéter ses parents, énerver ses professeurs et entraîner les moqueries de ses camarades.

L’auteur joue avec la grammaire, cette chose haïe par tous les élèves de la terre, et en fait un petit roman drôle et intelligent. Car parler sans utiliser de prépositions, d’articles définis et sans les formes verbales devient très compliquer pour Paul. Il perçoit alors l’intérêt de la grammaire et de la conjugaison, voire même de l’orthographe car quand Filolog décide de lui troquer la première consonne des mots commençant par une double consonne, toutes ses paroles deviennent incompréhensibles.

L’auteur montre alors comment la maîtrise du trio grammaire-conjugaison-orthographe est essentiel pour se faire comprendre de tous. Quand Paul ne maîtrise plus sa langue, il constate que les autres s’éloignent de lui car ils ne le comprennent plus et qu’il devient bien difficile d’acheter des « frites » quand on prononce « rites ».

Par le biais de cette histoire, les enfants identifieront peut-être mieux les prépositions et les articles définis.

Filolog est un homme effrayant à la voix qui craque comme une porte et croasse comme un corbeau. Son nom est l’homophone de philologue, linguiste qui étudie les langues à partir des textes. Il est celui qui dérobe le langage aux enfants. Paul, avant sa rencontre avec cet individu n’avait pas conscience de l’importance de la langue, il réalise une fois le mal fait, qu’il lui devient bien difficile de raconter sa journée à ses parents quand vient l’heure du repas. C’est embêtant, car Paul aime raconter ce qu’il a vu et fait dans la journée.

Un petit roman qui montre l’importance du langage et réconcilie avec la grammaire et la conjugaison.

(A partir de 8 ans)

Roman lu dans le cadre du Plan Orsec 2015.

plan orsec 2015

Publicités
Poster un commentaire

5 Commentaires

  1. Lesalondeslettres

     /  août 29, 2015

    Oh je l’ai aussi en primaire ! Que de souvenirs ton article me rappelle !

    Réponse
  2. Moi aussi je l’ai lu ! Mais pas en primaire, il n’était pas sorti. Peut être quand je trainais entre les rayonnages de la bibliothèque municipale… Ou un extrait en classe ďallemand…

    Réponse
  3. Hop je note pour mon grand ♥ Merci pour la découverte

    Réponse
  4. Mon aîné l’a lu il y a trois ans, en classe : il en garde un bon souvenir !

    Réponse
  5. Want, want, want! Si ça joue avec la grammaire et les mots, ça va me plaire!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :