« L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA » Romain PUERTOLAS

Fuertolas le fakirIl y a quelques semaines, j’ai organisé un concours pour faire gagner 4 exemplaires de L’extraordinaire voyage du fakir…. Ironie de l’histoire, je l’avais acheté à sa sortie en librairie et, vous me connaissez, je ne l’avais toujours pas lu alors même qu’il vient de sortir en format poche. Le contexte du concours, m’a donc donné l’occasion de le faire enfin sortir de ma PAL. Le titre à rallonge de ce roman de Romain Puertolas fait immédiatement penser à un autre roman au titre à rallonge : Les fabuleuses aventures d’un indien malchanceux qui devint milliardaire de Vikas Swarup, lu en novembre 2009. Et, à la lecture, j’ai remarqué qu’il n’y avait pas que leur titre qui permettait de les associer.

Ajatashatru Lavash Patel, indien du Rajasthan, débarque à l’aéroport de Paris, saute dans un taxi, vieille Mercedes rouge conduite par un gitan parisien, et se fait déposer chez IKEA. Il s’est fait payer son voyage par les habitants de son village pour acheter un nouveau lit clouté. Pas plus Fakir que moi, Ajatashatru est surtout un bonimenteur et un sacré embobineur. En escroquant le conducteur de taxi, il commet l’erreur qui va entraîner toute une série d’aventures, de voyages et de rencontres dont ce pauvre fakir était loin de se douter.

Voyage initiatique donc, durant lequel ce brave fakir va comprendre que voler n’est pas bien et que l’on gagne bien plus à offrir qu’à dérober. Rien de bien nouveau sous le soleil me direz-vous. Et c’est un peu ce que je reproche à ce roman. Même les considérations sur les clandestins cherchant à tout prix à pénétrer en Europe pour vivre une existence meilleure, me semble un prétexte fallacieux pour donner un peu plus de corps au roman. Là encore, rien que l’on ne sache déjà et d’autant plus ces derniers temps où le destin de ces pauvres gens fait la Une, malheureusement, des JT. Je ne dis pas qu’il ne faille pas en parler, bien au contraire, mais le traitement de Puertolas n’apporte rien de plus que l’on ne sache déjà et parfois même dénote avec l’ambiance burlesque du roman. L’aspect pathétique des conditions de vie de ces immigrés devient alors presque lourd.

Qu’en est-il alors du comique? Puisque, après tout, ce roman a été présenté, bien souvent sous cet angle. Puertolas s’amuse sur les noms indiens imprononçables et dont les sonorités entraînent des effets qui, au début peuvent faire rire, à la fin lassent. Ainsi le nom du héros peut donner : « j’attache ta charrue, la vache » ou le nom de Maharaja Lhegro Singh Lhe : « le gros cinglé ». C’est drôle au début, mais l’auteur use le procédé et finit par user aussi l’effet comique.

Mais plus largement, comme durant ma lecture des Fabuleuses aventures d’un indien malchanceux, j’avoue que la successions d’aventures rocambolesques et invraisemblables ont eu raison de ma patience. Le summum étant sans doute sa rencontre avec Sophie Marteau (comprenez Sophie Marceau, haha!) et cette improbable contrat d’édition signé (vous comprendrez en le lisant). Je veux bien qu’on fasse dans le burlesque, mais il faut garder quand même un peu de vraisemblance. Alors oui, on pourra toujours me dire que je manque d’humour, que ce roman est avant tout un conte à l’indienne, sorte de conte à la mille et une nuits moderne, mais … non. J’ai fini le roman avec difficultés et plus les pages se tournaient plus j’avais hâte de tourner la dernière.

Une lecture donc décevante pour ma part. Pourtant il ne faudrait pas tout mettre sur le compte du roman lui-même et sans doute mes goûts personnels pour ce genre d’histoires contribuent fortement à cet avis plus que mitigé.

Lu dans le cadre du challenge Les Anciens sont de sortie (rentrée littéraire 2013) et du Plan Orsec 2015.

challenge les anciens sont de sortieplan orsec 2015

Publicités
Poster un commentaire

22 Commentaires

  1. Dommage ! Je l’ai lu à sa sortie donc je n’avais lu aucune critique avant. J’ai été surprise… agréablement. Une petite bulle légère…

    Réponse
    • C’est marrant comme certains livres sont bien perçus à leur sortie et puis au fil du temps on finit par ne trouver que des avis négatifs ou mitigés.

      Réponse
  2. Laurence (Lolotte)

     /  mai 2, 2015

    Bon, j’avais eu envie de le lire à sa sortie mais entre temps, j’en ai lu beaucoup d’autres. J’ai reçu mon exemplaire gagné chez toi (merci encore), je te donnerai mon avis …

    Réponse
  3. Même déception que toi. Je n’ai pas bien saisi l’engouement suscité par ce roman.

    Réponse
  4. J’avais été très déçue aussi au moment de ma lecture. Contente de te lire !

    Réponse
  5. Le titre m’a fait pensé Aux vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. Mais tout comme toi, j’ai été très déçue par l’histoire. Trop facile et pas très drôle au final.

    Réponse
  6. Ah je l’ai gagné dans le concours avec Syl, je ne l’ai pas encore lu (je risque de penser comme toi, je verrai bien); ma fille l’a lu d’une traite et à beaucoup aimé, je l’entendais rire.

    Réponse
  7. Comme toi, si le début m’a plutôt plu, la suite m’a agacée par le ton moralisateur que le récit prend au détriment de l’humour.

    Réponse
  8. J’ai vu beaucoup d’avis mitigés voire franchement négatifs sur ce roman. Ce que tu en dis ne m’encourage pas trop dans sa lecture. Ca tombe bien : la vie est trop courte pour lire des livres médiocres ! Le titre m’inspirait peu de toute façon. 😉

    Réponse
    • C’est un des rares livres que j’avais acheté lors de la rentrée littéraire parce qu’à l’époque on lisait de bons billets dessus, mais ces derniers temps les avis ont changé de nature… tant pis j’aurais au moins sorti un livre de ma PAL !

      Réponse
  9. estellecalim

     /  mai 4, 2015

    Je n’ai pas joué à ton concours ni à aucun autre pour gagner ce livre. Je me doute qu’il resterait longtemps dans ma PAL alors j’ai préféré éviter de l’encombrer 😉
    Et je crois qu’il a de nouveau « commis » un titre à rallonge pour son nouveau roman !

    Réponse
    • Comme je le disais plus haut je l’avais acheté lors de sa sortie et puis il a végété dans ma PAL, au final je suis contente d’avoir un livre de moins dans ma PAL mais effectivement ce ne fut pas une lecture passionnante et elle fut moins drôle que je ne pensais !

      Réponse
  10. Celine Bruness

     /  mai 6, 2015

    Je suis en train de le lire grâce à toi 🙂
    Et je peux dire que pour l’instant, j’aime beaucoup! Ca commence certes à s’essouffler (pour l’instant, il part vers Rome)… mais je passe un bon moment ^^ L’auteur a beaucoup d’humour je trouve!
    Donc merci de m’avoir permis de découvrir ce roman, en espérant que je ne m’en lasse pas trop =p

    Réponse
  11. J’ai trouvé ça plutôt sympa mais pas sûre que la mayonnaise prendrait avec le suivant… surtout si c’est la même recette.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :