« Christmas Pudding » Agatha Christie (Sélection Noël).

christie christmas puddingChaque année à Noël, Agatha Christie écrivait une nouvelle et le message publicitaire était : a Christie for Christmas ! Anne Perry a repris cette tradition depuis quelques années.

Christmas pudding est en fait un recueil de nouvelles (trois dans ma vieille édition française de 1962) qui comprend la nouvelle titre ainsi que Le Retour d’Hercule Poirot et Le Policeman vous dit l’heure. Les deux premières mettent en scène Hercule Poirot, tandis que la dernière nous permet de retrouver Miss Marple. A l’origine le recueil avait pour titre : Christmas Pudding et autres spécialités du chef paru en 1960 en Angleterre. Il semble que depuis, les nouvelles de ce recueil aient quelque peu changé au fil des diverses éditions. Finalement, dans mon exemplaire, une seule nouvelle se déroule réellement à Noël, celle, éponyme du recueil.

Christmas Pudding : Hercule Poirot est invité à passer un Noël traditionnel anglais dans la famille Lacey. Cette invitation est née de l’insistance de Mr Jesmond qui représente un jeune homme, prince oriental, qui a fait la belle vie à Londres avec une belle anglaise, laquelle a eu tôt fait de disparaître avec un rubis qui devait être serti et offert à la future femme du prince. Jesmond a quelques soupçons et demande donc à Poirot de faire la lumière sur cette histoire en se rendant chez les Lacey.

Je dois vous avouer que le lien de cause à effet entre l’invitation à fêter Noël chez les Lacey et le rapport avec le Prince oriental et son rubis a eu du mal à se frayer un chemin dans mon esprit. Il m’a semblé qu’Agatha a manqué de clarté en voulant ménager un certain suspens. Quoiqu’il en soit, Hercule Poirot se retrouve dans un château XIVème, heureusement pour lui bien chauffé, et entouré de neige. Mr Lacey, chaque année, veut faire revivre les Noël de son enfance. A cette occasion est donc réalisé le fameux : Christmas Pudding dans lequel, chaque invité, vient cacher une petite surprise.

Le charme essentiel de cette nouvelle réside dans l’atmosphère de Noël et dans l’ironie d’Agatha Christie envers son Hercule. Celui-ci, citadin dans l’âme et aimant le confort de son appartement, déteste la campagne et encore plus quand il y neige. L’enquête en elle-même n’est pas des plus inventives, mais on s’amuse en la lisant.

Le retour d’Hercule Poirot, ou The under dog (vous constaterez avec moi que le titre original est bien loin du titre français.) n’a donc rien à voir avec Noël. Sir Reuben Astwell a été assassiné dans son bureau, tout tend à croire que son neveu Charles Leverson soit le coupable, mais l’épouse d’Astwell a l’intuition qu’il n’en est rien. Hercule Poirot va donc tenter d’aller contre toutes les évidences accusant Charles. Une enquête dans laquelle Poirot devra faire le tri dans les témoignages et les horaires des habitants de la demeure Astwell et devra même avoir recours à une petite séance d’hypnose.

Le Policeman vous dit l’heure, ou Greenshaws’folly : Raymond West, écrivain et neveu de Miss Marple, montre à son ami critique littéraire, Horace Bindler, une étrange demeure, curiosité de la région. Il font la connaissance de la vieille propriétaire, Miss Greenshaw qui leur demande d’être les témoins pour la signature de son testament en faveur de sa gouvernante. Quelques temps plus tard, Miss Greenshaw est assassinée d’une flèche dans la jugulaire et Raymond West va donc demander l’aide de sa tante, Miss Marple. Il s’agit de la nouvelle la plus courte du recueil ce qui peut expliquer que l’intrigue m’est apparue un peu rapidement élucidée. Ici Agatha Christie utilise le vieux ressort du crime pour l’héritage, mais y ajoute des histoires de famille et de filiation.

Pour conclure tout cela, je dirais que j’ai été un peu déçue de constater que finalement il n’y avait qu’une nouvelle sur le thème de Noël, mais que, malgré tout, retrouver Agatha Christie est toujours un grand plaisir pour moi. J’aime son ironie envers son personnage phare, mais aussi envers elle-même comme dans la dernière nouvelle où elle fait dire à Raymond : Je n’écris pas de romans policiers ! s’écria Raymond, horrifié à cette seule idée (p.177).

Nouvelles lues dans le cadre du Challenge Petit Bac 2013 (cat. Aliment), du Challenge Agatha Christie, du Challenge Thriller et Polars et Des livres pour fêter Noël 2013.

challenge Petit Bac 2013challenge Agatha Christiechallenge thrillers et polars 2013des livres pour fêter Noël 2013

Advertisements
Poster un commentaire

19 Commentaires

  1. L'or rouge

     /  décembre 16, 2013

    A tester quand même… Pour l’instant je viens de découvrir Anne Perry et ses contes de Noël, mais l’an prochain j’ai bien envie de passer à Agatha ;0)

    Répondre
  2. Oui, c’est vrai qu’on passe direct de son appartement à Kings Lacey ! Mais comme c’est une invitation de Jesmond, on sait qu’il y a un rapport… Une femme à chercher… et où ? A l’office ? dans la famille ? Bon, on ne cherche pas trop longtemps !!!
    Le charme de cette nouvelle opère à cette époque de l’année.

    Répondre
  3. Bonjour,
    je découvre votre blog, vos challenges, vos articles et je tenais à vous féliciter pour cette belle entreprise. C’est une recherche sur la littérature policière qui m’a amené ici et je suis heureux de voir que vous partagez un même intérêt que moi pour Dame Agatha.
    Après avoir chroniqué sur la disparition de la romancière en 1926, je comptais justement faire un papier sur mon blog (Detective Blogueur) à propos d’un de ses romans se déroulant pendant Noël: le Noël d’Hercule Poirot.
    Je ne peux que conseiller sa lecture, surtout en cette période.

    Répondre
  4. L’an dernier j’avais lu Le Noël d’Hercule Poirot qui lui se passait effectivement à Noël, dommage qu’ici seule la première ait lieu à Noël, je comprends ta petite déception même si lire du Agatha Christie reste un plaisir à chaque fois

    Répondre
  5. Bon ça fait 10 fois que je le dis, il faut que je relise Miss Agatha…

    Répondre
  6. J’ai du le lire, mais plus aucun souvenirs… Quant à moi, ça fait 10 fois que je le dis, mais je dois poster mes liens chez Liliba !!! 😉

    Répondre
  7. L’autre jour, j’ai failli acheter quoi… 40 romans juste pour ces couvertures… C’était le commentaire pas rapport du jour!

    Répondre
  8. Ah dommage qu’il n’y en ai qu’une sur le lot…. Je n’avais pas notion de ce titre d’A. Christie, mais j’en découvre encore et encore à vrai dire 😉

    Répondre
  9. Merci de votre accueil.
    En effet, l’intrigue du « Noël d’Hercule Poirot » est délicieusement christiesque !
    Un meurtre sanglant associé à un crime en chambre close, une belle galerie de personnages, un dénouement inattendu…N’hésitez pas, faites-vous un beau crime de Noël !

    Répondre
  10. J’ai lu ce recueil récemment aussi et ma seule petite frustration a été de ne voir qu’une seule nouvelle sur le thème de Noël. Je n’avais plus lu cette auteure depuis longtemps et je me dis que je vais continuer sur ma lancée. Je rejoins donc tout à fait ton avis 🙂

    Répondre
  11. C’est un concept sympathique repris avec beaucoup moins de talent par Mary Higgins Clark et sa fille Carol. C’est vrai que c’est toujours agréable de retrouver l’ambiance des romans d’Agatha Christie et ses deux personnages phares. En tout cas, celui-là je ne l’ai pas lu. Pas encore…

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :