« Kamo et moi » Daniel PENNAC (Jeunesse).

Pennac Kamo et moiKamo et moi est la deuxième aventure de cette série de romans jeunesse mettant en scène deux amis, Kamo et le narrateur, et leurs déboires de jeunes collégiens, et écrite par Daniel Pennac. En janvier dernier, j’avais lu et beaucoup aimé Kamo, l’idée du siècle, et cette nouvelle histoire m’a plu tout autant.

Dans Kamo et moi, les deux amis, mais tous leurs camarades avec eux, sont pétrifiés par M. Crastaing, leur prof de français qui leur balance des sujets de rédaction toutes les semaines, et toutes les semaines, les deux amis ont un mal fou à pondre une ligne. Crastaing sévit, colle et demande une petite conversation avec monsieur votre père. Bref Crastaing : c’est une terreur !

Un matin, il dégaine un sujet de rédaction encore plus difficile que tous ceux qu’il a proposés jusqu’à présent, un sujet qui plonge les enfants dans un tel effroi qu’il va les entraîner dans une aventure très étrange.

J’ai retrouvé avec grand plaisir les deux amis de cette série. Kamo est toujours aussi rebelle et charmant, et ce duo amical nous replonge encore une fois dans les affres du collège, des devoirs à faire, des devoirs à rendre en temps et en heure, des punitions. Mais Pennac est Pennac et il y a toujours dans ses romans un supplément d’âme qui fait que ses histoires sont aussi de belles leçons. Pennac a le chic pour traiter de l’enfance, de la famille, de l’effervescence des familles et des relations parents-enfants, mais aussi une façon de parler de l’école et des professeurs.

Au centre de ce roman il y a ce fameux professeur de français, M.Crastaing, homme terne, qui se déplace silencieusement un peu comme un fantôme, ce genre de prof qui a terrifié des générations entières de collégiens par sa sévérité. Mais ici, Pennac va au-delà des apparences par le biais de l’enfance, car tous les hommes et toutes les femmes furent un jour aussi des enfants et connaître l’enfance des adultes qui nous entourent permet bien souvent de comprendre qui ils sont vraiment, explique les adultes qu’ils sont devenus. Voilà bien le sujet de ce roman.

Entre rêve et réalité, cette nouvelle aventure de Kamo et de son ami oscille entre le rire et le drame (comme souvent chez Pennac), il dit aussi la souffrance enfantine du manque, le manque d’un père, ou plus encore de parents, tout en le confrontant à la famille telle qu’on la rêve, celle du narrateur. Il dit aussi l’importance de l’histoire familiale quelle qu’elle soit et que si cette histoire nous est inconnue nous avons toujours la possibilité de l’imaginer, car pour vivre sa vie, il faut toujours savoir un peu d’où l’on vient.

La force de Daniel Pennac est d’écrire un roman jeunesse léger et à la fois profond et tout cela, l’air de rien !

Roman lu dans le cadre du Challenge Daniel Pennac, du Challenge Petit Bac 2014 (Ligne Jeunesse, Prénom), du Challenge Cartable et tableau noir saison 2 (Collège) et du Plan Orsec 2014.

challenge Daniel Pennacchallenge petit bac 2014challenge cartable et tableau noir saison 2PAL Orsec 2014

Advertisements
Poster un commentaire

18 Commentaires

  1. Jolie découverte! Je note ces deux romans du coup. De belles lectures en perspective…

    Répondre
  2. milleetunefrasques

     /  janvier 9, 2014

    J’adore Kamo. J’avais beaucoup aimé « Kamo et l’agence Babel »

    Répondre
  3. Tiens, un Pennac que je ne connais pas 🙂 je note, merci George !

    Répondre
  4. eimelle

     /  janvier 9, 2014

    ah les Kamo… de très bons souvenirs! Il faudrait que j’en retrouve un pour voir si j’apprécie toujours autant!

    Répondre
  5. J’adore Pennac, mais je n’ai pas lu les Kamo. ça me trotte dans la tête depuis un moment, je crois que ce billet va me faire sauter le pas bientôt =)

    Répondre
  6. Des lectures que j’ai faites avec ma fille quand elle était ado et découvert aussi dans Je bouquine ( comme le note Zeb.)

    Répondre
  7. Je savais qu’il avait écrit des romans jeunesse mais je n’ai jamais tenté l’aventure. Je note le titre, merci pour ce billet !

    Répondre
  8. Je n’ai plus lu Pennac depuis longtemps… J’aimerais bien que grande fille se penche sur les Kamo. Sinon, je suis en train de valider tes billets pour janvier !! 😉

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :