Bilan de lecture mensuel : Septembre 2014 ou Bilan tout court.

logo-bilan-mensuel1Les semaines défilent et je ne parviens toujours pas à m’organiser correctement pour continuer à faire vivre régulièrement ce blog. Les billets en retard ne cessent de s’accumuler, il y a encore des lectures du mois d’août qui ne sont toujours pas chroniquées et d’autres sont venues s’y ajouter. Car, oui, je lis, beaucoup plus lentement certes, mais je lis.

Ce soir j’ai envie de prendre le temps de rédiger mon rachitique bilan, de prendre le temps de revenir un peu ici pour réfléchir et peut-être aussi trouver une solution. Le soir, après cinq ou six heures de cours, après avoir couru un peu partout entre le collège et le lycée, avoir pensé aux cours, aux photocopies à préparer, avoir corrigé pendant les trous que m’offre mon emploi du temps, avoir tenté de faire comprendre ce qu’est le Naturalisme, la focalisation ou le discours direct et indirect à des élèves, certes très sympathiques et très dynamiques, je vous avoue que me remettre à réfléchir pour écrire un billet ne me tente guère, même si écrire sur mes lectures me manque. Cela me manque réellement. Dans un sens, je me dis que c’est rassurant, que l’envie est toujours là, mais plus les semaines passent et plus mener lecture, blog et boulot me semble compliqué.

 Ce travail de prof que j’ai repris intensément cette année m’éclate totalement ! J’ai l’impression de faire vraiment ce pour quoi je suis faite. J’y passe beaucoup de temps, je m’investis à fond mais je me sens comme un poisson dans l’eau et je suis contente chaque matin quand je passe le portail, contente de retrouver mes élèves, de trouver des méthodes pour leur faire aimer la littérature, la leur faire découvrir et ravie quand les élèves me disent à la fin d’un cours : « Déjà ! C’est passé vite, c’est parce que c’était intéressant ! » (sic 😉 !). Il y a un retour immédiat avec les élèves, bien sûr l’avis n’est pas toujours aussi positif. Et quand ils s’ennuient ils savent bien me le faire savoir aussi, je ne suis pas dans un établissement de Bisounours.

Le travail de prof comme le blog correspondent en fait à mon être profond et sont bien évidemment liés par mon amour pour la littérature et la lecture. J’enrichis mes cours de ce que m’a apporté le blog, comme le blog a été enrichi aussi par ma formation de prof. L’idéal serait donc de pouvoir concilier les deux à part égale, ou presque. Qu’au moins, l’un ne disparaisse pas au profit de l’autre. Je n’ai aucune envie de mettre fin à mon blog, et je cherche la solution. J’ai tenté de m’avancer dans mes billets en les rédigeant le mercredi et le week-end, mais rédiger d’affilée deux ou trois billets m’est impossible. J’ai l’impression de faire du rendement, et ça ne m’intéresse pas. Je me souviens que certaines d’entre vous disent rédiger leurs billets dans un cahier au brouillon avant de les recopier sur l’ordi, et je me demande si finalement ce ne serait pas la solution pour moi. J’ai une tonne et demi de cahiers qui n’attendent que cela et que je peux emporter partout avec moi. Je vais donc tenter l’expérience, je la tente déjà puisque ce billet a été rédigée en partie sur le dit cahier (un moleskine, s’il vous plait.). Si vous voulez me faire part de vos solutions, je suis preneuse !

Il est temps d’en venir à ce piteux bilan de lecture.

Ce mois de septembre porte les couleurs de la Rentrée Littéraire. Trois romans et un ouvrage sur la langue française reçus en Service Presse et seulement deux issus de ma PAL. Si l’objectif Plan Orsec n’est pas atteint, j’essaie toujours d’en tenir compte dans le choix de mes lectures.

Deux romans de la Rentrée Littéraire donc : Les Indomptées de Nathalie Bauer, une saga familiale sur fond de première guerre mondiale. Passionnante sur plusieurs points malgré un nombre important de personnages qui m’a parfois égarée.

Pour une fois, j’ai lu le Nothomb de la Rentrée : Pétronille. Malgré les bonnes critiques, je suis restée sur ma fin et cette lecture n’a fait que confirmer mes réticences concernant le style de l’auteur.

Ma troisième lecture de la Rentrée est un roman pour jeune adolescent d’Yves Grevet : Des ados parfaits. Dans cette nouvelle collection, les éditions Syros se proposent de faire découvrir la SF. Et ce roman d’Yves Grevet y réussit plutôt bien en traitant le thème du clonage. (chronique à venir).

Enfin donc, l’ouvrage publié par l’Académie Française : Dire ne pas dire, une vraie mine sur la langue française que je  ne peux que vous recommander encore et encore.

bauer les indomptéesNothomb pétronillegrevet des adosdire ne pas dire

Je suis parvenue donc à sortir deux romans de ma PAL. Un roman présent dans ma PAL depuis de fort longtemps : Le Château des Carpathes de Jules Verne qui m’a permis de revenir à cet auteur que je n’avais plus lu depuis mon adolescence. En mêlant légende de vampire et science, Jules Verne se révèle un très bon conteur même si le début fut un peu laborieux pour moi.

Enfin, un petit Agatha pour la route ! Drame en trois actes, une enquête avec un Hercule Poirot qui n’apparaît qu’assez tardivement dans le roman pour dénouer une sombre intrigue d’empoisonnement à la nicotine. (Chronique à venir).

Verne carpatheschristie drame 3 actes

 Un petit bilan de 6 livres donc, mais finalement un certain équilibre.

Je vous souhaite un bon mois d’octobre et espère vous retrouver bien vite !

Advertisements
Poster un commentaire

53 Commentaires

  1. Je compatis! Mon blog est rempli de toiles d’araignées parce que je suis occupée. J’espère que ton cahier t’aidera, tu es chanceuse, je n’ai jamais eu de Moleskine. Perso, j’imagine que je devrais tenter le coup également d’écrire ça et là dans mes temps libres sur des feuilles volantes.

    Sinon, ce livre de Jules Verne semble très intéressant! Merci pour la découverte et encore, bonne chance!

    Répondre
  2. Bonjour, je suis un peu nouvelle sur la blogosphère (même si mon blog date de 2010). Jusqu’ici je ne me suis jamais investie dans les challenges et autre lectures communes. Ces dernières semaines, j’ai été prise d’une fringale d’écriture et je sais que par le passé il m’est arrivé de ne pas écrire pendant plusieurs mois. Pour éviter cette irrégularité, je m’impose de ne publier qu’un billet par semaine, même si j’en écris plusieurs, je les programme pour plus tard, ce qui me permet de prendre de l’avance pour les périodes « creuses ». Et surtout, je ne chronique pas tous le livres que je lis ! Mais ce dernier point risque d’évoluer : avec les challenges, je me dois d’écrire quelque chose sur un livre même si je me rends compte que finalement il ne m’inspire pas…

    Répondre
  3. J’ai toujours concilié travail à temps complet et blog : tout est question de dosage. Publier tous les jours, même si je ne travaillais pas à temps complet ou pas du tout, je pense que de toute façon je ne pourrais pas. Bon courage pour ta nouvelle vie ! 🙂

    Répondre
    • Je publiais quasi tous les jours parce que je travaillais chez moi, plus facile pour s’organiser, il faut juste que j’assimile que je ne peux plus le faire et que ce n’est pas grave !
      Merci 😀

      Répondre
  4. Ecrire dans un cahier, c’est bien; recopier sur l’ordi, ça peut-être barbant ! C’est ce que je ressent souvent en écrivant mes textes de fiction, d’abord parce que j’en ai marre de l’ordi, c’est trop éclairage vif et électricitovore; et ensuite, la sensation du stylo ou des pages de papier est inspirante.
    Recopier permet de corriger, de revoir sa syntaxe voire d’aller courir vers une encyclo pour un détail technique. =) Et surtout ça permet le décantage de l’écrit qui s’imprègne et dans le cahier et dans la tête.
    Et malgré des avantages flagrants, je n’arrive pas à caser blog et travail dans le même sac… Je ne lis ni ne commente plus rien! Aujourd’hui tu es la 1ère à laquelle je fais un effort. =)
    Alors, si j’avais une belle écriture et une belle page, je pense que je pourrais la photographier et la poster (en une image lisible); pourquoi pas? (sauf les manips qui me barbent un peu-z-aussi ! =P )
    Bon continuation ! A bientôt ! oxox

    Répondre
    • Merci pour ton effort, j’en suis très touchée ! Tes réflexions sont très juste, il y a toujours des avantages et des inconvénients, le tout est de voir ce qui contient le plus d’avantages !

      Répondre
  5. L’écriture sur carnet je pratique parfois, c’est bien et au final on ne perd pas tant de temps que ça à taper le texte, ça permet également de se relire et de corriger ou ajouter des détails.
    Il y a un entre-deux entre le carnet et le fait d’écrire à la volée une chronique, il s’agit de préparer l’article et de noter juste les idées importantes et le ressenti de lecture.
    Quand tu as du temps tu reprends et tu rédiges de façon complète, ça solutionne les lectures un peu lointaines qui commencent à être oubliées.
    En ce moment j’arrive à écrire plusieurs articles à la suite, tout dépend des moments.
    Pour rebondir sur l’idée de Miss Bouquinaix sur la tablette (la même m’a traversé l’esprit), j’ai interrogé des gens de mon entourage et tous s’accordent à dire que ce genre d’instrument n’est pas réellement fait pour du « traitement de texte », c’est un clavier numérique et ce n’est pas toujours pratique, à moins de connecter à la tablette un petit clavier portable.
    Il faut réussir à trouver un équilibre entre travail et blog, c’est loin d’être évident mais je suis sûre que tu vas y arriver !

    Répondre
    • Merci pour tes réflexions, la fonction « notes » peut être une solution puisqu’on peut l’envoyer par mail, ensuite copier-coller et corrections, à voir en pratique cependant ! Disons que par rapport à un cahier on n’a pas à tout recopier !

      Répondre
  6. Que ça fait plaisir d’entendre une prof investie et qui aime vraiment passionnément son travail!!!!!

    Répondre
  7. Il n’est pas mal du tout ce bilan ! Pas de quoi dramatiser ! On a presque toutes des Pal énormes, des lectures « obligatoires », des envies soudaines, et alors ? Ce n’est pas grave ! Nous sommes humaines, nous ne sommes pas des machines ! Nous suivons nos envies et nous nous faisons plaisir avant tout !
    Pour ce qui est du blog, perso je me rends compte que c’est la mise en page du billet qui me prend du temps : entre la photo, le résumé, les infos sur le livre, les challenges, les extraits, etc… Alors que la chronique je peux l’écrire d’un trait sur un coup de tête en une poignée de minutes. Du coup souvent le week-end ou un soir dans la semaine où je n’ai pas vraiment envie de réfléchir, je monte mes squelettes de billet dans lesquels il ne me restera plus qu’à taper ma chronique. Du coup quand je le fais ça va vite ! Et je prends plaisir à écrire mon avis sans me soucier de toute la lourdeur de la mise en page. Que j’aurais également pris plaisir à faire un autre jour.
    Pour moi morceler les étapes du billet m’aide beaucoup et me rende plus légère.
    J’ai adopté cette technique il y a quelques temps voyant que les soirs où j’avais du temps, mon cerveau était trop fatigué pour réfléchir et que lorsque je suis au taquet, je n’ai pas beaucoup de temps.
    Je n’ai écris qu’une seule chronique sur un cahier et 8 mois plus tard : elle y est encore … donc bon …
    En tout cas ne te culpabilise pas, parce que ça ne sert à rien et tu ne feras plus rien du tout de bien. Fais à ton rythme et puis c’est tout !

    Répondre
    • Je trouve que c’est une très bonne idée de fractionner la rédaction des billets, car souvent le plus difficile est d’écrire sur des livres que l’on a finis depuis parfois plusieurs semaines. Ton squelette de billet tu le fais directement sur l’ordi ou sur un cahier ?

      Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Envie de savoir qui se cache derrière l'écran?

  • Blog Stats

    • 1,289,612 hits
  • Follow on WordPress.com
  • Facebook

  • Mon Instagram

    #Grenoble #téléphérique #lesbulles #Kusmi #bluedetox #infuseurchat #teatime
  • Social

  • « Les livres de George » cité dans Livres Hebdo Août 2015

  • Catégories

  • Articles récents

  • Plan Orsec 2016

  • Archives

  • Un livre dans la boîte !

  • Challenge Femmes de Lettres

  • Antoine et le chat qui lit

  • RSS Antoine et le chat qui lit (blog jeunesse)

  • href="https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2">https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2
  • Protected by Copyscape Web Plagiarism Detection
  • Samedi Sandien : Récapitulatif

  • Challenges de George

  • Commentaires récents

    topobiblioteca sur « George …
    Antigone Héron sur « George …
    noukette sur « George …
    eimelle sur Challenge Femmes de Lettres…
    les Livres de George sur Bullet Journal…
  • RSS Un blog, des livres : un Journal

    • 22 Janvier 2014
      En ce mercredi, une avant-première presse (merci mon blog de lecture !) pour le dessin-animé Tarzan qui sortira mi-février ! J’ai embarqué mes enfants avec moi évidemment sinon c’est pas drôle ! Photo prise dans le cadre du défi « 365 … Lire la suite →
  • RSS Marilyn and my Books

  • Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
  • hellocoton

    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez george sand sur Hellocoton
  • stats for wordpress
  • my read shelf:
    LesLivresdeGeorge's book recommendations, favorite quotes, book clubs, book trivia, book lists (read shelf)
  • Pages

  • D’autres liens utiles

  • Suivez-moi sur Twitter

  • %d blogueurs aiment cette page :