« Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille » Elise TIELROOY

tielrooy le bonheurElise Tielrooy est essentiellement connue par son métier d’actrice. J’avais eu la chance de la rencontrer à une table ronde organisée par Belfond lors du dernier Salon du Livre de Paris, et donc d’obtenir des infos en primeur. Un congés maternité l’a décidée à se mettre à l’écriture. Le bonheur n’est pas un sport de jeune fille est donc un premier roman paru chez Belfond en mai dernier.

Elise Tielrooy situe l’action de son roman dans un centre de Thalasso. Là, entre soins, massages, bains de boue et séances de jets stimulants, une pléiade de personnages se trouve réunis, à la fois des clients et certains membres du personnel dont, notamment Guillemette, fil conducteur du roman.

A l’ouverture du roman, un secret de famille vient d’être révélé par son père à Guillemette. Cette révélation va agir elle-même comme un révélateur, non seulement sur Guillemette, mais aussi sur les autres personnages.

En enfermant ses personnages dans ce huis-clos, que représente ce centre de Thalasso, l’auteure condense les évènements et les sentiments. On suit ainsi, chapitre après chapitre, l’évolution de la caissière qui a gagné son séjour grâce à un concours organisé par une marque de yaourt et qui va enfin prendre du temps pour elle ; d’une femme âgée qui vient là toutes les années et qui constate que son fils brillant et entrepreneur ne l’appelle que pour qu’elle finance sa prochaine succursale, cette femme qui vient d’avoir un bébé et à qui son mari a offert cette semaine de détente à la fois pour qu’elle se repose et que leur couple se retrouve, ou encore cette business woman désagréable au possible… Le catalogue des personnages peut vous faire douter, car un peu caricaturaux, il faut le reconnaître, mais l’auteure parvient à les rendre vivants et on les voit évoluer avec justesse, on s’intéresse à leur vie, leurs doutes, leurs interrogations.

L’empreinte féminine est très marquée puisque la majorité des personnages sont des femmes d’âges différents et de milieux sociaux différents. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un roman psychologique ou social, mais tout en restant dans son genre propre, ce que dit Elise Tielrooy des femmes, du couple, des enfants, reste pertinent et on se retrouve un peu dans chacune d’entre elles.

Je ne sais pas si c’est le fait qu’Elise Tielrooy soit actrice, mais j’ai trouvé que ce roman ferait un bon téléfilm. L’écriture est très visuelle, fluide et non dénuée d’humour.

Beaucoup de compliments donc pour ce roman qui m’a, je l’avoue, très agréablement surprise, une bonne bouffée d’air qu’il serait dommage de se refuser.

Merci aux Editions Belfond

Publicités
Poster un commentaire

15 Commentaires

  1. Ta présentation donne envie, un roman « de saison »!

    Réponse
  2. J’avais remarqué ce titre mais là tu me donnes très envie de le lire

    Réponse
  3. estellecalim

     /  août 11, 2014

    Je le note, il a l’air sympa quand on lit ton billet 🙂

    Réponse
  4. j’ai beaucoup aimé aussi ce roman 🙂

    Réponse
  5. Et hop, un nouveau roman qui me tenterait bien. Merci George 😉

    Réponse
  6. Je note. Ton article fait envie.

    Réponse
  7. Laurence (Lolotte)

     /  août 12, 2014

    C’est tentant … je note !

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :