« Asterix chez les Pictes » J-Y FERRI et D. CONRAD (BD)

asterix chez les pictesPour la première fois depuis sa création, un album d’Astérix le Gaulois, n’est plus écrit par Goscinny (on le savait déjà), mais plus non plus illustré par Uderzo. Comme pour les albums de Lucky Luke, les aventures se poursuivent mais sans leurs créateurs, ce qui, en soit me pose un léger problème. Hergé avait refusé que son Tintin continue à vivre sous la plume et le pinceau d’un autre et je pense qu’il avait bien raison. Si on prend la même situation dans le roman, on comprend tout de suite mieux ce que je laisse entendre. Mon premier souci se situe du côté des nouveaux auteurs de cette BD : certes cela peut être un exercice de style : vous écrirez et illustrerez un album d’Astérix le Gaulois à la façon de Goscinny et d’Uderzo… ça fait un peu rédac de 3ème ! Et précisément, cet album relève pour moi du simple exercice de style à la façon de… Or on sait que les copies ne sont jamais à la hauteur des originaux.

Le deuxième petit souci est : Pourquoi ? et malheureusement je sens poindre dans mon mauvais esprit une réponse qui aurait à voir avec un aspect bassement commercial, mais je me trompe sans doute.

Bref. Qu’en est-il de l’album en lui-même ?

Nous sommes en hiver et Obélix et Astérix vont à la pêche aux moulemoulemoules… à non à la pêche aux huîtres ! Et sort de la mer un gros glaçon avec à l’intérieur, congelé donc, un homme vécu d’un kilt et d’un étrange tatouage. Bon. Donc un glaçon ! Certes ! Dans la Manche ? OK ! Pourquoi un glaçon ? Ben parce qu’il fait très froid ! Ah, OK !

Grâce à ces attributs, Panoramix en déduit donc qu’il s’agit d’un Picte et là on commence à s’emmêler les pinceaux. Contrairement à l’album Astérix chez les Bretons dans lequel sur une pleine planche Goscinny expliquait que les Anglais dans l’Antiquité étaient en fait les Bretons et à Uderzo qui nous faisait des petites cartes, dans cet album-là, à part un malheureux encart précisant que la Calédonie est l’ancien nom de l’Écosse, on ne comprend pas trop d’où le Picte surgit. L’explication est donnée à la page 19, mais tellement vagues et embrouillée volontairement que l’explication se perd.

Donc le Picte sort d’un glaçon, a quelques crises de tétanie (on ne sait pas trop pourquoi) et s’exprime, quand il retrouve la parole, par des extraits de chansons : Obladi Oblada, Jingle Bells ou encore Oh happy day ! dont aucune n’est écossaise : les Beatles pour la première, chanson américaine pour la seconde et enfin le troisième qui vient du gospel ! Le rapport avec l’Écosse ? Aucun, enfin pas à ma connaissance.

Comme souvent dans les albums où Astérix et Obélix voyagent dans les pays étrangers, les coutumes ou clichés du pays sont évoqués : le thé des anglais, la cervoise des Belges, la jalousie des Corses (Elle te plait ma sœur ? Elle te plait pas ma sœur ?), etc. Ici aussi il est questions des coutumes et clichés de l’Écosse : le monstre du Loch Ness qui a un vague air de dinosaure à la Walt Disney, les légendes et ses superstitions, le lancer de tronc (assez drôle dans le parallèle qu’il établit avec le lancer de menhir d’Obélix) et le Whisky bien sûr !

loch ness

Et là, on touche au principal problème que j’ai avec cette BD. Finalement ce qui me chagrine est cette espèce de copié-collé entre les albums d’origine et celui-ci, mais je reconnais que c’est aussi la difficulté de l’exercice. En fait c’est un peu comme dans la Nouvelle Star. Il s’agit de reprendre  un chanson tout en la faisant sienne et donc finalement en la trahissant un peu. Si une candidate chante Cécile Dion comme Cécile Dion, ça ne sert à rien car la candidate ne fera jamais aussi bien que l’originale. Et bien là c’est pareil ! Autant relire l’aventure d’Astérix chez les Bretons que de lire celle chez les Pictes.

Les auteurs suivent donc la partition à la ligne : les répliques cultes (Je parlais avec la future reine, moi, môssieur Astérix !), les phrases en latin, la caricature  de personnes célèbres (ici Vincent Cassel et peut-être Johnny Halliday), les jeux de mots sur les noms (mais je vous avoue que parfois j’ai dû chercher longtemps…), bref on a un pot-pourri de tous les albums en un, mais l’odeur est un peu entêtante.

Enfin, – oui oui j’en finis -, et peut-être surtout, j’ai trouvé le scénario extrêmement plat, sans aucune originalité avec une fin absurde qui tente d’expliquer l’existence du monstre du Loch Ness.

Donc, je pense que vous l’aurez compris, cette BD est loin de m’avoir convaincue.

Chronique écrite dans le cadre de Ecris-moi une critique odieuse.

Advertisements
Poster un commentaire

31 Commentaires

  1. Hihi… pour nous aussi le même effet, notre pire mauvaise pioche de l’année. Déception, totale !

    Répondre
  2. Aie ! Je l’ai emprunté à la mediatheque samedi dernier, pas encore lu. J’espère être moins déçue que toi

    Répondre
  3. Cet album est quand même meilleur que « Le Ciel lui tombe sur la tête ». Et puis peut-être faut-il laisser un peu de temps aux auteurs pour faire leurs gammes un peu comme pour ceux, successifs, de Spirou…

    Répondre
  4. J’aime beaucoup la comparaison avec la Nouvelle Star! J’attendrai qu’on me la prête je ne l’achèterai pas 🙂

    Répondre
  5. Oh comme je suis d’accord avec toi ! J’ai eu cet album à sa sortie parce que j’ai toute la collection et j’ai ressenti la même déception. On retrouve tous les petits « trucs » des albums d’origine mais en moins bien. Asterix et Obelix se chamaillent énormément dans l’album, s’en est caricatural (dans mes souvenirs normalement ils se chamaillent pas plus d’une fois par album). C’est dommage parce que cette série a du potentiel mais n’est pas Goscinny qui veut !

    Répondre
  6. Moi j’ai bien aimé, il faut dire que ça faisait longtemps que je n’avais pas lu d’Asterix mais j’ai quand même ri, ce qui n’est pas toujours le cas !
    J’ai adoré le clin d’oeil aux chansons contemporaines, qui certes n’étaient pas écossaises mais c’était ce décalage qui était drôle.

    Répondre
  7. ô, on t’a vue être plus odieuse !!!

    Répondre
  8. Je l’ai lu hier soir et malheureusement j’ai ressenti la même chose que toi sauf pour les jeux de mots (moi je les adore).
    Bonne journée

    Répondre
  9. Ahah, c’était donc toi 😛 Je publierai la mienne sur mon blog la semaine prochaine 😉

    Répondre
  10. Je pense comme Ferocias : c’est tout de même un bon album pour moi, mais il faut arrêter de se référer sans cesse à ce qui a été fait. On entre dans une nouvelle époque d’Asterix, avec de nouveaux auteurs (moi ça ne me pose pas trop de problèmes, du moment que c’est dit et assumé), et il faut leur laisser le temps de trouver leur propre ton.

    Répondre
  11. Pour les Astérix, j’ai une préférence pour les anciens, quand Goscinny les écrivait. Je passe mon temps à les relire avec un grand plaisir. C’est moins le cas pour les albums à partir du Fossé. Et les derniers, je ne les ai même pas lus tellement ils ne me tentaient pas.

    Quant au fait que ce ne soient plus les auteurs originaux, j’ai du mal aussi.

    Répondre
  12. Moi aussi j’ai du mal avec le fait que la série se poursuive sans les auteurs originaux. Oui, c’est un exercice « à la manière de », oui le scénario est assez plat… mais, même s’il est très en-dessous des albums qui ont fait le succès d’Astérix, je l’ai trouvé correct et, en tout cas, nettement moins pire que les derniers albums sortis.

    Répondre
    • En fait je connais surtout bien les anciens, ceux de l’origine, Le grand fossé doit être le dernier que j’ai lu parmi les plus récents, donc c’est vrai que là différence est assez forte par rapport à ce tome-ci.

      Répondre
  13. Tu confortes mon avis de ne pas l’acheter.

    Répondre
  14. Belle critique dis donc! Je me suis bien amusée à la lire…par contre, tu ne m’encourages pas à mettre cette BD dans ma PAL! Tant pis, j’ai de toute façon toujours été plus « Tintin » qu’Astérix!

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :