« La Théorie de la tartine » Titiou LECOQ

Lecoq la tartineTitou Lecoq, avant d’être auteur, est une blogueuse, elle connait donc bien le sujet de son roman: Internet. Ce deuxième roman, sorti en mai 2015 après le succès des Morues, est divisé en deux parties, et évoque l’émergence du web en 2006 à travers trois personnages : Marianne, Christophe et Paul, et, dans la seconde partie, reprend les mêmes mais neuf ans plus tard, en 2015.

En 2006, Paul a 19 ans, il vit, dort, mange avec son ordinateur ; Christophe, marié, père d’un petit garçon, la trentaine, est journaliste et tente de faire émerger son site Vox ; Marianne, 26 ans, tente elle de finir son DEA et se remet mal d’un rupture. Ce qui va les faire se rencontrer, d’abord virtuellement, est une sextape mettant en scène Marianne et son ex. Cette sextape va décider de leur destin mais aussi de leur rapport à Internet.

La première partie, située en 2006, m’a beaucoup plus intéressée que la seconde dont certains éléments et certaines évolutions de l’intrigue m’ont paru un peu too much, voire clichés. Les reflexions sur Internet, la notion de liberté d’expression, l’humour des personnages sont beaucoup plus aboutis, je trouve, dans cette première partie. On sent bien comment chacun va plus ou moins devoir revenir sur leurs idéaux de 2006. Titiou Lecoq a bien saisi l’évolution irrémédiable d’Internet, sa récupération, ses déviances, comment il va devenir un moyen diabolique pour la publicité. Elle mène une réflexion intéressante sur la réalité et l’illusion de la réalité que procure internet, sur l’incompréhension de ceux qui voient cela de l’extérieur. On sent un vrai questionnement de la part de Titiou Lecoq et une réflexion qu’elle doit mener depuis longtemps. Rendre compte de cette réflexion de façon romanesque est plutôt bien vu et plutôt intelligent sans être dénué d’humour, humour qui se perd un peu dans la seconde partie ou qui repose sur des ressors un peu trop faciles.

Mais ce roman est aussi un roman sur l’amitié. Une amitié improbable comme Internet en fait naître tous les jours. Rien ne prédestinait ces trois personnages à se rencontrer, à devenir amis si ce n’est leur intérêt pour le web. Titiou Lecoq décrit bien, même brièvement, ces rencontres IRL entre personnes ayant déjà noué des liens via des réseaux. Quand on est soi-même blogueur ou que l’on côtoie Facebook, on ne peut que s’y reconnaître.

Un roman sympa, avec quelques faiblesses pour moi, mais qui a le mérite de donner une vision juste de l’évolution et de la place d’Internet dans notre vie.

Merci à Anne et aux Editions du Diable Vauvert.

Publicités
Poster un commentaire

22 Commentaires

  1. J’aime beaucoup le titre qui m’a fait m’arrêter et lire ta présentation…!
    Un sujet dans l’air du temps, me laisserais bien tenter….

    Réponse
  2. Laure Micmelo

     /  août 10, 2015

    Ton billet est tentant, malgré les réserves !

    Réponse
  3. Je vois beaucoup d’avis et je ne sais pas du tout si il m’intéresse ou non : je suis dans le flou, si l’occasion se présente pourquoi pas =)

    Réponse
  4. Le sujet a l’air intéressant ! Et le titre m’intrigue, surtout qu’il ne semble pas forcément coller avec le résumé du roman. Je pense que je vais me laisser tenter par ce roman. 🙂

    Réponse
    • Je t’avoue que le titre me laisse perplexe car il n’est pas, ou alors je ne l’ai pas vu, repris dans le roman et j’ai aussi du mal à voir le rapport !

      Réponse
  5. J’ai « Les Morues » dans ma PAL depuis une éternité, et je me demandais justement ce que valait son nouveau roman…intéressant malgré tes bémols!

    Réponse
  6. Un bon souvenir pour moi! J’ai trouvé ce deuxième roman de Titiou Lecoq mieux ciblé sur son sujet que « Les Morues » – une qualité pou rmoi.

    Réponse
  7. J’avais lu Morues, je l’ai trouvé léger mais l’histoire était sympa… Je lirai peut-être celui ci à l’occasion. Bonnes vacances

    Réponse
  8. J’avais bien aime les morues. C’etait pas un roman sans fautes mais j’avais bien aime son style. J’avais mis celui la dans ma Wish list du coup

    Réponse
  9. estellecalim

     /  août 11, 2015

    C’est marrant, je lis ton article et ensuite, je tombe sur un favori que j’avais mis sur l’émission de Demorand où elle est intervenue. Pour autant, je ne suis pas vraiment tentée.

    Réponse
    • Il y a un arrière plan qui ne m’a pas vraiment convaincue, mais l’analyse du phénomène d’internet et son évolution sont intéressantes surtout pour nous qui le côtoyons tous les jours 😉 !

      Réponse
  10. J’en ai entendu parler à la radio avant l’été, et je l’avais noté. Vu ton billet, je vais le garder en tête sans me précipiter. S’il croise mon chemin…

    Réponse
  11. Je l’ai sous le coude, mais j’hésite à me lancer du fait d’avis partagés…

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :