« Les Falsificateurs » Antoine BELLO

Bello falsificateursCe roman était dans ma PAL depuis à peu près la création de ce blog, soit environ 6 ans et c’est les post enthousiastes d’une amie sur Facebook qui m’ont convaincue de l’en faire sortir. Grand bien m’a pris. Cette expérience de lecture me conforte dans l’idée qu’avoir une PAL abyssale permet de combler une envie de lecture subite. Comme ça je m’auto-persuade ? Bref, ce roman ou plutôt ce premier tome d’une trilogie, est un monument !

Sliv Dartunghuver, est un jeune islandais. En 1991, il se fait embaucher dans une organisation internationale secrète, le CFR – Consortium de Falsification de la Réalité. Embauché officiellement comme chef de projet chez Baldur, Furuset et Thorberg, il va vite découvrir son activité officieuse auprès de celui qui deviendra son mentor : Gunnar Eriksson. Son rôle est alors d’inventer des scénarios pour modifier la réalité et inciter, par là même, les autorités, les instances scientifiques, les organisations diverses – selon les thèmes traités – à promouvoir des changements dans la société voire même dans l’histoire. Sliv excelle dans ce travail, mais lui échappe la finalité du CFR. Tout en progressant dans l’échiquier de l’organisation, il va tenter de découvrir les réelles motivations du CFR et cela malgré un secret bien gardé et le silence des personnes qu’il côtoie.

Antoine Bello livre là un roman à part que l’on s’approprie lentement mais surement à tel point qu’il finit par nous obséder. Tout en suivant sur environ 6 ans dans ce premier tome, la carrière de Sliv au sein du CFR, l’auteur nous plonge dans des scénarios montés de toute pièce qui sont autant de petites histoires dans l’histoire. Les thèmes peuvent aller de l’histoire d’une carte voulant prouver que les vikings ont découvert les Etats-Unis avant Colomb, à la sauvegarde d’une race de poissons inventée en passant par un scénario cherchant à faire monter le prix du baril de pétrole. Ces sujets divers, et parfois loin de nos propres préoccupations voire de nos propres connaissances, peuvent paraître rébarbatifs, mais Bello les englobe, comme je le disais plus haut, dans des histoires personnelles qui sont comme de petites saynètes. L’autre élément qui maintient notre attention repose sur toutes les actions prises par les falsificateurs pour rendre réels leur scénario. On se prend au jeu et j’avoue que depuis cette lecture certains faits relayés par l’actualité me paraissent douteux et je me demande si le CFR ne serait pas derrière tout ça : obsédée, vous dis-je !

Mais si tout le roman n’était que cela, ce ne serait qu’un roman intelligent, ce qui, je le reconnais serait déjà pas mal du tout. Mais Antoine Bello va plus loin et crée tout un panel de personnages passionnants et auxquels on s’attache. Sliv est la figure centrale et le narrateur de son histoire : enthousiaste, brillant, il se révélera aussi faible, désorienté, dans le doute. Ses amis, Youssef et Maga, pour l’instant approchés de loin, seront sans doute plus précisément dévoilés dans les tomes suivants. Reste la belle, froide et carriériste Lena Thorsen, avec laquelle il est toujours en compétition. Ces deux-là ne se supportent pas et j’ai hâte de savoir dans les tomes suivants, Les Éclaireurs  et Les Producteurs, comment va évoluer leur relation. Enfin Bello nous balade à travers le monde et nous ménage des coups de théâtre surprenants.

Un monument oui d’autant que cette histoire de scénarios et ces falsificateurs m’apparaissent comme une mise en abyme des romans et des écrivains. Après tout, les écrivains ne sont-ils pas des falsificateurs de la réalité et les livres ne permettent-ils pas parfois de nous faire réfléchir, prendre conscience des faits, des causes auxquels devraient s’intéresser les autorités ? Je ne peux pas m’empêcher de voir dans ce roman une magnifique mise en abyme du métier d’écrivain et c’est sans doute ce que je trouve de plus fou dans ce roman. D’ailleurs dans falsification ne lit-on pas Fiction, à une lettre près ?

Un monument donc que ce roman, dont je ne peux que vous conseiller vivement la lecture !

Roman lu dans le cadre du Prix Orsec 2015.

plan orsec 2015

Publicités
Poster un commentaire

28 Commentaires

  1. J’ai lu les falsificateurs et les éclaireurs, et j’ai bien l’intention d’acheter le troisième; c’est vraiment une série agréable, très originale, pleine de rebondissements. Mais je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un « monument », je trouve le style un peu « ordinaire », c’est pour moi un excellent roman d’aventure, et qui nous fait réfléchir aussi sur l’actualité, le monde, l’information… (surtout dans le deuxième d’ailleurs, plus en prise avec l’actualité « brûlante », le 11 septembre, le terrorisme…), mais la narration est très conventionnelle, linéaire, bref c’est un roman très plaisant et distrayant, mais qui reste pour moi un livre de transports en commun… (il en faut !)
    Par contre, il y a un autre roman d’Antoine Bello qui est un bijou sur le plan du travail narratif : « la disparition d’Emily Brunet » : un roman policier raconté à la première personne par un enquêteur qui souffre d’amnésie : chaque matin, il se réveille en ayant oublié tout ce qui s’est déroulé depuis son accident, des années auparavant. Chaque matin il doit réapprendre qu’il ne travaille plus, qu’il a été chargé d’une enquête, qu’il a tout noté dans un cahier, doit relire ce cahier depuis le début… vraiment enthousiasmant !

    Réponse
    • Je te trouve un peu dure « livre de transport en commun » c’est rude !
      J’ai aussi « la disparition d’Emily Brunet » dans ma PAL et je compte le lire aussi prochainement mais il faut d’abord que je finisse cette trilogie !

      Réponse
  2. estellecalim

     /  mai 4, 2015

    Mais les Vikings ont découvert l’Amérique avant Colomb, non ?
    Je l’ai noté aussi ce roman ! Comme toi, les rappels sur FB ont eu raison de ma volonté mais je ne l’ai pas encore trouvé en librairie.

    Réponse
    • J’avais lu un polar historique qui parlait aussi de cette découverte de l’Amérique par les vikings, mais j’avoue n’être pas assez calée pour te donner une réponse !

      Réponse
      • estellecalim

         /  mai 8, 2015

        Mais c’est peut-être un coup des conspirateurs ! 😉

        Réponse
  3. Je pense que ça me plairait beaucoup, mais ce qui m’ennuie c’est que ce soit en 3 tomes…

    Réponse
  4. Les premières pages de ce roman m’avaient totalement emballée, mais j’ai trouvé la suite un peu poussive, et quand j’ai commencé à deviner les événements… Dommage, ça commençait bien, ce sera sans moi pour la suite…

    Réponse
    • Moi au contraire j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’univers, je ne voyais pas où il voulait en venir mais c’était vraiment les toutes premières pages, après j’ai plongé !

      Réponse
  5. musy88

     /  mai 4, 2015

    je l’ai lu mais je crois trop vite, je m’en souviens pas bien!
    je m’y remettrai un de ces 4!
    Ma PAL salue la tienne!
    Marjolaine

    Réponse
  6. Bon, alors ce livre n’est pas dans ma pal. Mais j’ai une pal… énaurme ; et ce que vous dites des pal gigantesques me rassure !

    Réponse
  7. Cher George,

    Bravo et merci pour cette critique si pertinente 🙂
    M’autoriseriez-vous à pointer vers elle depuis la page de mon site dédiée aux Falsificateurs ?
    Merci d’avance,

    A.

    Réponse
  8. Laure Micmelo

     /  mai 4, 2015

    Je l’ai sorti de ma pile il y a peu, je vais donc le commencer ce weekend, merci pour cet article très motivant !

    Réponse
  9. Depuis le billet de Galea sur ce roman, je rêve de le lire… Et d’autres me tombent dans les mains, ce qui fait qu’il n’est toujours pas chez moi…
    Je n’ai fait que survoler ton papier, je me réserve un Max de surprise pour ma lecture. 😉 bonne soirée George !

    Réponse
  10. Enitram

     /  mai 5, 2015

    Il me tente bien !!! Fiction, falsification !!! Très bon le parallèle ! C’est aussi un peu pour cela que la littérature nous emporte, non !

    Réponse
  11. Très joli billet !
    Je viens aussi de lire ce roman (et le tome 2 dans la foulée). J’ai beaucoup apprécié. Comme toi, j’ai été victime de paranoïa les jours suivants lorsque j’écoutais les actualités ! Tu verras, le tome 2 est également passionnant (et plus contemporain).

    Réponse
  12. Chargé sur ma liseuse il y a peu, yapluka !!

    Réponse
  13. Ca me donne très envie de le lire, je le note!

    Réponse
  14. Ellettres

     /  janvier 20, 2016

    Lu et chroniqué il y a peu, j’ai aussi été mordue (d’ailleurs j’aurais aussi pu le faire rentrer dans le plan Orsec 2016 à la réflexion, il faisait aussi partie de ma PAL !

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :