Salon du Livre de Paris / Dossier refusé…

… tel est l’intitulé du mail que j’ai reçu cette après-midi pour me dire, en termes choisis, que je pouvais aller me rhabiller (ça tombe bien j’ai acheté deux robes et des hauts hyper jolis aujourd’hui), me rhabiller donc pour le SDL 2015, et que non, je n’aurai pas mon accréditation !

Pour la petite histoire, une accréditation permet d’assister au SDL sur toute la durée du salon, d’en sortir et d’y rentrer au cours de la journée librement.

Après voir publié naïvement et plaintivement mon post sur Facebook, je découvre que je suis loin d’être la seule dans ce cas.

Donc cette année, pas d’accréditation mais un tarif réduit, youpiiii, de 6€ au lieu de 12€, par jour ! C’est trop gentil ! et pour cela, il faut aller quémander sa pitance au stand presse… ah bon ? au stand presse ? Serait-ce un paradoxe ???

Alors oui, on pourra me reprocher de cracher dans la soupe, de me plaindre alors que cela fait 4 ans que je rentre au salon sans payer l’entrée (mais le parking !) ! Sauf que mon coup de gueule ne concerne pas que ma petite personne, dans la mesure où ce refus a été généralisé et que ce qui m’agace surtout c’est l’illogisme, voire le paradoxe extrême de ce refus !

Car oui, depuis plusieurs années, les blogueurs-lecteurs recevaient une accréditation au salon sur simple demande (avec cependant toujours la possibilité d’être refusé, mais les refus  n’ont jamais été aussi massifs que cette année), nous nous y retrouvions avec plaisir et excitation et au fil de la journée et des jours, nous constations que les sacs se remplissaient de livres. Le soir en rentrant, nous nous mettions à nos claviers pour raconter dans le menu nos aventures : rencontres, achats de livres (en masse), conférences, tables rondes et j’en passe… On voyait alors fleurir sur les blogs une pléiade de billets, et c’était autant de récits différents, autant de visites différentes. Durant les 5 jours que dure le salon, les blogs répercutaient l’événement avec enthousiasme et passion, passion du livre et de la lecture !

Alors oui, je pourrais payer mes 6€ ; oui, je pourrais me passer de cette accréditation puisque je ne suis finalement disponible que le week-end voire peut-être en plus le vendredi après-midi, mais j’ai un peu l’impression qu’on nous prend pour des quiches ! Surtout quand je vois ce genre de statistiques trouvés également aujourd’hui sur FB :

 Stat achat livre par pays5,4 livres par an achetés par les Français en 2014, alors que nous devons en acheter 10 voire 20 fois plus sur la même période.

Comment comprendre qu’un salon du livre puisse se priver de la présence des blogueurs-lecteurs quand ils sont les plus gros acheteurs de livres et qu’ils font partie des plus gros lecteurs, quand leur passion est la lecture ?

J’ai encore une fois l’impression qu’on sait se servir des blogueurs quand ça arrange et qu’on a tôt fait de les renvoyer dans leurs pénates quand on a d’autres impératifs. Je n’irai pas jusqu’à boycotter le salon, comme peuvent le faire Hachette, Grasset, Calmann-Lévy ou Latès cette année, mais j’avoue ne pas bien comprendre la logique des gens qui gèrent ce salon. Ou j’ai plutôt peur de trop bien la comprendre !

Alors cette année, j’irai acheté en librairie, les livres que j’aurais dû acheter au SDL de Paris, et je crois que finalement ce sera pas plus mal comme ça !

Advertisements
Poster un commentaire

81 Commentaires

  1. Bonjour, comme vous, nous sommes mécontents et surtout en colère.
    Nous sommes une association, La Librairie des Inconnus, qui promouvoit, sur le net, des auteurs inconnus. Nous avions demandé d’avoir un stand ce qui nous a été refusé, pour motif, que nous sommes une librairie virtuelle. Amazon, c’est quoi? Sans compter, le prix extrêmement élevé, plus de 1500€ pour une tout petit stand. Nous avons, à notre compteur, plus de 80 auteurs qui auraient, pour une très grande majorité, souhaité faire partie de l’aventure.
    Et comme, beaucoup dans vos commentaires, nous allons privilégier les petits salons. Nous avons, déjà, pris des rendez vous et nos auteurs suivent. Dimanche, nous serons à MARTIN EGLISE, à coté de Dieppe, dans le 76 et le 5 avril au HAVRE.
    Bonne journée à toutes et à tous.

    Répondre
  2. oui c’est toujours le meme principe. On compte sur nous pour relayer les infos mais basta. C’est fou le nombre de communiqués que je recoit par exemple mais sans l’invit ou le livre qui va avec car ca c’est pour les journalistes. On nous prend pour des quiches.

    Répondre
  3. Bonjour,
    Furieux est le mot juste pour cette décision du salon ! Comme vous, j’y allais tous les ans pour rencontrer les auteurs, les éditeurs et choisir des livres afin d’alimenter mon site de chroniques littéraires : cette année, ce sera sans moi…

    Paradoxe ? Oui, complètement, car outre le fait qu’il faille demander au service presse une réduction pour les blogueurs, donc qu’il existe une forme de reconnaissance, ils savent bien que nos blogs sont vendeurs, souvent mieux que la presse écrite des grands journaux. J’en veux pour preuve que les livres dont je parle sur mon site viennent quasiment tous des services de presse de la grande édition germanopratine, et gratuitement ! Avec une moyenne de 16000 visiteurs par mois, c’est un taux d’audience respectable. Les services de presse de l’édition en sont tout à fait conscients. Par ailleurs, ce sont eux qui me contactent pour me proposer leurs livres. Des auteurs de la grande édition me disent régulièrement que leurs attachés de presse refusent d’envoyer des livres à des journalistes qui ne les regardent pas et, qui n’en parleront donc pas.

    Lorsque je regarde le nombre de livres achetés après passage par mon site : c’est évident, les gens veulent des avis personnels plus que des critiques complaisantes, ou des analyses de textes indigestes. Alors oui, il y a de quoi être en colère !

    Répondre
  4. En réponse à ogressedeparis ;
    Pour les blogueurs que ça intéresse : nous ( = éditions Quadrature) sommes une maison d’édition qui se consacre à la publication de recueils de nouvelles. Si vous le souhaitez, il vous suffit de nous communiquer votre adresse courriel et vous recevrez le pdf des 30 premières pages lors de chaque parution (4 ou 5 fois par an). Après vous être fait une première idée, libre à vous de demander ensuite un exemplaire (papier) complet.
    Bref, toutes les maisons d’édition ne snobent pas les blogueurs et les blogueuses (car nous ne sommes qu’un exemple parmi d’autres).

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :