« Le Crime de Paragon Walk » Anne Perry – A Year In England #3

Perry le crime de paragon walkJ’ai commencé la série du couple Pitt en 2012. Après avoir lu L’étrangleur de Cater Street puis Le Mystère de Callander Square, j’ai soudain eu envie, trois ans plus tard, de m’y remettre. Lecture aussi inspirée par la challenge de Titine A Year In England et l’éternelle nécessité de faire baisser ma PAL. J’ai donc retrouvé avec plaisir Charlotte et son inspecteur de mari, ainsi que leur petite fille, Jemina. L’intrigue nous entraîne dans le quartier de Paragon Walk où réside la sœur de Charlotte, Emily Ashworth qui attend son premier enfant, et qui, par son mariage, est entrée dans la bonne société londonienne. La saison d’été a commencé à Londres, et toutes les grands familles se reçoivent, se fréquentent. Mais l’agression et la mort de Fanny Nash, jeune fille innocente et naïve de 17 ans, va quelque peu troubler les festivités. Qui a pu s’en prendre à cette jeune fille ? Le crime aurait-il été commis par des domestiques ou des cochers avinés, ou l’assassin se cacherait-il parmi la famille Nash ? Au cours de son enquête, Pitt, puis Charlotte, sentent que cette bonne société cache jalousement des secrets inavouables.

Si Emily a fait sa place dans la bonne société londonienne, Charlotte, quant à elle, en épousant Pitt, inspecteur de Scotland Yard, vit dans un quartier plus populaire de Londres. Les deux sœurs ont des vies bien différentes, mais, pour les besoins de l’enquête, Charlotte va goûter un peu le plaisir des bons repas, des sorbets par temps de canicule et des belles tenues qui la subliment. Mais tout cela ne lui fait pas trop tourner la tête, et avec l’aide de sa sœur, en s’infiltrant parmi les gens honorables, elle va pouvoir donner un sacré tout de main à son mari. Dans ce troisième tome, Emily est plus présente, et moins antipathique, moins pimbêche que dans les tomes précédents. Les deux sœurs apparaissent plus proches, sans doute réunies par la grossesse d’Emily.

Comme dans les tomes précédents, Anne Perry prend plaisir à faire sauter le vernis des classes supérieures. Dans cette société victorienne policée, l’autre est perçu avec hauteur voire mépris, que ce soit un inspecteur de police, un Français ou un Juif. La famille Nash incarne cette société corsetée, bien pensante. Les hommes sont tout puissants, les épouses subissent parfois leur autorité, leurs humeurs, leurs mots blessants. Mais toutes les femmes ne sont pas soumises et Lady Vespasia Cuming-Gould, vieille tante de George Ashworth est un personnage comme je les aime et que je verrai très bien incarnée par Maggie Smith. Lucide sur la société à laquelle elle appartient, elle se prend d’amitié pour Charlotte qui lui ressemble sur de nombreux points.

Le crime de Fanny est un vrai cataclysme à Parangon Walk surtout quand on apprend qu’elle a été violée. Si la jeune fille a été violée c’est qu’elle devait l’avoir cherché et que son innocence n’était peut-être qu’une couverture. Une lady ne peut être violée, voyons !

L’enquête de Pitt est lente et se fait parallèlement aux investigations de sa femme et de sa belle-sœur sur le terrain. C’est une caractéristiques dans les romans d’Anne Perry. Il semble même que le plaisir de l’auteure soit davantage de décrire cette société victorienne que de résoudre l’enquête. La preuve en est que la résolution de l’intrigue est souvent un peu expédiée, trop rapide à mon goût. Je l’avais déjà remarqué dans les deux premiers tomes et cela est flagrant ici. C’est sans doute un peu dommage, mais en tant que lectrice j’avoue que l’univers historique et le personnage de Charlotte suffisent à mon intérêt pour cette série.

 Roman lu dans le cadre de A Year In England et du Plan Orsec 2015.

a-year-in-englandplan orsec 2015

Advertisements
Poster un commentaire

21 Commentaires

  1. Je verrai bien Maggie Smith interpréter Vespasia aussi ! C’est vrai que l’intérêt de cette série est plus historique que policière, moi qui ai lu toute la série je fais le même reproche à Anne Perry, les résolutions des enquêtes sont trop abruptes

    Répondre
    • Maggie Smith en Vespasia ça m’a sauté aux yeux tout de suite 😉 !
      Donc tu confirmes aussi cet aspect brutal de la résolution, bon j’espérais qu’au fur et à mesure des tomes cela allait d’améliorer, tant pis ! Bravo pour cette lecture intégrale !

      Répondre
  2. Étant donné la proximité dans les titres et les intrigues, je ne sais pas si j’ai lu celui-ci. J’en ai lu pas mal quand la série était sortie en France et je me suis un peu lassée. A chaque mois anglais, je me dis qu’il faudrait que je retente. J’en ai d’ailleurs un chez moi mais ne me demande pas lequel, je ne sais plus !!! 😉

    Répondre
  3. Même reproche que toi pour la résolution des enquêtes mais le côté historique et mœurs est tellement bien vu qu’on s’en régale quand même.
    Celui-ci est le prochain que je dois lire et ta chronique m’a bien donné envie 😀

    Répondre
  4. Celui ci est dans ma pàl. J’ai beaucoup aimé les deux premiers tomes. L’univers que nous propose Anne Perry y est plus pour quelque chose que l’enquête en elle même ^^

    Répondre
  5. Je suis un peu plus avancée dans cette série et c’est surtout l’ambiance victorienne et le fait de dénoncer ses côtés les plus sombres qui m’intéressent, le déroulement de l’enquête est souvent secondaire en effet

    Répondre
  6. oui c’est vrai que le coté policier n’a rien d’extraordinaire mais j’aime bien tout de même cette série.

    Répondre
  7. et si par hasard tu tombes sur la série des Monk alors tu deviendras accro ;
    avec le sourire

    Répondre
  8. Anne Perry est une auteur que j’ai très envie de lire. Je lis pas mal de chroniques dans la blogoshère à son sujet. Mais je suis obligée d’attendre que ma PAL se réduise nettement.

    Répondre
  9. Pas lu d’Anne Perry durant ces vacances ! pourtant c’était prévu.
    Même moins bien, les histoires se lisent toujours avec plaisir.

    Répondre
  10. le dernier MOnk parait cette semaine… Je dois le recevoir mercredi… Mais je viens de me rappeler que je n’ai pas chroniquer  » Du Sang sur la Tamise » alors j’essayerai de faire deux en un !
    avec le sourire

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :