« Un autre amour » Kate O’RIORDAN – A Year In England #6

O'Riordan autre amourConnie et Matt Wilson forment un couple heureux. A Londres, il vivent avec leurs trois garçons. Matt est dentiste, Connie a créé une petite entreprise de cartes postales décalées avec son amie Mary. Ils s’offrent un séjour à Rome où ils rencontrent, soit disant pas hasard, Greta, une amie d’enfance, mais aussi, et surtout, l’ancien amour de jeunesse de Matt. Greta vit un deuil très douloureux voire impossible, et Matt décide, un peu sur un coup de tête de rester quelques temps à Rome avec elle. Connie rentre donc seule à Londres. Que dire aux enfants ? Comment faire avec les clients du cabinet ? Et pourquoi Matt ne téléphone pas et reste si évasif sur sa date de retour ? Connie doit tout gérer et est traversée de mille interrogations, de doutes…

Plusieurs amies avaient, au moment de la publication de ce roman, été très enthousiastes, et c’est la raison pour laquelle j’avais eu envie de le lire. Mais j’avoue que ma lecture fut un peu fastidieuse, surtout dans la dernière partie du roman.

Le désarroi de Connie, son analyse psychologique m’a beaucoup plu ainsi que le dévoilement progressif de son passé commun avec son mari et Greta. Mais certains éléments m’ont très vite gênée, comme ces allusions à un tueur au marteau dans les rues de Londres ou certaines répétitions entraînant une sorte de stagnation lassante de l’intrigue. Mais c’est dans la deuxième partie du roman, au moment où Matt revient de Rome que les choses se sont aggravées.

J’ai réellement eu l’impression que l’auteur trouvant son sujet trop commun (un couple en crise) a cherché à rajouter un peu de piments. Et c’est là que le bât blesse. Tout à coup, les révélations donnent au roman une tournure toute autre et, pour moi, mal orchestrées. Les personnages se révèlent quasi psychopathes pour certains. Le problème est cette rupture de ton  et cette évolution des personnages (avec des scènes grotesques concernant Mary) auxquelles je n’ai pas adhéré, ayant tout à coup l’impression d’être trahie sur le contenu du roman.

L’autre désillusion vient des personnages eux-mêmes qui, toujours dans la deuxième partie ont perdu toute empathie. Pour Matt, sa peur de n’être pas un homme bien, finit par en faire un homme faible, ballotté entre deux femmes. Mary n’a aucun intérêt. Ou alors je n’ai pas compris l’intérêt de ce personnage qui vit par procuration à travers la famille de Connie, et qui semble comme une redite de Connie enfant face au couple que formaient Matt et Greta dans leur jeunesse. Quel intérêt de créer deux fois le même personnage dans un roman ? Mary est un exemple du « piment » dont je parlais plus haut et qui n’apporte rien. Quant à Greta, voilà un personnage qui m’a laissé de glace malgré le drame qu’elle vit.

Seule Connie, peut-être, s’en sort, mais le personnage, là encore, devient tout autre dans la deuxième partie se transformant en femme très perturbée, commettant des gestes insensés.

J’aurais aimé une roman plus dépouillé, plus centré, sans fioritures inutiles pour corser les choses, car il y avait, comme le prouve la première partie du roman, suffisamment de quoi bien faire sans avoir à en rajouter. Je n’ai pas été sensible à la dramatisation de l’intrigue qui m’a semblé excessive et inutile, le sujet en lui-même l’était suffisamment.

Une lecture donc plutôt très mitigée malgré de belles pages sur les incertitudes d’une femme qui voit son monde s’écrouler.

Lecture faite dans le cadre du challenge A Year In England et du Plan Orsec 2015.

a-year-in-englandplan orsec 2015

Publicités
Poster un commentaire

11 Commentaires

  1. Le début me donne envie, de gros bémols par la suite … Je n’arrive pas à finir La baronne meurt à cinq heures … bises

    Réponse
  2. Chroniqueuse

     /  août 23, 2015

    ouh là, lecture d’il y a 5 ans. J’avais plutôt aimé.

    Réponse
  3. Je passe mon tour, j’ai lu quelques livres sur les couples en crises dernièrement et ils ne m’ont pas convaincu. Avec ce que tu dis de celui-ci, je ne pense pas aimer. Merci pour ton avis =)

    Réponse
  4. Une auteur qui me tentait suite à des billets élogieux mais là vu le thème (couples en crises et dramatisation) je crois que je vais passer ou je lirai un autre opus… 😉

    Réponse
  5. Je t’avais dit que j’avais également été mitigée sur ce roman mais j’ai relu mon billet et en fait je ne l’étais pas du tout ! Je crois que mon souvenir est mitigé car je me souviens mal de l’histoire, il ne m’a pas laissé tellement de souvenir ce roman.

    Réponse
  6. J’avais déjà lu un livre d’elle dont j’avais trouvé l’intrigue tirée par les cheveux, je vois que ça continue.

    Réponse
  7. Dommage que ce soit une déception, il est dans ma PAL :/

    Réponse
  8. Le début de ton billet m’a donné envie, mais la fin me fait plus que douter… Je crois que je vais passer mon tour en attendant de peut-être lire d’autres chroniques sur ce roman.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :