« La lettre d’Elisabeth » Emmanuelle COSSO MERAD

Cosso Merad Lettre ElisabethElisabeth est une petite fille qui aime lire et aller à l’école, et surtout elle adore désobéir contrairement à son frère. Son père, cordonnier et analphabète, s’énerve quand sa fille passe son temps à lire, temps perdu d’après lui. Il fait pression sur son fils aîné pour que celui-ci l’aide à la boutique au lieu d’aller à l’école et de faire ses devoirs. Elisabeth est bien décidée à réagir et à secouer à la fois son père et son frère. Elle décide d’écrire au Père Noël et tant pis si on est en été. Le facteur, José, sorte de M. Hulot, réceptionne la lettre et va donner un coup de main à la petite fille en inventant tout un stratagème avec l’aide de la jolie modiste.

Si le sujet est réaliste et un peu triste, l’atmosphère de conte perceptible dès l’ouverture du roman (Il était une fois José.) ainsi que la personnalité du facteur et de cette petite fille espiègle donnent à cette histoire un côté plaisant et léger. Destiné à des enfants à partir de 8 ans, ce court roman est une belle façon de sensibiliser les plus jeunes au problème de l’analphabétisme tout en le dédramatisant. Si Elisabeth sait bien lire et écrire, son frère, en désertant l’école, semble petit à petit désapprendre ces deux savoirs, savoirs que leur père a totalement oubliés, pris dans une vie douloureuse où seul le travail manuel compte.

cosso Merad Lettre illustration

En passant par une valorisation de l’écrit et de la lecture, Emmanuelle Cosso Merad souligne aussi que ne pas savoir lire ou écrire n’est pas lié à l’intelligence, et que l’on peut être analphabète et développer d’autres savoirs, d’autres connaissances liées à des activités manuelles et à une intelligence pratique.

L’auteure, en utilisant le conte, renoue avec la tradition de ce genre littéraire destiné aux enfants dans un but éducatif. A travers une histoire plaisante à lire, le jeune lecteur découvre ainsi un sujet sensible et l’entraîne à réfléchir sur l’importance de l’enseignement de la lecture et de l’écriture, en replaçant l’acquisition de ces savoirs dans un contexte réaliste et sans doute en révélant un point que les enfants ignorent : lire et écrire ne sont pas des savoirs acquis. En effet, en cessant de les pratiquer, ces connaissances peuvent s’oublier.

Un joli roman parsemé d’illustrations tout aussi réussies qu’il ne faut pas hésiter à mettre dans les mains de nos enfants.

Roman lu dans le cadre du Challenge Le Nez dans les livres saison 2 et du Challenge Cartable et Tableau Noir.

challenge-le-nez-dans-les-livres_saison2challenge cartable et tableau noir saison 2

Publicités
Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. Un roman qui plaira assurément à ma fille qui adore suivre dans ses romans de petites filles espiègles.

    Réponse
  2. Tu donnes envie de découvrir ce roman ! Si je le vois à la mediatheque je ne manquerai pas de l’emprunter pour le lire avec les garçons. Bon week – end

    Réponse
  3. devenirecrivain

     /  mai 24, 2014

    Le thème me plaît 🙂

    Réponse
  4. Je suis bien d’accord, ce livre est une petite merveille sur un thème plutôt méconnu 🙂

    Réponse
    • C’est vrai que c’est un sujet assez tabou, sans doute parce que les personnes dans ce cas-là s’en cache, donc c’est bien de le faire découvrir aux enfants, surtout sous cette forme de conte.

      Réponse
  5. j’ai adoré ce livre.

    Réponse
  6. C’est un beau sujet qui me touche forcément.

    Réponse
  7. Ma fille n’a que 6 ans mais je le note et lui prendrai dans quelques temps car le sujet me plait beaucoup et me tient vraiment à cœur!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :