Bilan de lecture mensuel : Septembre 2014 ou Bilan tout court.

logo-bilan-mensuel1Les semaines défilent et je ne parviens toujours pas à m’organiser correctement pour continuer à faire vivre régulièrement ce blog. Les billets en retard ne cessent de s’accumuler, il y a encore des lectures du mois d’août qui ne sont toujours pas chroniquées et d’autres sont venues s’y ajouter. Car, oui, je lis, beaucoup plus lentement certes, mais je lis.

Ce soir j’ai envie de prendre le temps de rédiger mon rachitique bilan, de prendre le temps de revenir un peu ici pour réfléchir et peut-être aussi trouver une solution. Le soir, après cinq ou six heures de cours, après avoir couru un peu partout entre le collège et le lycée, avoir pensé aux cours, aux photocopies à préparer, avoir corrigé pendant les trous que m’offre mon emploi du temps, avoir tenté de faire comprendre ce qu’est le Naturalisme, la focalisation ou le discours direct et indirect à des élèves, certes très sympathiques et très dynamiques, je vous avoue que me remettre à réfléchir pour écrire un billet ne me tente guère, même si écrire sur mes lectures me manque. Cela me manque réellement. Dans un sens, je me dis que c’est rassurant, que l’envie est toujours là, mais plus les semaines passent et plus mener lecture, blog et boulot me semble compliqué.

 Ce travail de prof que j’ai repris intensément cette année m’éclate totalement ! J’ai l’impression de faire vraiment ce pour quoi je suis faite. J’y passe beaucoup de temps, je m’investis à fond mais je me sens comme un poisson dans l’eau et je suis contente chaque matin quand je passe le portail, contente de retrouver mes élèves, de trouver des méthodes pour leur faire aimer la littérature, la leur faire découvrir et ravie quand les élèves me disent à la fin d’un cours : « Déjà ! C’est passé vite, c’est parce que c’était intéressant ! » (sic 😉 !). Il y a un retour immédiat avec les élèves, bien sûr l’avis n’est pas toujours aussi positif. Et quand ils s’ennuient ils savent bien me le faire savoir aussi, je ne suis pas dans un établissement de Bisounours.

Le travail de prof comme le blog correspondent en fait à mon être profond et sont bien évidemment liés par mon amour pour la littérature et la lecture. J’enrichis mes cours de ce que m’a apporté le blog, comme le blog a été enrichi aussi par ma formation de prof. L’idéal serait donc de pouvoir concilier les deux à part égale, ou presque. Qu’au moins, l’un ne disparaisse pas au profit de l’autre. Je n’ai aucune envie de mettre fin à mon blog, et je cherche la solution. J’ai tenté de m’avancer dans mes billets en les rédigeant le mercredi et le week-end, mais rédiger d’affilée deux ou trois billets m’est impossible. J’ai l’impression de faire du rendement, et ça ne m’intéresse pas. Je me souviens que certaines d’entre vous disent rédiger leurs billets dans un cahier au brouillon avant de les recopier sur l’ordi, et je me demande si finalement ce ne serait pas la solution pour moi. J’ai une tonne et demi de cahiers qui n’attendent que cela et que je peux emporter partout avec moi. Je vais donc tenter l’expérience, je la tente déjà puisque ce billet a été rédigée en partie sur le dit cahier (un moleskine, s’il vous plait.). Si vous voulez me faire part de vos solutions, je suis preneuse !

Il est temps d’en venir à ce piteux bilan de lecture.

Ce mois de septembre porte les couleurs de la Rentrée Littéraire. Trois romans et un ouvrage sur la langue française reçus en Service Presse et seulement deux issus de ma PAL. Si l’objectif Plan Orsec n’est pas atteint, j’essaie toujours d’en tenir compte dans le choix de mes lectures.

Deux romans de la Rentrée Littéraire donc : Les Indomptées de Nathalie Bauer, une saga familiale sur fond de première guerre mondiale. Passionnante sur plusieurs points malgré un nombre important de personnages qui m’a parfois égarée.

Pour une fois, j’ai lu le Nothomb de la Rentrée : Pétronille. Malgré les bonnes critiques, je suis restée sur ma fin et cette lecture n’a fait que confirmer mes réticences concernant le style de l’auteur.

Ma troisième lecture de la Rentrée est un roman pour jeune adolescent d’Yves Grevet : Des ados parfaits. Dans cette nouvelle collection, les éditions Syros se proposent de faire découvrir la SF. Et ce roman d’Yves Grevet y réussit plutôt bien en traitant le thème du clonage. (chronique à venir).

Enfin donc, l’ouvrage publié par l’Académie Française : Dire ne pas dire, une vraie mine sur la langue française que je  ne peux que vous recommander encore et encore.

bauer les indomptéesNothomb pétronillegrevet des adosdire ne pas dire

Je suis parvenue donc à sortir deux romans de ma PAL. Un roman présent dans ma PAL depuis de fort longtemps : Le Château des Carpathes de Jules Verne qui m’a permis de revenir à cet auteur que je n’avais plus lu depuis mon adolescence. En mêlant légende de vampire et science, Jules Verne se révèle un très bon conteur même si le début fut un peu laborieux pour moi.

Enfin, un petit Agatha pour la route ! Drame en trois actes, une enquête avec un Hercule Poirot qui n’apparaît qu’assez tardivement dans le roman pour dénouer une sombre intrigue d’empoisonnement à la nicotine. (Chronique à venir).

Verne carpatheschristie drame 3 actes

 Un petit bilan de 6 livres donc, mais finalement un certain équilibre.

Je vous souhaite un bon mois d’octobre et espère vous retrouver bien vite !

Poster un commentaire

53 Commentaires

  1. Je n’ai pas de solution, malheureusement. Pour ma part, je cloisonne totalement les deux mondes blog d’un côté, collège de l’autre, comme je l’ai entrepris il y a deux ans, quitte à ne bloguer que le week-end, et programmer alors des billets pour la semaine.

    Réponse
    • J’ai du mal à cloisonner, même si bien sûr je me sens plus libre sur le blog. Je crois que j’ai trop pris l’habitude de me consacrer presque exclusivement au blog, il faut que je change mes habitudes !

      Réponse
  2. Ce n’est pas toujours évident de concilier blog et travail à temps plein !

    Maintenant, ce qui compte, c’est que tu continues d’écrire ici avec envie et de manière régulière (le vilain mot est sorti)… Mais cette régularité, cela peut très bien être une fois (ou deux) par semaine. Il n’est pas nécessaire de garder un rythme effréné au risque que cela finisse par te dégoûter.

    Peut-être pourrais-tu faire un plus fort élagage dans les livres que tu nous présentes ou proposer de temps à autre, un article rétrospectif du mois ou de la quinzaine avec des avis courts sur les lectures que tu as choisi de ne pas chroniquer en détail ?

    L’idée du cahier de brouillon est pas mal même si je la trouve également chronophage car il faut toujours tout recopier (donc écrire deux fois). C’est aussi ce que je fais, de manière à pouvoir mieux rassembler mes idées (curieusement, sur clavier, c’est plus difficile).

    Bonne chance dans ta quête de l’organisation parfaite et bonne année scolaire ! 🙂

    Réponse
    • Même si je le voulais je ne pourrais plus publier tous les jours et c’est difficile pour moi parce que je l’ai quasiment toujours fait depuis la création du blog, comme je bossais chez moi ou que je ne bossais pas c’était facile. Aujourd’hui avec un plein temps ce n’est plus possible donc il va bien falloir que je m’y fasse et en effet deux ou trois billets par semaine ce serait déjà bien.
      J’ai envie de garder ma ligne de chroniquer tout ce que je lis, je m’y suis toujours tenu et c’est important pour moi, quitte à publier en retard, tant pis. Je pense que le cahier de brouillon peut me convenir, en tout cas je tente.
      Merci pour tes conseils 😀

      Réponse
  3. Bonjour George, je n’ai pas de solution et j’en suis à peu près au même point que toi (même si je ne suis pas prof, mon travail à temps plein me prend du temps, et je n’arrive pas à lire dans les transports en commun…). J’ai continué le blog depuis le début de l’année, essayant de m’organiser au mieux. Ce n’est pas évident mais nous allons y arriver, j’en suis sûre ! (même si je n’ai toujours pas de solution !).

    Réponse
    • Ce n’est pas facile c’est vrai, je continue de lire un peu tous les jours, moins qu’avant mais le principal est de lire et de garder l’envie et tant pis si je mets une semaine pour lire un livre que j’aurais lu avant en deux jours !

      Réponse
  4. Je compatis ! J’ai heureusement un emploi du temps totalement aléatoire, mais c’est vrai que quand je travaille beaucoup je ne peux lire que le soir entre 30 et 40 pages et les gros livres n’avancent pas vitre.
    Sinon je te confirme les bienfaits du billet rédigé au brouillon (moi je le fais sur l’ordi, mais à la main ce doit être très bien aussi) qui permet à la fois de rédiger à chaud, juste après la lecture, et de publier tranquillement quand on a le temps.

    Réponse
    • Je lis mieux le matin, le soir je m’écroule même si je décide de me coucher tôt.
      Pour le cahier de brouillon oui c’est vrai que ça fait redite, mais au moins les choses sont écrites et comme tu le dis on peut publier ensuite quand on veut, car le problème aussi d’avoir des billets en retard est qu’on n’est plus dans le livre, qu’on l’a parfois un peu oublié et se mettre à écrire une semaine, voire 2 mois après la lecture devient vraiment fastidieux et c’est ce qui me freine aussi.

      Réponse
  5. Je reprendrai peut-être le Jules Verne parce que je vois que le début fut également laborieux pour toi. Je comprends cette difficulté à être toujours présente sur les blogs. Et j’avoue ne pas comprendre comment chacun(e) semble trouver le temps de lire autant et d’écrire tant de billets chaque mois !! Entre le départ pour le boulot vers 8h30 et le retour entre 19h30 et 20h, le temps de préparation des repas du lendemain, le coucher de poucinette… Pas facile de trouver du temps pour lire (les livres et vos billets), pour rédiger des billets. J’admire toutes ces wonderwomen 😉 et surtout, tous vos superbes billets ! Continuez, j’aime beaucoup vous lire.

    Réponse
    • Je rentre moins tard que toi (aux alentours de 18h) mais il y a les devoirs des enfants et le repas ensuite. C’est une question d’organisation sans doute et aussi d’envie, or après une journée de boulot j’avoue que les bras du canapé ou de mon lit sont plus tentant qu’une chaise et un ordinateur !
      Merci pour tes encouragements !

      Réponse
  6. Ce n’est en effet pas facile de tout concilier, plus encore quand on a aussi une famille j’imagine! Je crois que peut-être le « secret » est de ne pas s’imposer un certain rythme pour le blog, mais d’écrire son billet quand on le peut, sans se dire qu’on a délaissé le blog une semaine complète, ce n’est pas grave à mon avis de ne pas rédiger de billet quotidien!

    Réponse
    • Tu as raison, je crois qu’il faut que je sois plus cool sur la publication, mais tu vois là ça faisait 10 jours que je n’avais rien écrit et ça me minait un peu, mais ce soir j’étais motivée et ce « petit » billet m’a fait du bien tout comme vos commentaires !

      Réponse
  7. Bon mois d’octobre à toi aussi George ! Je comprends que bloguer te manque et qu’il te soit difficile d’équilibrer entre vie pro et le blog d’autant que tu as sûrement de quoi faire à la maison aussi 😉 Pour tes billets, tu pourrais peut-être enregistrer tes avis, pas mal de smartphones font aussi dictaphones, ça te permettrait de débriefer oralement après ta lecture et ça te permettrait de rédiger ton avis ensuite.

    Réponse
    • C’est une très bonne idée, même si je suis « meilleure » à l’écrit qu’à l’oral mais au moins comme tu le dis ça permet de fixer les choses rapidement sans beaucoup d’efforts !

      Réponse
  8. Comme je suis contente de te lire, quel bonheur de voir que tu aimes ton beau métier 😉 Je n’ai pas de conseil à donner, je dors peu, du coup j’ai du temps … et puis les premières années sont chronophages, après cela va mieux, pas que tu réutiliseras tous tes cours mais tu sauras les monter plus rapidement, tu vas gagner en efficacité et cela va te libérer du temps. Les copies se corrigent PARTOUT, faire une pochette par classe, une pochette « devoirs » et la glisser dans son sac avec un rouge et mine de rien j’ai souvent des creux pour corriger.
    Le jeudi matin est réservé à ma fille et aux corrections, tout comme le dimanche matin. Le mercredi après midi c est pour mon fils … bref je te fais confiance et j’ai hâte de te relire plus souvent

    Réponse
    • ❤ tu me rassures pour les années futures !C'est marrant que tu parles de pochettes parce que c'est ce que j'ai mis en place cette semaine justement, une pochette pour les 4e et une pour les 2de, super pratique en effet !
      J'essaie aussi d'être dispo pour les enfants bien sûr, notamment le soir pour les devoirs et le mercredi et le week-end, heureusement que j'ai mon mercredi ! Merci merci, bises

      Réponse
  9. Il n’est pas rachitique ton bilan ! Il faut accepter la chose, on ne peut pas tout chroniquer. Ça ne me chagrine pas et je le vis très bien. J’ai fait le blog pour m’amuser, il ne va donc pas me plomber le moral ou me stresser. Il vit sa vie en fonction de la mienne… mes disponibilités et mes humeurs. Il s’en porte bien !

    Réponse
    • Non surtout pas de stress, juste un manque et l’envie d’écrire frustrée par le manque de temps, mais tu as raison le blog doit vivre à notre rythme et pas le contraire ! Merci !

      Réponse
  10. Moi! Moi! Le cahier!!! J’écris mes billets au brouillon sur un coin de table ou sur le canapé quand j’ai le temps, juste après ma lecture quand c’est frais dans ma tête et après, quand j’ai vraiment le temps d’être devant l’ordinateur, je le recopie, je mets des liens des images et tout ça mais même si je dois le taper la veille pour le lendemain, le billet a été écrit avec une certaine fraîcheur de lecture et je ne change que très rarement ce que j’ai écrit au départ. Tu devrais essayer 😉 Bon courage pour trouver ton rythme! bises

    Réponse
    • Ah c’est bien ce qu’il me semblait, je me souviens qu’on en avait parlé quelque part ! Rédiger dans son lit, ou sur un coin de table, me paraît la bonne solution. Hier soir du coup j’ai rédigé un billet 😀 !
      Merci Enna pour tes conseils !

      Réponse
  11. Le principal est avant tout que ta passion ou ton métier te comble. Tu vas sûrement trouver un équilibre satisfaisant. Nous ne sommes après tout qu’à un mois de la rentrée.
    Sur la méthode, je prends effectivement des notes en cours de lecture ce qui facilite la rédaction finale de la chronique. Personnellement, je ne l’ai pas encore fait mais j’y pense, mes idées de synthèse me viennent en voiture (en conduisant) et j’avais pensé acheté un dictaphone pour enregistrer une première version de ma chronique. Il faut effectivement ensuite la recopier. Sinon, tu as la possibilité de faire des chroniques en vidéo même si personnellement je n’aime ni les faire, ni vraiment les écouter ( je suis un peu « vieux jeu »).

    Réponse
    • Le dictaphone s’est une piste à exploiter en effet, d’autant qu’avec l’IPhone j’en ai un sous la main. Moi aussi je pense souvent à mes billets quand je conduis. La vidéo ce n’est pas pour moi, comme je le dis plus haut je suis plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral et voir ma tronche en vidéo bof je préfère me planquer derrière les mots 😉 !
      Merci pour tes bonnes idées !

      Réponse
  12. De toute évidence, nous sommes nombreuses à jongler entre deux activités intensives (quelque soit la profession exercée) et il n’est jamais évident de créer un équilibre.
    Je pense qu’il ne faut pas s’angoisser car on n’a pas posté un article. Le plaisir de partager doit rester la raison principale à nos écrits.

    Réponse
    • C’est vrai, d’autant que quand j’écris par nécessité je trouve souvent mes billets plats, les idées ne viennent pas et donc je suis encore plus frustrée ! Il faudrait que je tienne à 2 ou 3 billets pas semaine et avec tous les bons conseils que j’ai reçus je me sens moins perdue ! donc merci !

      Réponse
  13. Il est difficile de tout concilier et il n’y a pas de solution miracle … mais c’est vrai que le petit cahier peut aider. J’ai trouvé le truc, j’en achète des très fins que je peux ainsi transporter partout. Je note mes premières impressions à l’aide de mots-clés, l’une ou l’autre phrase qui m’a marquée. Et lorsque je m’atèle à la rédaction du billet, cela va beaucoup plus vite car mes idées sont déjà organisées 🙂

    Réponse
    • Merci pour tes conseils. J’ai toujours un cahier de lecture et j’ai mis en place un cahier de rédaction à emporter un peu partout pour pouvoir commencer la rédaction de billets.

      Réponse
  14. Je n’ai pas de solution miracle, le cahier pour les chroniques lectures me correspond également. Par contre pour mes autres activités je suis actuellement très en retard et je n’ai rien de prêt à vous montrer. ce que je trouve très positif dans ton billet c’est que tu t’éclates vraiment dans ton boulot et ce n’est pas toujours le cas alors profites, si tu publies moins de chroniques je pense pouvoir dire qu’on sera toujours aussi nombreux à les lire avec intérêt. Bises

    Réponse
  15. Je comprends que ton boulot et ta famille t’empêchent de faire autant de billets de blog qu’avant… moi même je n’y arrive pas en ce moment, trois billets en retard, au moins…
    Faut se remotiver les filles ! ^^
    Allez courage, le principal reste que tu t’éclates à ton boulot, c’est important !

    Réponse
  16. Même si je regrette de ne pas voir davantage de billets, je suis surtout très contente pour toi que tu t’épanouisses à ce point dans ton travail ! Profites en bien et viens nous faire un petit coucou de temps en temps, comme tu le fais avec ce bilan, à défaut de pouvoir faire autrement.
    Côté lecture, je ne tenterai même pas « Pétronille ». J’ai définitivement fait un trait sur Nothomb après ma lecture récente de « Barbe bleue ». Cette auteure n’est définitivement pas pour moi.

    Réponse
    • Merci c’est très gentil à toi ! Je vais essayer de faire au moins 2 à 3 billets par semaine, c’est important aussi pour moi de ne pas trop délaisser ce blog auquel je tiens pour tous les échanges qu’il me procure !
      Pour Nothomb, je crois que Petronille sonne le glas !

      Réponse
  17. Laurence (Lolotte)

     /  octobre 8, 2014

    Je n’ai pas la solution non plus ! par contre, blogger doit rester un plaisir et bosser me fait vivre alors quand je ne peux pas faire les deux, le blog passe à la trappe même si ça me manque. A très vite George et bon courage !

    Réponse
  18. Hello you !

    C’est sûr que ton rythme a changé du tout au tout ! Pour ma part tu sais que moi j’arrive à écrire trois ou quatre articles d’affilée le week-end parce que dans la semaine ce n’est pas possible … même si c’est frustrant ! Et je me suis rendue compte en réalité que ce qu’il me faudrait ce serait une tablette. Entre téléphone (trop petit pour taper) et ordinateur (trop gros à prendre), ce serait une solution pour écrire des bouts d’articles quand on a du temps dans la journée …
    Bon c’est une réflexion que je me suis faite, à toi de voir (et surtout je ne sais pas si on peut taper longtemps sur une tablette) ! Pour ma part en fait je me rends compte que j’aime garder le métro seulement pour mes lectures, ça me coupe du boulot le matin et le soir. Et le blog pour le week-end, quand je suis bien reposée !

    L’important c’est que tu arrives encore à lire, et à trouver du temps pour ta famille ! (et peut-être pour tes amies aussi … )

    Bizz et courage !

    Réponse
    • La tablette est une très bonne idée, il y a une appli note (si c’est comme si l’Iphone) qui permet de prendre des notes avec la possibilité d’envoyer ces notes en mail. Je vais demander au père noël s’il veut bien m’en envoyer une 😉
      Côté lecture, je prends pas le métro, donc lecture le matin comme d’habitude et un peu le soir, mais la fatigue me rattrape bien souvent. Le week-end j’essaie d’avancer mes cours + les corrections de copies et le reste, du coup après j’ai un peu la flemme de rédiger mes billets !

      Réponse
  19. Pas de solution miracle non plus… Je jongle entre le collège, les enfants, ma vie de prof, de maman et de femme du matin au soir, crevant ! 😉 Du coup, je publie quand j’ai le temps, et l’envie aussi. Et si je ne publie pas, le monde continue de tourner et je m’en porte très bien, ouf ! 😉
    Bon courage pour cette nouvelle vie en tous cas !

    Réponse
  20. Quand j’ai vu le titre de ton billet, j’ai eu quelques sueurs froides car je pensais que tu allais fermer ce blog. Heureusement la lecture du billet m’a rassurée sur ce point. Tout comme toi, cette année a été synonyme de changement pour moi (fini le lycée, bonjour les études supérieures !) et j’ai également beaucoup de mal à trouver le bon équilibre entre blog, cours, stages, devoirs, maison, vie sociale… J’ai essayer aujourd’hui le carnet pour mettre mes idées et pour l’instant, c’est très efficace !
    En tous cas, bon courage dans cette nouvelle vie pro, j’espère que tu parviendras à trouver l’équilibre 🙂

    Réponse
    • Désolée pour les sueurs froides, je sais qu’en ce moment la fermeture des blogs est à la mode, mais non je te rassure pas envie du tout de mettre la clef sous la porte !
      Les études supérieures !!! quelle chance 😉 ! mais oui c’est du boulot, des priorités qui changent ! bon courage à toi !

      Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :