« Les réputations » Juan Gabriel VASQUEZ (Rentrée Littéraire 2014 #6)

vasquez réputations couv.Les réputations de Juan Gabriel Vasquez est un roman que j’ai découvert début mai, trois mois avant sa sortie. Il faisait partie de la pré-sélection pour les Nouveaux Talents des magasins Cultura (dont je vous reparlerai). Autant vous dire donc que cette lecture commence à dater, mais, heureusement j’avais pris quelques notes et ce roman m’a suffisamment intéressée pour que je m’en souvienne. J’ai été tentée de ne pas le chroniquer, tant il m’est parfois fastidieux de retrouver des impressions d’une lecture qui date, mais, je me suis rendue compte que ce roman était peu, voire pas visible, sur les blogs, et je trouve cela dommage.

L’intrigue se situe en Colombie. Javier Mallarino est un célèbre caricaturiste de presse. A la fois craint et encensé, ses dessins sont une arme puissante contre la corruption de certains députés ou magistrats. Dans ce pays, dont on connaît les affres politiques, Javier revendique son indépendance quitte à perdre des amis, et il en a perdus. Il fait et défait les réputations.

Dans ce roman constitué de trois parties, le lecteur suit Javier dans une réflexion sur la mémoire et son corollaire, l’oubli, sur la puissance de la caricature et sur la réputation attaquée, mais également sur l’humiliation. Car, l’arrivée d’une jeune fille, ancienne copine de sa propre fille, va bouleverser ses convictions. Javier est un homme établi, fière de son pouvoir, droit dans ses bottes, mais si, finalement il s’était trompé, s’il n’avait fait que colporter des rumeurs en pensant dénoncer, s’il avait brisé un homme ?

La première partie peut apparaître un peu longue. L’auteur prend le temps d’installer ses personnages dans son cadre. Mais le roman devient beaucoup plus intéressant par la suite et notamment quand les interrogations de Javier sur son métier se font jour.

Que peut-on dénoncer sur un homme public ? Un caricaturiste, ou un journaliste, peut-il révéler ce qui tient à la vie privée ? Autant de réflexions intéressantes qui posent aussi la question de l’indépendance à tout prix et du pouvoir journaliste qui peut entraîner des drames.

Autant de questions qui résonnent encore plus ces derniers temps.

Même si ce n’est pas un coup de coeur, ce roman est une belle découverte. Je ne suis pas sûre que je l’aurais lu si on ne me l’avait pas envoyé d’office, mais je ne suis pas déçue de cette lecture. Un auteur donc à découvrir ou dont il faut poursuivre la découverte.

Roman lu dans le cadre du Challenge 1% Rentrée Littéraire 2014.

challenge 1% 2014

Publicités
Poster un commentaire

15 Commentaires

  1. Il est vrai qu’on parle peu de ce livre, sûrement moins « grand public » mais c’est un grand auteur qu’il me plairait de relire.

    Réponse
    • J’ai découvert cet auteur grâce à ce roman, je ne le connaissais pas, c’est aussi ce qui m’a plu car je n’avais jamais lu, je crois, de littérature colombienne !

      Réponse
  2. Je ne connaissais pas du tout ce titre et comme toi je ne suis pas tentée d’emblée, à voir !

    Réponse
    • C’est le charme des livres que l’on reçoit en épreuves non corrigées, il n’y a pas de 4e de couv et il faut donc accepter de ne rien savoir pour se lancer dans la lecture, parfois ça fonctionne parfois non !

      Réponse
  3. Effectivement, ça a l’air intéressant, ça aurait été dommage de le passer sous silence !

    Réponse
  4. Heureusement que tu en as parlé car le livre a l’air très intéressant, merci pour la découverte !

    Réponse
  5. je l’avais noté au début et comme on en parlait peu justement,j’ai fini pour ne plus y penser mais ta critique me redonne l’envie. merci.

    Réponse
  6. Il me tente bien, je viens de l’offrir à mon père pour son anniversaire, je n’ai plus qu’à lui piquer quand il l’aura fini !

    Réponse
  7. Micmelo

     /  septembre 17, 2014

    Bon, je voulais le lire, mais si c’est long à entrer dedans, je vais peut-être attendre finalement 🙂

    Réponse
  8. Elou

     /  septembre 18, 2014

    Tu me donnes très envie, d’autant qu’on connaît mal la littérature colombienne. Le sujet semble d’actualité… mais c’est surtout ce personnage d’auteur-journaliste que je pourrais aimer. Je note donc! Merci

    Réponse
  9. Katleen Evin a consacré son émission L’humeur vagabonde du 9 septembre à ce livre et a reçu l’auteur. J’avais noté le titre car le sujet m’a semblé très intéressant. Je crois que je vais me laisser tenter ! L’émission peut être ré-écoutée sur http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=965802.

    Réponse
  10. Un super blog et de bonnes idées en perspective.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :